Notre pays et la loi naturelle « du plus fort », l’humiliation du peuple malien, jusqu’a quand ? Les limites de l’acceptable sont quasiment franchies

11

Il y’a des moments dans la vie d’un pays, d’une nation, d’une personne, où on accepte ce qui parait inacceptable. Cela s’appelle « avaler sa couleuvre ». L’occupation de la France par les « Nazis » a été vécue comme une humiliation, une « couleuvre que le peuple Français a avalé » obligeant les descendants du puissant Empereur Napoléon Bonaparte, à demander le secours des « alliés » pour leur libération, la France n’en est pas morte, elle est aujourd’hui une puissance économico-militaire.

 Le puissant Général De Gaule « inconnu » au départ et dont son appel historique du 18 juin pour la libération de son pays a fait de lui, un des plus grands hommes d’Etat au monde, a lui aussi « avalé une couleuvre » : le « non » de Sékou TOURE, premier Président de la Guinée, il n’en est pas mort.

 Le lieutenant Kamel Atatürk un autre « inconnu » à l’époque, considéré aujourd’hui comme le père fondateur de la Turquie moderne, avec l’armée Turque ont infligé une cinglante correction à la puissante armée Britannique de sa majesté, Churchill a « avalé sa couleuvre » en battant retrait.

 L’Amérique, dans sa politique d’expansion tout azimut, a reçu de la colonie britannique du Canada une sévère claque de l’armée Britannique de sa majesté, dont les troupes sont allées jusqu’à prendre d’assaut le palais présidentiel, selon François Asselineau en conférence le 26 avril 2012. C’est alors que le palais tout noir repeint en blanc a pris le nom de « White house, Maison Blanche », la puissante Amérique a « avalé sa couleuvre ». 

 L’humiliation que subit le peuple Malien, jour après jour, devient de plus en plus insupportable. Nous avons signé des Accords avec « des fils du pays » pour avoir la Paix, nous n’avons eu que des morts. Le peuple Malien souffre énormément. Nos militaires tombés par centaine sur le « champ d’honneur » seraient enterrés à coup de pelle, dans des fosses communes ».

Le président de la république, notre première Institution est reçu à Pau de façon humiliante par son homologue Français. Dans les discours au sommet de Pau, le Malien, traité « d’indigne » est humilié. Jamais nous n’avions été traités « d’indigne ». L’armée malienne est « autorisée à entrer » à Kidal, de façon humiliante, encadrée par la MINUSMA.

 Je sais que les Maliens, nous tenons à l’intégrité de notre pays mais le peuple Malien, tôt ou tard, risque « d’avaler sa couleuvre ». Si l’application des Accords d’Alger tels qu’ils sont, doit aboutir à une « partition de fait » de notre pays avec son lot d’humiliation encore, alors si j’étais détenteur de pouvoir, je garderais ma dignité et mon honneur en préférant « une partition de droit ». Ce ne serait pas une honte, ce sont des « fils » du pays qui l’auraient voulu.

 I-LA LOI DU PLUS FORT.

 Dans les relations entre les individus, entre les animaux, entre les humains, une loi naturelle a toujours régné : « la loi du plus fort ». Cette loi que tout le monde peut observer chez les animaux est cruellement d’actualité dans les relations entre les personnes, entre les pays, surtout entre les « puissants » et les « faibles ».

Elle a expliqué la traite négrière et la colonisation, des pires atrocités humaines jamais enregistrées sur terre et explique encore des millions de morts comptabilisés chaque année sur la planète terre, consécutives à des crimes organisés.

Malheureusement, croyants aux sirènes de la démocratie, nous sommes encore très nombreux à comprendre qu’il n’y a pas de législateur pour abroger cette « loi naturelle ». Qu’elle est encore plus en vigueur et plus cruelle de nos jours dans un contexte de rareté des matières premières et des ressources.

Outre notre pays, ce qui se joue en : Centrafrique, Irak, Lybie, Syrie, Soudan du Sud, RDC, Venezuela, Yémen, etc., sont des manifestations très tangibles si besoin en était encore de la cruauté de la « loi du plus fort ».

Il est très important de rappeler à tous ces Africains, ces Maliens complexés, qui courent derrière les nationalités occidentales, que les colonisateurs, en tout cas, la France ne reconnait pas que la colonisation a été une mauvaise chose. Au contraire, le Parlement a voté « une loi le 23 Février 2005 pour reconnaitre le rôle positif de la colonisation ». Des routes, des ponts, des écoles, etc. ont été construits comme si l’Afrique les avait appelé en aide. (Chaîne TV Africa 24, émission « Politicia ».

A ces Africains complexés qui courent derrière leurs nationalités, ne mettez-vous à l’esprit en permanence, ne perdez jamais de vue, que même avec leurs nationalités, vous ne serez absolument jamais un d’eux. Vous serez utilisés comme des « bras armés » pour venir abattre vos frères et sœurs comme sont entrain de la faire aujourd’hui ces manipulés qui sèment la terreur dans notre pays.

On peut dire sans risque d’être démenti, qu’ils n’ont aucun regret pour les massacres, les milliers de morts enregistrés au Mali depuis 2012. Ils n’en ont rien à foutre, pourvu que l’objectif de partition, d’occupation durable, de « recolonisation », soit atteint.

Dans la crise qui traverse notre pays depuis bientôt 8 ans, qu’est-ce-qui reste à découvrir ? Peu de choses. Tout se sait et a été dit sur les différents aspects identitaires, politiques et économiques. Dans les débats sur des antennes des radios, sur les plateaux de télévision, dans les discours, les vidéos, on ne fait que se répéter en disant différemment les mêmes choses.

Pourtant aucune solution, même en perspectives ne semble se dessiner. Pourquoi ?

D’abord, le peuple Malien vaillant combattant, qui n’entend pas abdiquer, résiste jusqu’à maintenant. Mais jusqu’à quand ? Ensuite parce que, tout simplement chacun des acteurs n’a pas encore atteint ses objectifs.

