Paria! Paria! Paria!

2

Ils le sont désormais, cette bande d’assassins de Amadou Aya Sanogo qui ont froidement exécuté 21 bérets rouges de l’armée malienne. Honneur perdue de soldatesques à cause de la décision de justice qui vient de leur accorder l’impunité sans se prononcer sur leur culpabilité, ni leur accorder un non-lieu. Quelle honte!!!

Le minimum attendu de la justice était de mener le procès jusqu’à son terme pour édifier le peuple malien sur un crime d’une telle gravité. Et au bout du compte, c’est le citoyen malien qui est passé à la caisse à la place des assassins pour payer le prix du sang versé à certaines victimes à travers les impôts.

Donc, double peine pour le peuple malien et impunité pour les assassins. Le pays se fracture encore un peu plus grâce à cette justice des vainqueurs.

Un seul mot d’ordre désormais : s’opposer à l’impunité et exiger que justice soit rendue aux victimes et à toute la nation malienne. Les accusés convaincus de leur non-culpabilité doivent s’engager dans cette lutte pour laver leur honneur.

Konimba Sidibé

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Tout à fait d’accord avec vous Monsieur Sidibé. Les autorités politiques et judiciaires de notre pays enfoncent davantage notre pays dans une profonde crise structurelle en érigeant l’impunité comme fondement d’une supposée “entente nationale”. De ce fait, le Mali devient de plus en plus une jungle. C’est la loi du plus fort et c’est le peuple qui trinque comme toujours. On n’est loin de sortir de la merde! Le pire semble encore devant nous. Hélas pour notre Faso!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here