Bougouni : échanges sur le site de construction du camp militaire

1

La salle de conférence du Gouvernorat de Bougouni a abrité, le mercredi 24 mars, une rencontre qui a regroupé tous les responsables des services techniques et les notabilités. L’objectif était de procéder à la délimitation du site octroyé pour construire un camp militaire. C’était sous la présidence du Gouverneur, Général de Brigade Kéba Sangaré.

Le Général Keba Sangaré a déclaré à cette occasion que la rencontre était la suite logique d’une lettre du ministre de la Défense et des Anciens combattants qui a, dans son agenda, la pose de la première pierre du camp militaire de Bougouni, avec en référence le devis estimatif relatif aux travaux de topographie, de délimitation et d’enquêtes foncières.

C’est pourquoi, il a souhaité regrouper tous les acteurs concernés, en l’occurrence la préfecture de Bougouni, le chef du bureau des domaines et du cadastre, le chef de division Urbanisme et habitat, les chefs de villages dans les alentours du site, la chefferie de Bougouni et la mairie de Bougouni.

À la suite de la rencontre, une commission a été mise en place. Elle est composée de : Gouverneur de la région de Bougouni, préfet, chef du bureau des domaines, chef de subdivision Urbanisme et de l’Habitat, chefferies de Bougouni, Toula, Galabani, Sourgoula, Diombala, services des Eaux et Forêts, Agriculture, le Génie Rural, le Géomètre (GEOCENTER), la Mairie de la commune urbaine de Bougouni, la CMDT et la Gendarmerie.

Aussitôt après la réunion, une équipe technique s’est dirigée sur le site pour s’imprégner des réalités du terrain afin de permettre aux géomètres de faire rapidement le travail, a-t-il expliqué.
Il a précisé également que ces travaux de délimitation sont projetés pour être finis en cinq jours ; suivront les autres dispositions administratives pour amorcer officiellement les préparatifs de la cérémonie de pose de la première pierre du camp militaire moderne sur environ 780 hectares.

Et d’ajouter que l’enceinte va abriter une infanterie blindée de 1000 à 2000 hommes équipée de plusieurs centaines d’engins lourds.

Pour le Général Keba Sangaré, la construction d’un camp militaire moderne à Bougouni est inscrite dans l’agenda des objectifs de la mission du chef de l’exécutif régional.

Abou Ouattara 

Stagiaire         

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here