Et c’est un secret de polichinelle de dire que l’objectif inavoué de la Communauté internationale est l’occupation durable pour des dizaines d’années, la recolonisation voire partition de notre pays, le Mali.

Et dire que des soi-disant « fils » du pays sont manipulés, rémunérés pour être à la manœuvre en vue d’atteindre cet objectif inacceptable pour les Maliens. La manipulation est certainement l’une des puissantes « armes de destruction massives », les plus efficaces. Tu fais massacrer un peuple par les propres fils de ce peuple en leur miroitant un idéal qu’ils n’auront jamais.

Dans une de ces publications sur les réseaux sociaux, Dr Choguel MAIGA reprend une phrase du Chef d’Etat-major des armées françaises au Tchad : « Nous étions là pendant plus de 100 ans, nous sommes partis il y a 60 ans, nous sommes de retour pour 100 ans ». Le chercheur MAIGA sur Renouveau TV a cité un diplomate Néerlandais, responsable à la MINUSMA en ces termes : « vous aurez bientôt votre pays pour quitter le joug des esclaves noirs». Le ministre des affaires étrangères Tiébilé DRAME a fait partir du Mali, le Français qui a souhaité la « bienvenue à la délégation du Mali à Kidal ».

Si l’ennemi est dehors et clairement identifié, il est facile de le combattre. Mais combattre un « ennemi » se trouvant à la fois à l’extérieur et à l’intérieur, le combat est totalement asymétrique pour nos vaillants soldats.

 Le peuple Malien pourrait tôt ou tard « avaler sa couleuvre ». C’est une question de timing. Il faut être très objectif et reconnaitre que KIDAL ne sera plus administré par le Mali comme dans la situation d’avant crise. Ce n’est qu’une question de temps, pour réaliser ce plan savamment préparé conte le Mali :

le temps pour saper encore plus le moral de nos troupes,

  • le temps pour comptabiliser encore plus de morts, de mutilés, d’orphelins de guerre, de réfugiés aux coûts sociaux incalculables,
  • le temps pour agir encore plus sur les nerfs des populations exaspérées,
  • le temps pour instaurer encore plus de peur et de désespoir,
  • le temps pour nous infliger encore plus d’humiliation,
  • le temps pour raffiner certains réglages à leur propre niveau,
  • le temps pour manipuler encore plus de personnes faibles d’entre nous et de les rallier à leur cause, en leur facilitant la migration, la nationalité, etc.

Le problème se complique de jour en jour. Aujourd’hui, on assiste à une sorte de « manipulateur manipulé ». Hier des gens ont été manipulés pour installer le chao. Aujourd’hui, la manipulation semble changer de camp avec des insinuations de types : « vous n’allez pas se retirer en nous laissant dans cette situation à la merci des trois armées ?».

L’objectif « d’occupation durable » ou de « partition » pourrait être atteint. Alors, en parler ne doit pas être un tabou. Au contraire, il est à notre avis, de la plus haute importance d’anticiper et de prendre le devant comme un « Plan B ».

II-L’AUTONOMISATION DES REGIONS OU LA « PARTITION », UNE SOLUTION POUR ADOUCIR LES SOUFFRANCES DES POPULATIONS ».

 En matière de santé, quand on est malade, on voit plusieurs médecins, on prend plusieurs médicaments, on suit plusieurs traitements. En matière économique, aucun problème n’a une solution unique, mais un éventail de solutions parmi lesquelles, le décideur choisit en sachant les tenants et les aboutissants de chaque solution.

N’en déplaise à beaucoup de Maliens qui sont dans leur rêve profond de l’unité nationale, de « Mali un et indivisible », la partition est une solution envisageable.

Il est généralement établi que la mauvaise gouvernance du pays, la corruption, l’accaparement par un petit nombre de personnes, d’importantes ressources du pays ont fait agrandir le cercle de la pauvreté, faisant ainsi de la pauvreté un « nid » du terrorisme.

Outre l’instauration d’une bonne gouvernance, la cessation immédiate des tueries passe par, soit la négociation des conditions de paix avec la France (et non pas avec ses « écrans ») qui a été appelée au secours, soit l’autonomisation des régions qui n’est rien d’autre qu’une partition.

L’article 75 de la Constitution du 14 Février 1992 dispose que :

«L’initiative des lois appartient concurremment au Gouvernement et aux membres de l’Assemblée Nationale ». Les projets de lois sont délibérés en Conseil des Ministres après avis de la Cour Suprême et déposés sur le bureau de l’Assemblée Nationale ».

L’actuel Président Sud-Africain, Cyril RAMAPHOSA, lors de sa prise de fonction disait : « Devenir Président de la République, ce n’est pas un sommet à atteindre, c’est de s’engager surtout pour l’amélioration des conditions de vie de ses concitoyens ».

Nous interpellons le Gouvernement et tous les membres de l’Assemblée Nationale, à veiller à protéger les populations qui leurs-ont élus et améliorer leurs conditions de vie en prenant toutes les lois dans ce sens.

Le peuple Malien souffre durement dans sa chaire. Il semble laisser à lui-même. Dans tout le pays entier, particulièrement, dans les localités du nord et du centre, la vie est que question de jours. Où aller se protéger ? Quoi manger ? Où dormir ? Personne ne s’occupe de personne.

Après la nouvelle attaque d’OGOSAGUN, il ne reste plus aux populations rurales de créer des milices d’auto-défense et aux populations urbaines de cotiser pour prendre en charges les frais de patrouille de la police. Chaque fois que je vois ces images atroces, dures à regarder, de personnes amputées, d’enfants égarés qui ne savent plus où partir, les larmes aux yeux, mon rêve, c’est qu’on en termine vite, très vite et le plus rapidement possible.

Si j’étais député ou membre de l’exécutif, j’aurais déjà initié un « projet de loi pour la partition », soumis à l’avis du Gouvernement avant d’être voté par le Parlement pour ouvrir la voie à un référendum.

Le monde n’est pas né avec la carte actuelle comptant 150 Etats. La carte du monde a été forgée au gré des mouvements tectoniques,  des guerres et des migrations. Et elle ne cesse de se modifier.

