Campagne nationale de reboisement 2022 : Le Réseau Enrgie Mali à Bancoumana et Kela pour accompagner l’Etat

0

La présidente du reseau Energia-Mali, Mme Kéita Aida M’Bo, a procédé, le jeudi 1er septembre 2022, au lancement de la campagne de reboisement 2022 du Réseau Energia Mali, à Bancoumana, dans le Cercle de Kati, et à Kéla, dans le Cercle de Kangaba (Région de Koulikoro). Il s’agit de 100 pieds de Moringa, 150 pieds d’eucalyptus, 300 pieds de Néré et 100 pieds d’anacarde, soit au total 650 plants, toutes espèces confondues, qui répondent aux besoins des villages de Bacoumana et Kéla. Lancienne Ministre de l’envrionnement et de l’assainissement, Mme Keita Aida M’Bo, était, pour la circonstance, accompagnée par les représentants du réseau des Femmes pour les Droits environnementaux (REFEDE) ; l’ONG association de formation et d’appui au développement (AFAD) ; l’ONG Wati Yéléma Kéléli (WYK) ; le groupe d’entraide pour la promotion de la Famille (GEPF) ; l’ ONG appui aux capacités locales pour le développement (ACALODE) ; et Mali Folke Center (MFC). Ils ont été accuellis et accompagnés dans leur activité de ciyoenneté par les responsables locaux, notamment les sous préfets et les Maires des deux contrées reboisées. L’objectif global, selon les organisateurs, est de contribuer à la réduction de la dégradation des ressources forestières ligneuses et améliorer le cadre de vie des populations.

Kéita Aida M’Bo a justifié les raisons de leur détermination à agir pour une énergie durable au Mali. Ce 1erseptembre 2022, dit-elle, le réseau Energia Mali, association axée sur  le genre et l’énergie durable, ne pouvait  déroger à la règle, à savoir apporter sa modeste contribution à l’atteinte  des objectifs de la Campagne nationale de reboisement de cette année.

Ces activités, précise Kéita Aida Mbo à l’endroit des populations de Bancoumana et Kela, a pour objectif essentiel de planter  des arbres,  mais surtout de sensibiliser  sur  l’importance de l’arbre.

«L’arbre joue un rôle important dans la purification de l’air et constitue un moyen efficace pour lutter contre le réchauffement climatique. Les arbres interceptent et emmagasinent l’eau de pluie à la surface des feuilles et des branches, réduisant ainsi leur descente vers le sol, favorisent son infiltration, diminuant  ainsi  le ruissellement et l’érosion», a déclaré  Aida M’Bo. Elle a ajouté que planter un  arbre, c’est contribuer à la lutte contre la désertification, c’est se protéger soi-même, car « nous tirons beaucoup d’avantages de ces arbres qui constituent également des plantes médicinales ». «C’est pour toutes ces raisons que le Réseau Energia Mali a choisi de planter  ici avec vous des arbres utiles à la communauté, mais particulièrement aux femmes, à savoir  150 Pieds de Moringa, 150 pieds d’anacarde et enfin 250 pieds d’eucalyptus, et  soit au total 550 plants toutes espèces confondues. Ces  arbres seront plantés principalement dans l’enceinte de la maison des jeunes, dans la cour de la mairie, et sur deux grandes artères de kéla», a fait savoir l’ancienne ministre.

Dans son combat contre la COVID 19, le réseau ENERGIA Mali a apporté un lot de 50 masques qui aideront les populations à se protéger contre cette pandémie qui, malheureusement, continue de sévir dans notre pays.

Emues  du geste et  de la détermination  du réseau Energia Mali  à l’endroit  de leurs localités  pour  que leurs villages  soient  verdis, les  populations  ont fortement  salué Aida et sa délégation. A travers les autorités  traditionnelles et administriaves, les populations  se sont engagées à perpétuer cette campagne de reboisement dans les villages de leurs communes.

A rappeler qu’Energia Mali est un réseau d’organisations et d’individus engagés à remédier aux disparités de genre dans l’accès et l’utilisation de services énergétiques durables. C’est  une association  légale à but non lucratif créée depuis 2004 et  devenue ONG depuis juillet 2022. Les domaines d’intervention du Réseau sont: l’environnement, le changement climatique, les énergies renouvelables, l’agriculture, l’élevage, la santé, la sécurité alimentaire, le développement durable, le genre  etc.

Hadama B. FOFANA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here