Assemblée Générale de la coalition pour la commune de Bourem : Le bilan financier 2018 équilibré en recette et en dépenses

0

Qualifié de rare, le fait d’expliquer en détail le bilan financier en recette et en dépenses d’une association, les participants à l’Assemblée Générale de la Coalition pour la Commune de Bourem ont jugé l’exercice d’acte démocratique, et remercié les membres du bureau.

La première Assemblée Générale de la Coalition pour la Commune de Bourem (CCB) s’est tenue le samedi 2 mars 2019 à la Maison de la femme de Sabalibougou sous la présidence de son Président, M. Djibrilla A. Maiga qui avait à ses cotés le secrétaire général de la Coalition, M. Mohamed Cheick Haidara, le président de ADCB, M. Abderhamane O. Touré, le doyen M. Mahamane Rakibou Touré et plusieurs ressortissants de la Commune. Sans passer inaperçu la présence du représentant de l’association IR GANDA, M. Boubacar A. Diallo.

Intervenant au nom d’Ousmane Issoufi Maiga, président de l’Association IRGANDA, M. Diallo a remercié la CCB pour l’invitation. A ses dires, l’Association IRGANDA a des structures dans les cercles et Communes des régions du nord. Elle a la même vision, la même idéale que la CCB pour le développement, la paix et le vivre ensemble des populations des régions du nord. Pour lui, IR GANDA est disposée à accompagner la CCB pour réaliser cet idéal commun.

Après cette intervention du représentant de l’Association IR GANDA, le secrétaire général de la CCB, Mohamed Cheick Haidara, a fait la lecture du rapport d’activités et le bilan financier 2018.

Outre des missions de concertation entre les membres de la CCB pour le développement de la Commune, en suscitant l’échange, aux dires du secrétaire général, des actions pour la création des conditions de sursaut de la Commune de Bourem et de plaidoirie en faveur de son développement ont été menées.

Les difficultés se situent, selon lui, au niveau de la mobilisation de tous les ressortissants et le faible taux de paiement de la carte des membres. Sur 9. 420.000 FCFA mobilisés par le bureau, 300.000 seulement sont issus de la cotisation et les restes sont des soutiens et contribution volontaire. Au titre des dépenses, le ségal a noté qu’il s’élève à 6.525.600 FCFA.

« J’ai écouté avec beaucoup d’intérêt l’intervention du secrétaire général. Je suis surpris pour plusieurs raisons. D’abord, c’est pour la première fois que j’entends un rapport d’activité aussi détaillé et clair dans la CCB. Je suis comblé et félicite le bureau », exprime un membre, qui selon lui, il faudra revoir la structure de la Coalition pour mobiliser plus de ressources internes.
Pour sa part, un autre d’ajouter que pour les actions à venir qu’il est nécessaire d’organiser une journée de réflexion sur la reprise des activités de l’usine de phosphate qui est à Bourem.

Au titre des activités à mener courant 2019, il ressort notamment la mobilisation de ressource financière, l’organisation d’une mission à Bourem pour finaliser la monographie de la carte, la délimitation les espaces publics, l’organisation d’une mission au Ghana, le montage des micros-projets, l’organisation d’une soirée culturelle à Bamako, l’organisation des journées de Bourem à Ségou et entre autres.

Ousmane MORBA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here