III-LA PEUR « SANS RAISON » DE LA PARTITION.

L’honneur et la dignité n’ont de valeur que pour ceux et celles qui connaissent sa signification. Dans la bonne éducation Malienne, « on ne dit pas tout ce qu’on peut dire », « on ne fait tout ce qui est en notre capacité ». Pourquoi ?

Parce qu’avec le temps et l’évolution des choses, des propos et des faits risquent de se retourner leur auteur.

Parce qu’aussi, on n’a pas toujours raison. Une sagesse populaire dit : « quand tu terrasses ta raison, tu peux lui trancher la gorge, mais n’ouvre pas son ventre, sinon tu risques de retrouver dedans ton tort ».

Il n’est peut-être pas inutile de rappeler à ceux qui sèment la terreur, la honte et la désolation au Mali, que nous Maliens n’ont pas peur de la « partition », si cela doit mettre fin de la souffrance des populations. Voici des raisons qui justifient cette affirmation :

En quoi l’autonomisation de la région de KIDAL ferait-elle peur au reste du Mali ? Est-elle le poumon économique de notre pays ? Non, pas dut tout.

Quel est son poids dans la Production Intérieure du Mali ? Insignifiant, une région défavorisée qui a bénéficié de la solidarité nationale sous forme d’exonérations fiscales, pendant plus de 30 ans.

Combien d’entreprises de 10 employés ont été créées par des ressortissants de là-bas et qui paierait 20 millions d’impôts, de droits et de taxes au Trésor  par an?

Alors, sur quoi, escompte – ton pour endurer toutes ces souffrances ? Les supposées ressources minières ?

Beaucoup de Maliens mourront, de leur belle mort dans la misère, sans voir le pétrole jaillir des entrailles du sous-sol de KIDAL.

Et si cela devrait être le cas, au plus tôt, dans 05 ans, combien de pays Africains, Arabes, et d’Amérique latine croupissent dans la misère en étant immensément riches de leurs ressources minières en exploitation?

Sous nos yeux ici, notre pays serait depuis longtemps classé, troisième producteur d’or en Afrique, cela se voit t- il sur le niveau de vie des Maliens ?

Ailleurs, l’exploitation des ressources minières a entraîné des guerres, nous, nous sommes entrain de préparer la guerre pour attendre l’exploitation des ressources minières.

Je l’ai déjà dit dans une publication, en dehors de l’aspect « partage de l’histoire, la culture et la géographie », qui fait que l’autonomisation ou le partage peut paraître comme une « gifle », une « couleuvre à avaler », le reste du Mali peut envisager son développement sans la région de KIDAL et cela sans aucun doute.

A ceux à qui on brandit la menace de la contagion, l’autonomisation ou la partition se ferait brillamment sans aucune contagion. En effet, le Mali compte plus de vingt ethnies et environ une trentaine de « régions naturelles ». De l’indépendance à nos jours :

quelle est l’ethnie brimée dans notre pays ? Il n’y’en a pas ? Toutes les ethnies s’installent dans l’ère géographique de leur libre choix. La preuve, quand bien même ils tuent les filles et les fils de la République, ils sont nombreux ici au Sud, etc.

quelle région ne souffre pas de problèmes de développement ? Toutes les régions du pays en souffrent. A 100 kilomètres de Bamako, il n’y a rien, pas d’électricité, pas d’eau potable, pas de médecins, etc.

quelle ethnie a posé de problème identitaire ? C’est eux seuls. Le cousinage est tel que les Maliens vivent en parfaite harmonie. Il n’y a pas non plus de barrière pour le mariage. Le faux problème « peul – dogon », un incident créé par un manipulé de « deuxième degré » a été vite compris par les populations. Il ne pouvait pas prospérer en raison du brassage millénaire des populations. Si vous cherchez un Malien qui n’a pas de sang peulh dans sa lignée, vous risquez de ne pas en trouver.

quelle « région naturelle », a manifesté des velléités séparatistes, c’est encore eux seuls. Aucune autre région administrative et / ou naturelle n’a pris des armes contre les filles et les fils de la République.

L’ancien Président de la République son excellence Amadou Toumani TOURE, dans une brillante vidéo sur les réseaux sociaux nous éclairent bien :

« A un moment à KIDAL, le Gouverneur, les 11 Maires, les 4 Présidents de Conseil de cercle, les 4 députés, étaient touareg…. ». Ne sommes-nous pas dans l’anti chambre de l’autonomisation ou de la partition ?

Alors n’ayons aucune crainte, surtout pas peur de notre imagination, de notre ombre. Leur départ n’entamerait en rien l’unité du reste du Mali. Au contraire le sentiment nationaliste né de ce « nouveau défi » sera un ciment qui souderait davantage le Mali « nouveau » et permettra d’amorcer notre développement.

C’est eux qui vont s’entre tuer là-bas. Ces deux revendications, identitaires et territoriales des « 10% de populations blanches qui ne veulent pas gouverner par des noirs » ne datent pas d’aujourd’hui. Depuis soixante (60) qu’ils les préparent minutieusement au plan politique, un leader s’en va, un autre le remplace.

Dans mes recherches de solutions définitives à ce problème, pour accepter l’autonomisation ou la partition, j’en arrive à intégrer le stoïcisme dans mon raisonnement, à être un stoïcien. « La vie c’est deux choses : ce qui dépend de toi » et « ce qui ne dépend pas de toi ».

On doit s’appuyer sur ce qui dépend de soi pour progresser et se développer. Ne tenons pas à ce qui ne dépend de nous, sinon nous allons souffrir, nous serions frustrés, malheureux toute notre vie. Ecoutez, par exemple en amour, une personne homme ou femme, ne t’aime pas, cela ne dépend pas de toi. Si tu tiens absolument à cette personne, tu vas être frustrée toute ta vie, malheureuse, incapable même de se concentrer sur ce qui dépend de toi, ce qui va encore aggraver ta frustration, ton malheur. Quel gâchis ??

