Mali : La tragédie qui menace notre nation

6

Les ennemis du Mali s’arment de revendications sans fin et dépourvues de sens pour souffler sur notre pays un vent violent de destruction massive afin d’atteindre leurs objectifs. En effet, notre pays continue à être victime d’attaques terroristes. Aujourd’hui nous sommes confrontés à une situation de guerre non conventionnelle sur notre territoire avec des attaques ponctuelles survenant à tout endroit et à tout moment. Cet état de fait a créé la présence d’une forme d’insécurité permanente dans notre pays.

Devant ce même état de fait, le choix devrait pourtant être simple pour nous. Soit nous considérons vraiment que nous nous battons pour l’âme de notre pays et nous nous donnons les moyens de la sauver en confiant aux forces armées et de sécurité la mission qui doit être la leur, soit nous acceptons l’instabilité imposée par ce terrorisme endémique et déstabilisatrice pour notre nation. Or, nous conviendrons tous que lorsque l’État de droit est menacé, son seul recours devient les forces armées et de sécurité.

Nous ne devons plus attendre d’être attaqué par l’ennemi, nous devons plutôt porter le combat chez lui. Il est tout d’abord impératif de changer notre état d’esprit sur les questions de sécurité, et de s’adapter avec pragmatisme à la réalité de ces attaques terroristes. Nos forces de l’ordre doivent être mieux armées et entraînées à ces situations spécifiques. Nous devons définir une politique de sécurité nationale sur laquelle s’articuleront nos propres efforts. Il nous faut reformer nos services de renseignement pour mieux lutter contre les réseaux terroristes criminels. Pour prévenir et repousser les attaques, il faut nous appuyer sur des capacités de renseignement qui peuvent donner des directives par anticipation. Notre arsenal juridique doit être renforcé et les décisions juridiques concernant les actes de terreur doivent être respectées par les politiques.

C’est encore avec une réelle émotion et consternation que nous accueillons la tragédie terrible qui a eu lieu dans le centre de notre pays. Malgré la fréquence élevée de ces attaques, nous sommes toujours profondément choqués par ces actes intolérables qui continuent à coûter la vie à des centaines de maliens. Nous tenons à exprimer tout notre soutien et toute notre solidarité aux familles des victimes. Nous tenons également à leur adresser nos plus sincères condoléances, et leur dire notre indignation devant le caractère barbare de ce drame qui touche notre pays.

Nous espérons que les autorités prendront des mesures exceptionnelles à la hauteur des menaces auxquelles fait face notre Nation.

Que Dieu assiste notre Nation.

Cheick Boucadry Traoré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Sommes nous encore une Nation?
    Combien de fois depuis le debut de l’annee de telles tragedies se produisent?
    Et quel role le chef des services de renseignments dans tout ca?
    Fait-il reellement son travail de renseignements utiles aux forces de defense et de securite?
    Les chefs miliatires sont eleves de leur fonction pour resultats insuffisants.Mais lui Moussa Diawara reste quand meme a ason poste.Dans un pays serieux il aurait deja sauteC’est pour proteger le regime et prevenir les coups d’etat ou c’est pour securiser la Nation?
    Dans une guerre comme celle la, la reussite depend a 70% des renseignements.Identifier les cibles et les miliatires font leur travail.

  2. ” … Nous ne devons plus attendre d’être attaqué par l’ennemi, nous devons plutôt porter le combat chez lui. Il est tout d’abord impératif de changer notre état d’esprit sur les questions de sécurité, et de s’adapter avec pragmatisme à la réalité de ces attaques terroristes. Nos forces de l’ordre doivent être mieux armées et entraînées à ces situations spécifiques. Nous devons définir une politique de sécurité nationale sur laquelle s’articuleront nos propres efforts. Il nous faut reformer nos services de renseignement… ” … /// …
    :
    Il nous est pourtant revenu, pas plus tard que la semaine dernière que les ” FAMA ” font des progrès. Que les Chefs militaires galvanisent les troupes en apportant la bonne parole dans les Camps. Et cela, dans le but de tenir les Homme en Alerte constante. Mieux même, les FAMA n’attendraient plus que l’ennemi vienne les attaquer… Mais que c’est plutôt nos Gars qui traqueraient ceux qui sèment la terreur dans nos Populations. Ce qui serait une bonne chose. Mais dans la situation du Mali depuis l’année 2012, les FAMA devront redoubler d’effort… Car, l’ennemi s’est installé et a pris de l’assurance malheureusement au sein même de nos Populations. L’ennemi doit être démasqué sans commettre d’amalgame et de stigmatisation de quiconque. Un casse tête pour les FAMA.
    Seul un Service de renseignement militaire performant, pourrait prévenir des attaques contre les innocentes Populations et des embuscades contre les FAMA, contre la MINUSMA et contre Barkhane et tous nos amis qui sont à nos côtés pour faire face à une guerre pas comme les autres qui nous est imposée malgré nous.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  3. FAAROH NOIR ! COMBATS IDEOLOGIQUES ! FAAROH FIN LAH AUX FILS DES FAAROHS ! L ISLAM ET LA FRANCOPHILIE SONT LES MAUX CANCEREUX DU MALI

    ….NOMMEZ VOS ENEMIS ET LE COMBAT SERA DEJA GAGNE CERTAINEMENT ET SUREMENT, TOUT LE MONDE SAIT QUE LES FAUX-FRANCAIS LES ABRAHAMISTES COLONISATEURS DE LA FRANCE ET LEURS COUSINS ARABES SONT LES ENEMIS DE L AFRIQUE ET DU MALI EN PARTICULIER, NIER CE LA C EST S ABSTINER A AU DESTIN DE DESTRUCTION PLANIFIE PAR LES FILS D ABRAHAM AUX NOIRS FILS ET FILLES DES FAAROHS….

    L ISLAM ET LA FRANCOPHILIE SONT LES MAUX CANCEREUX DU MALI

  4. Totalement d’accord avec vous Traoré “Nous ne devons plus attendre d’être attaqué par l’ennemi, nous devons plutôt porter le combat chez lui.” Qu’Allah nous aide.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here