C’est ce qui nous arrive depuis 60 ans. Nous tenons à ces gens comme s’ils justifient notre existence. La frustration est que depuis 60 ans nous comptons nos morts, nos orphelins, nos veuves, nos amputés, nos refugiés, des vies détruites à jamais. « Le champ en vaut la chandelle », à ce point ?

Les frontières ? c’est encore eux qui les ont tracées. Ils ont déportés selon la Chaine de Télévision France 24, en 2018 entre 200 et 400 noirs à GAO au motif qu’ils ne sont pas des Azawadiens, mais des Maliens. C’est dire que l’Azawad, c’est la Région administrative actuelle de KIDAL et rien d’autre.

Une fois la partition faite, comme un des arguments des « faux spécialistes occidentaux », c’est de dire que ce sont des « minorités » à protéger, avec les sommes colossales qu’on dépense en sécurité, un mur géant doit être construit pour matérialiser la frontière avec l’argent des manipulateurs qui auraient atteint leurs objectifs. De la sorte, ils seraient mieux protégés.

IV-L’INDISPENSABLE CHANGEMENT D’ESPRIT POUR LA RESOLUTION DE LA CRISE.

Les Maliens semblent ne pas évoluer avec le temps. Alors que les choses évoluent à grande vitesse et que plus rien ne sera jamais comme avant, on est très nombreux à rester scotcher dans le passé glorieux de nos ancêtres.

De l’extérieur le Mali parait au bord de l’explosion, de la catastrophe. De l’intérieur, il n’en est rien, tout parait normal : les fêtes, les cérémonies, etc. Un étranger me disait en substance, « à la limite, si ce n’est pas une forme d’insouciance ».

Le changement d’esprit, ce n’est pas acheter une nouvelle voiture, ou déménager dans une nouvelle maison achetée, ou voyager tous les mois dans les plus belles villes du monde, ce pas non plus être le premier informé sur les réseaux sociaux,

Mais changer d’esprit, c’est adopter des comportements qui conduisent à la résolution d’un problème qui tient à cœur. «Je suis à tel niveau n1, je veux être à tel niveau n2 et il me faut adopter telle attitude, tel comportement pour y parvenir ».

Il est évident qu’on ne changera pas d’esprit pour un fait qu’on juge moins important ou qu’on ne considère pas comme un problème.

En conclusion, il est indubitable qu’au niveau individuel on ne change pas une situation en gardant la même attitude, le même état esprit. Celui qui veut atteindre un objectif changera inéluctablement pour se mettre dans l’état d’esprit qui conduit à cet objectif.

 Au niveau collectif, c’est une utopie que de demander aux populations de changer, subitement, ensemble d’état d’esprit. L’histoire des pays et des Nations nous enseigne que tout peuple a eu besoin de leaders, de dirigeants éclairés patriotiques et nationalistes pour conduire les masses populaires vers un objectif qu’il croyait bon.

 Après l’histoire a apprécié que l’objectif recherché était un idéal commun. Si l’appel du Général De Gaule, n’avait libéré la France, il ne serait peut-être pas cet homme d’Etat mondialement reconnu.

Si Gandhi avait échoué à rassembler l’Inde, il n’aurait certainement pas eu ce nom planétaire. Il en est de même de Modibo KEITA notre premier Président, s’il est regretté aujourd’hui par les Maliens, c’est que, ceux qui sont venus après, ont fait moins bien que lui.

On pourrait encore citer Thomas SANKARA, J.J. Rawlings, sans oublier le grand Mandela, qui ont tous adopté un esprit qui a conduit leur pays vers un idéal commun. /

Siné DIARRA

Expert-Comptable

Enseignant de Comptabilité de finances et d’Audit

Tel : 66 89 69 69 / 76 89 69 69.

Site : www.finauditsarl.com

 

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. NOUS C EST LA BANQUE BHM SA QUI NOUS A FAIT PERDRE BEAUCOUP D ARGENT …AU DEBUT …
    -APRES C EST BEAUCOUP DE MONDE PARMI LES OFFICIELS DU REGIME ATT QUI S EST MIS ENSEMBLE POUR CONTINUER …
    -ON NOUS A AINSI FAIT DISPARAITRE 38 …JE DIS BIEN TRENTE HUIT PLAINTES PENALES AU POLE ECONOMIQUE …POUR L EQUIVALENT DE 3.8 MILLIARDS …( COURRIER DU COLONEL NIANAN DEMBELE DU 27 AVRIL 2009 SOUS REF 080 /2 PEF BEF)
    – QUAND LE RESULTAT DE LA 3 EME REDDITION DES COMPTES …ET JE DIS BIEN 3 EME ! …EST ARRIVE …ET ALORS QU UN COURRIER DU PREMIER MINISTRE ANNONCAIT QUE BHM SA AVAIT “”BOUFFE “” 64, 8 MILLIARDS EN CREDITS CONTENTIEUX , 26 MILLIARDS DE FONDS PROPRES …QUI ETAIENT NEGATIFS …ET NE RESPECTAIT AUCUN RATIO REGLEMENTAIRE …
    ET C EST A CETTE BANQUE QU EN URGENCE …IL A ETE DONNE UNE LOI “”PRIVILEGE”” …
    …ALORS QUE LE JUGE COMMISSAIRE DE LA 2 EME REDDITION AVAIT ETABLI UN CERTIFICAT DE CARENCE A L ATTENTION DE LA DIRECTION DE BHM SA …
    RIEN QUE CELA …
    CE QUI LUI A PERMIS , TOUT NATURELLEMENT , DE TRICHER UNE NOUVELLE FOI …AVEC L AIDE S IL VOUS PLAIT DE LA DIRECTRICE DU CONTENTIEUX DE L ETAT …BA AWA TOUMAGNON …ET DU PRESIDENT DE LA COUR D APPEL ..ISSOUFFI TOURE …RIEN QUE CELA !
    …C EST AINSI QU AU TERME DE 1 MOIS ET DEMI LE TRAVAIL DES EXPERTS QUI ONT CONCLU QUE LA BHM SA DEVAIT 1, 707 MILLIARDS A ETE REMPLACE PAR UN AUTRE RESULTAT …DE 6, 8 MILLIARDS CETTE FOIS DUS PAR NOUS ..A LA BHM SA !
    (…ET ALORS QUE BHM SA S ETAIT RETROUVEE DANS L INCAPACITE DE PRODUIRE UN SEUL DOCUMENT DE PLUS DE 12 MILLIARDS DE JUSTIFICATIFS …! ! ! !…MAIS CELA NE SEMBLE PAS AVOIR INFLUE UNE SEULE SECONDE SUR LE RESULTAT ! ! ! ! ! )
    ENSUITE ? EH BIEN …ALORS QUE PERSONELLEMENT J AVAIS ENVOYE PAR HUISSIER LE CERTIFICAT DE PROPRIETE DES HALLES DE BAMAKO APPARTENANT A UNE SOCIETE A MAITRE BASSALIFOU SYLLA LE 22-AOUT 2007 …VOILA QUE MAITRE BASSALIFOU SYLLA FAIT SAISIR UNE AUTRE SOCIETE …ET VOILA QUE LES HALLES DE BAMAKO SONT SAISIES …
    PEUT ETRE FALLAIT IL REMERCIER ? ( ! ! ! ! ! ! ) ….
    DONC NOUS VOILA ARRIVES A ABIDJAN …DEVANT LA CCJA …
    ET LA …NOUS DEPOSONS QUELQUES 800 PAGES DE PREUVES ….ET NOTRE PLAIDOIRIE …
    EH BIEN …ET NOUS ETIONS BIEN DEVANT LA CCJA ….
    …ET VOILA QUE DEVANT LA CCJA NOS AVOCATS NE PEUVENT PLAIDER !
    POURQUOI ? :PARCE QUE …ET CELA DURERA SEPT ANS ….JUSQU AU MOMENT OU L ANCIEN PRESIDENT DE LA CCJA LUI MEME SERA ENMENE DEVANT UN JUGE ….PAR LA CCJA ELLE MEME ….
    ….JE VOUS LAISSE DEVINER POURQUOI …! ! ! !

    DONC NOUS VOILA RENDUS AU TROISIEME ARRET DE LA CCJA …QUI RE AUTORISERA NOS AVOCATS A VENIR DEFENDRE NOTRE DOSSIER DEPOSE LE 19 OCTOBRE 2010 ….ET NOUS SOMMES ARRIVES A L ARRET 191 DU 25 OCTOBRE 2018 ..8 ANS APRES ..
    ET LA …CURIEUSEMENT …MAITRE BASSALIFOU NE DIRA PLUS UN SEUL MOT …POUR DEFENDRE BHM SA …( DEVENUE BMS SA …ENTRETEMPS ) …
    PLUS UN SEUL MOT …IL EST VRAI QUE LE DOSSIER NE POUVAIT ETRE DEFENDU DEVANT LES 800 PAGES DE PREUVES ET LA PLAIDOIERIE DE NOTRE SOCIETE ….
    LE RESULTAT EST CONNU , SERA CONNU …EN 2019 …LE 14 MARS …BMS SA DEVAIT MAINTENANT 23 MILLIARDS DE FRANCS …LES JUGES AYANT RETROUVE LE MEME CHIFFRE DE 1, 707 MILLIARDS QUE LES EXPERTS EN 2008 ….
    ….ET ….NATURELLEMENT …LES HALLES DE BAMAKO …VOLEES ELLES AUSSI …. ! ! ! ! !
    ET ….MAINTENANT ENCORE DES INTERETS EN PLUS …CAR BMS SA A ELLE AUSSI TRICHEE POUR OBTENIR “”UN SURSIS””A PAYER … DU TRIBUNAL DU COMMERCE DE BAMAKO …QUE CELUI CI N A PAS LE DROIT D ACCORDER APRES UNE DECISION DE LA CCJA …
    MAIS NOUS SOMMES A BAMAKO N EST CE PAS ?
    LES GENS DE “” ATT”” FONT DURER …
    MAIS POUR COMBIEN DE TEMPS ENCORE ?
    MOI , J AI ECRIT DANS UN AUTRE MAIL A L INTENTION DU PRESIDENT ATT :
    ( https://www.maliweb.net/nation/amadou-toumani-toure-je-suis-toujours-disponible-pour-le-mali-2859592.html )

    EH BIEN CHER MONSIEUR , JE CROIS QU IL VOUS FAUDRA TRES BIENTOT REGLER DE GROS DE TRES GROS PROBLEMES AVEC LA SOCIETE QUI A BATI LES HALLES DE BAMAKO …
    ET JE DIS CE QUE JE PENSE ..DE TRES GROS PROBLEMES ….! ! ! !
    MEME DE TRES TRES TRES GROS PROBLEMES …! ! ! ! !

  2. tant que la france restera au Mali et controle cette monnaie de singe qu’elle peut fabriquer et donner a n’importe qui pour faire ce qu’elle veut, la paix ne reviendra jamais au Mali.

  3. ARRACHONS NOS CADAVRES DES SALES MAINS ET AMES DES FILS D ABRAHAM!

    LIBERONS NOS CADAVRES DES SALES HISTOIRES DES FILS D ABRAHAM!

    LIBERONS LA MORT DES IDIOTIES RACONTEES PAR LES FILS D ABRAHAM!

    RE ACCAPARONS NOUS DE LA MORT, LA MORT DES NOIRS AFRICAINS, LA MORT A L AFRICAINE, LA MORT VUE PAR L AFRICAIN, LA MORT QUI VEILLE ET NE MEURT PAS, LA MORT, CONTINUELLE, CELLE DE CHAQUE NUIT, CELLE QUI ACCOMPAGNE LA VIE, CELLE PRESENTE ET COUPLEE A LA VIE DONNE LE QUOTIDIEN, LA REALITE, LE SENS MEME DE TOUT, LA MORT QUI PROTEGE, LA MORT A LA FACE DES VEILLEURS ET ANCETRES DES NATIONS AFRICAINES, LA MORT CELLE DE LA DIGNITE HUMAINE DE L HONNETETE ET DE LA BRAVOURE!

    LA MORT COMME LA VIE SANS ENFER OU ESCLAVAGE ET SANS PARADIS OU NARCISSISME DES ABRAHAMIQUES!

    IL N Y A PAS DE DIEU CHEZ LES ABRAHAMIQUES IL YA UN NARCISSISME MALADIF QUI FAIT DE L ABRAHAMIQUE LE DIEU QU IL PRONE! L ABRAHAMIQUE SE FAIT DIEU, CAR SON DIEU LUI MEME NE L A PAS! IL SE FAIT ADORER!

    IL FAUT LIBERER LA MORT DES GRIFFES DE L ISLAM ET DU CHRISTIANISME POUR QUE L HOMME AFRICAIN RETEOUVE SA DIGNITE SON HONNEUR ET SA PLACE HUMAINE!

  4. Moi, ce que je suis OBLIGÉ de constater chez tous ces pseudo-militants à2 balles (en toute objectivité !😁), c’est leur STUPIDITÉ d’une part, et leur INCULTURE d’autre part !😂😂😂

    Exemple concret:
    Ici, notre Grand et brillant Expert “politologue-comptable”🤣 nous parle du………PETROLE DE KIDAL😂 que “les gens ne sont pas prêts de voir jaillir” selon lui…

    S’il était d’une part UN TOUT PETIT PEU MOINS CON et d’autre part UN TOUT PETIT PEU PLUS CULTIVÉ, il saurait que JAMAIS personne (absolument PERSONNE!) n’a jamais détecté LA MOINDRE TRACE DE PÉTROLE dans le sous-sol Kidalois qui ne ne contient que du sable😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Pour son information, la zone pétrolifère se situe vers Taoudeni, à……PRES DE 800 KILOMÈTRES DE KIDAL !!!!😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Quand on est comptable, on reste comptable.
    On essaie surtout pas de faire “analyste politique”, SOUS PEINE DE SE RIDICULISER!😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    PS: C’est un peu comme quand Salif, crétin limité à la sublime voix d’or, tente lui aussi de “reflechir”😂: IL NE DIT QUE DES CONNERIES ! 😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

  5. Sangare 23 Fév 2020 at 16:50
    SINE DIARRA
    “LE MALI DE 1960 EST DIFFÉRENT DU MALI D’AUJOURD’HUI.”😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣😂🤣😂!!!

    Ça, c’est vraiment la meilleure de tous les temps 😂!:

    Venant JUSTEMENT de quelqu’un comme toi dont l’unique petit neurone 😁 est resté définitivement et irrémédiablement coincé dans un “discours” et une “logique” qui date PRÉCISÉMENT des années 60, ce rappel VENANT DE TOI a de quoi sidérer tout le monde, et tous les internautes de MALIWEB !!!😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Ça fait des lustres qu’on tente (en vain et sans succès jusque là !!!🤣🤣🤣) de t’expliquer QU’ON EST PLUS DANS LES ANNÉES 60 MAIS AU 21ÈME SIÈCLE, et que tant ton “discours” que ta “logique” datent…..DE NOS GRANDS-PARENTS, et voilà que c’est TOI qui te permets d’expliquer “CA” à d’autres !!!!😂😂😂😂😂😂😆😆😆😆😆😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Sacré sangare !!!😁😁😁😁

  6. SINE DIARRA
    Quand on est né sur une terre,a humé ses odeurs,la perdre correspond à couper une partie des membres.
    LE MALI DE 1960 EST DIFFÉRENT DU MALI D’AUJOURD’HUI.
    C’est comme Israël de 1967 et celui d’aujourd’hui.
    LE MALI DE 2020 EST UN PAYS MÉTISSÉ.
    Un malien qui est installé à Bamako se sent aussi bien à kidal qu’à kayes.
    Separer kidal de kayes, c’est comme couper un membre du corps.
    AUTANT LES AUTOCHTONES DE KIDAL PENSENT QUE TOUTE LA ZONE DE CETTE RÉGION LEURS APPARTIENT, AUTANT LES TOURE ET LES NIARE PENSENT QUE TOUT BAMAKO LEURS APPARTIENT.
    Autant Bamako s’est métissé pour MALIANISER la ville, autant la région de kidal a tellement accueilli la population du sud qu’elle s’est MALIANISÉE.
    MALIANISER VEUT DIRE BRASSAGE D’ETHNIE ET DE CULTURE DE TOUTES LES RÉGIONS DU MALI.
    Le refus de la partition du Mali n’est pas lié aux ressources minières qui habitent dans les sous-sols des terres revendiquées,mais à la conviction que cette région est en nous.
    Le débat n’est plus à répondre aux francophiles complexés genre nfp, yugu,rinz ..mais à poser des actes pour sauver l’unité du pays.
    La loi islamique est appliquée dans une partie du Nigeria, et pourtant le pays n’est pas divisé malgré une guerre civile aussi sanglante que l’insécurité qui sévit chez nous depuis 2012.
    Le mariage homosexuel est accepté dans certains endroits des états-unis et refusé dans d’autres.
    Ce pays n’est pas divisé.
    ON PEUT DÉJOUER ET ON DOIT DÉJOUER CE COMPLOT CONTRE NOTRE PAYS.
    Ne serait ce que pour mériter de ceux qui sont tombés pour la sauvegarde de l’unité du pays depuis les premiers mois de l’indépendance.
    Il faut commencer par empêcher l’application de l’accord d’Alger qui encourage la création d’une ARMÉE RÉGIONALE prélude à la séparation du Nord de notre pays du reste du Mali pour favoriser un accord qui respecte l’unité du pays avec entre autres les jihadistes maliens.
    Une mobilisation de la population des régions du Nord doit se poursuivre car la séparation ne concerne pas seulement kidal, mais les régions de GAO et de kidal.
    En réalité, le NÉOCOLONIALISATEUR FRANÇAIS est passé par les négriers touaregs pour imposer la séparation.
    Il sait que ces touaregs ASSOIFFÉS de dominer les NOIRS vont le suivre sans conditions majeures.
    On veut dupliquer la Mauritanie dans la partie Nord du Mali d’où une connexion des séparatistes avec ce pays.
    On sait qu’en Mauritanie les NOIRS sont majoritaires, mais il est impensable qu’un noir occupe la présidence de la république.
    La volonté affichée( une pression intense sur IBK afin qu’il applique intégralement l’accord d’Alger)par la France de diviser le Mali trahit une urgence de préserver sa puissance militaire face aux russes et aux chinois qui passe par maitriser le sahel.
    Défendre l’unité, c’est empêcher qu’on dénature notre personnalité forgée depuis le 22 septembre 1960.
    Ces milliers de morts contre les séparatistes ont forgé la nature de la population qui habite sur le territoire du Mali.
    Une FÉDÉRATION DU MALI est possible, pas la SÉPARATION.
    FÉDÉRATION suppose l’unité de l’ARMEE MALIENNE sans distinction de race.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  7. Il y a un POINT COMMUN à tous nos bouffons pleurnicheurs qui, en 2020, se prétendent encore “colonisés par la France”😂, “occupés par la France”😂, “dominés et exploités par la France”😂, c’est le suivant :

    UNE VANITÉ AUSSI INFANTILE QUE RISIBLE qui consiste à s’imaginer que le “rêve absolu”😂 voire “l’objectif obsessionnel”😂 des puissances occidentales et notamment de la france, c’est de “recoloniser” ou de “se réapproprier à tout prix” notre Mali, COMME S’IL S’AGISSAIT D’UN ELDORADO !!!😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Si ces “bombeurs de torses” avaient ne serait-ce qu’un petit embryon de cerveau et un milligramme de lucidité, ils redescendraient sur terre et s’apercevraient que le supposé richissime Mali, sensé soi-disant faire BAVER D’ENVIE le reste de la planète 😂, est en réalité L’UN DES PAYS LES PLUS PAUVRES DU MONDE, qu’il ne survit jusqu’ici QUE GRÂCE AUX AIDES INTERNATIONALES, et de plus, qu’il devenu le pire SANCTUAIRE TERRORISTE du continent africain et le pays LE PLUS INSECURE ET DANGEREUX QUI SOIT !!!😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎

    Aussi, messieurs les intellectuels de grin imbus d’une supposée “PHÉNOMÉNALE IMPORTANCE de notre Grand Maliba-Eldorado”, cessez de plastronner et degonflez-vous un bon coup, faites-vous greffer un cerveau, ET REDESCENDEZ SUR TERRE !😂😂😂😂😂😂😂😂

  8. Quand on lit cette INTERMINABLE accumulation de toutes les habituelles et classiques conneries de nos “intellectuels de grin” de niveau DEF (et encore…) , on a surtout envie de conseiller à Diarra de…..RESTER SAGEMENT DANS SON DOMAINE, À SAVOIR : LA COMPTABILITÉ !😂😂😂😂

    Diarrake nous a pondu ici une REPRISE TRES COMPLÈTE DE TOUS les habituels clichés et toutes les habituelles foutaises de nos éternelles “victimes-exploitées-dominées-par-le-mechant-toubab-colonialiste-raciste”😂😂😂😂!

    Il n’en a oublié aucun!😂😂😂 (et c’est d’ailleurs pourquoi ce torchon est INTERMINABLE…)

    PS: Ça devrait plaire à sangare…😁😁

  9. when was last time france won a war? france is a paper tiger that get fat from leadership of incompetent African leaders leadership. Instead of developing African nations African leaders ship their wealth to france plus other areas of europe to further build up Europe. Our viewpoint on france is as wrong as our actions of placing best interest of france above best interest of Mali plus other West African nations. Again I remind you I have little time for stupid. that is stupid. I am down to last man before genocide forever set in. Do not waste my time being stupid for I see those possessing like stupidity as being immediately expendable.
    Henry Author Price Jr @yahoo.com
    translationbuddy.com

  10. AMUSANT POUR CERTAINS ,
    EN TOUTS CAS TRES GRAVE POUR D AUTRES ..
    ET DONC TRES GRAVE POUR LE MALI …
    ET JE SIGNALE QUE TOUT CECI S EST DEROULE AU TEMPS OU LE PRESIDENT ATT ETAIT AU POUVOIR …

    RESUMONS NOTRE AFFAIRE :
    DEPUIS 2004 LA BHM SA N A JAMAIS ETE CAPABLE DE FOURNIR UN SEUL DOCUMENT COHERENT A SON MANDATAIRE , DOCUMENT CAPABLE DE RETRACER LES VENTES QU ELLE AVAIT EU A REALISER AUX HALLES DE BAMAKO …
    C EST AINSI QUE D ABORD CONDAMNEE A FOURNIR TOUTES LES PIECES DE COMMERCALISATION AFFERENTES A LA VENTE COMPLETE DES HALLES QU ELLE AURAIT REALISEE EN FIN 2002 . ..

    ELLE AVAIT OCTROYE A CET EFFET UNE COMMISSION DE 298 MILLIONS QU ELLE AVAIT PRELEVE SANS RIEN DEMANDER A QUI QUE CE SOIT …ET L AVAIT « « OFFERTE » » A SON PERSONNEL …ALORS QU ELLE N AVAIT VENDU EN REALITE QU UN PEU PLUS DE LA MOITIE DES LOCAUX …

    C EST AINSI QUE LA PREMIERE DECISION DE CONDAMNATION A UNE ASTREINTE DE 500 000 F CFA PAR JOUR DE RETARD TOMBERA LE 11 OCTOBRE 2004 DU TRIBUNAL DU COMMERCE ….PAR L ORDONNANCE 118 ….
    CETTE DECISION SERA CONFIRMEE PAR LA COUR D APPEL PAR L ARRET 91 DU 21 AVRIL 2006
    CELUI-CI CONCLUE :

    « « QU EN TRANSMETTANT LES ATTESTATIONS DONT LE MONTANT CUMULE EST SEULEMENT DE 2 518 670 000 F CFA SUR UNE VALEUR DE 14 910 550 000 F CFA RECONNUE PAR LA BHM SA ELLE-MEME CELLE-CI N A PAS FOURNI A LA CONCLUANTE LES JUSTIFICATIFS DE LA MISE A DISPOSITION DES FONDS PROVENANT DE LA COMMERCIALISATION ;
    QU IL S ENSUIT QUE LA BHM A CE JOUR N A FOURNI LES DOCUMENTS ET INFORMATIONS QUE LA CONCLUENTE EST EN DROIT D ATTENDRE D ELLE .
    CONSIDERANT QUE LA DETENTION DES PIECES N A PAS ETE UTILEMENT CONTESTEE ;
    QUE CERTAINES ONT MEME ETE PRODUITES ;
    QU IL ECHET DONC DE CONFIRMER L ORDONNANCE ENTREPRISE . » »

    C EST DONC AINSI QUE LE PRESIDENT ISSOUFI TOURE A CONFIRME LE 21 AVRIL 2006 PAR L ARRET 91 LA DECISION DU TRIBUNAL DU COMMERCE PRISE LE 11 OCTOBRE 2004
    …ET JAMAIS A CE JOUR …ET NOUS SOMMES EN 2020 …LA BHM SA N A VERSE LE PREMIER CENTIME DE LA PEINE INFLIGEE

    C EST POURTANT DE LA MEME MANIERE QUE LE JUGE COMMISSAIRE ETABLIRA UN CERTIFICAT DE CARENCE A LA BHM SA LE 13 JUILLET 2006 …CAR SON PDG NE S ETAIT PAS PRESENTE A SA CONVOCATION …..

    C EST DE LA MEME MANIERE QUE LE PREMIER MINISTRE ECRIRA AU PRESIDENT DE L ASSEMBLEE NATIONALE , A LA VEILLE DE L ETABLISSEMENT DE LA LOI PRIVILEGE LE 8 FEVRIER 2008 …..(ALORS QUE LES EXPERTS NOMMES PAR LA COUR D APPEL AVAIENT RENDU LEUR TRAVAIL DISANT QUE BHM SA DEVAIT BIEN 1, 707 MILLIARDS A NOTRE SOCIETE )….
    QUE DONC LE PREMIER MINISTRE ECRIRA ENTRE AUTRES LE 12 SEPTEMBRE 2007

    « « QU IL RESSORT DE LA SITUATION FINANCIERE DE LA BANQUE AU 30 JUIN 2006 DES CREDITS EN SOUFFRANCE DE 67 , 4 MILLIARDS CFA DONT 64 , 8 MILLIARDS DE CREDITS CONTENTIEUX , DES FONDS PROPRES NEGATIFS DE 26 MILLIARDS , LE NON RESPECT DE TOUS LES RATIOS REGLEMENTAIRES » »

    ET LE MYSTERE …QUI DU RESTE DEVRAIT S EXPLIQUER AISEMENT …EST DE COMPRENDRE COMMENT LE MEME ISSOUFI TOURE …PRESIDENT DE LA COUR D APPEL DE BAMAKO A PU SE JOINDRE A BA AWA TOUMAGNON POUR LAISSER A LA BHM SA , GRACE A LA LOI PRIVILEGE , LE SOIN D ETABLIR UN NOUVEAU FAUX DISANT CETTE FOIS QUE NOTRE SOCIETE DEVAIT 6.837 MILLARDS A LA BHM SA …
    ALORS QUE LES EXPERTS AU BOUT DE 1 MOIS ET DEMIE DISAIENT QUE C ETAIT BIEN BHM SA QUI DEVAIT 1.707 MILLIARDS DE FRANCS …APRES AVOIR ECARTE 12 688 290 793 F CFA DE F CFA …DE DEPENSES INJUSTIFIEES …( RIEN QUE CELA )

    ET IL FAUDRA ATTENDRE DE NOUVEAU 8 ANS …LE 25 OCTOBRE 2018 POUR QUE LA CCJA A ABIDJAN OUVRE PAR SON ARRET 191 DE NOUVEAU NOTRE DOSSIER POURTANT DEPOSE LE 19 OCTOBRE 2010 …ET QUE LA VERITE DES COMPTES SE REFASSE …ET QUE LES 1, 707 MILLIARDS DES EXPERTS REFASSENT SURFACE ..LE 14 MARS 2019 …
    LA FIN DE L HISTOIRE EST RACONTEE ICI …
    https://www.lintelligentdabidjan.info/news/contentieux-a-la-cour-commune-de-justice-et-darbitragela-bms-exbhm-mise-a-nu-dans-ses-manipulations-contre-la-/

    ENFIN …..LES MANŒUVRES DE BHM SA SONT REVELEES DEFINITIVEMENT …
    ET LES MANŒUVRES DE BMS EGALEMENT …CAR LES ANCIENS DE BHM SA EN ONT PRIS LE CONTROLE !
    QUE VA-T-IL ARRIVER A L AVOCAT DE BHM SA —BMS SA ?
    QUE VA-T-IL ARRIVER AU TANDEM BA AWA TOUMAGNON – ISSOUFI TOURE ?
    QUE VA-T-IL ARRIVER A L ANCIEN PATRON DU SERVICE INFORMATIQUE DE BHM SA DEVENU PATRON DE BMS SA ?
    COMMENT L AVOCAT BASSALIFOU SYLLA VA-T-IL EXPLIQUER LA FACON DONT IL A PROCEDE POUR VOLER LA PROPRIETE DES HALLES DE BAMAKO ?
    ENCORE UN QUI S ETAIT PRIS POUR UN VRAI RENARD …ET QUI S EN VENTAIT EN PLUS !
    ALORS QU IL N A ETE QU UN GROS TRICHEUR …
    COMMENT LA BMS VA-T-ELLE POUVOIR EXPLIQUER LES SORTIES D ARGENTS ..ENORMES ..FAITES POUR TENTER ENCORE UNE FOIS DE TRAVESTIR LA VERITE ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here