8e édition du festival daoulaba : Promotion artisanat du coton

2

Le festival Daoulaba est organisé par l’Association Routes du Sud, créée par Hawa Méité en 2007. Il en était à sa 8e édition qui s’est déroulée de jeudi à dimanche dernier dans la capitale malienne.

A la cérémonie d’ouverture, le ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme a rappelé que lors du premier conseil des ministres du nouveau gouvernement, elle a offert 100 porte-documents à ses collègues. Cette action avait pour but de sensibiliser les décideurs à l’utilisation et à la consommation des produits locaux et démontrer au gouvernement son engagement pour la promotion des produits nationaux.

“Je vous invite à offrir des produits et articles de nos artisans à vos amis, vos partenaires, d’ici ou d’ailleurs”, a conseillé Mme Ndiaye Ramatoulaye Diallo pour qui la fierté de notre pays se met en évidence à travers la reconnaissance et la consommation des produits fabriqués par nos artisans. “Le Mali possède un potentiel qui doit être vu, su et promu. C’est à cela que le nouveau département s’attèlera pour montrer notre savoir-faire partout où le besoin se fera sentir”, a-t-elle annoncé, assurant la promotrice de l’accompagnement des autorités.

Pour le ministre, notre pays dispose aujourd’hui d’un savoir-faire de qualité avec une pépinière de créateurs qui méritent d’être soutenus pour la relance de la création artistique, culturelle et touristique. La culture, l’artisanat et le tourisme, sans aucune forme de préséance entre les secteurs, ont des liens naturels. Ce qui permet de décliner une vision globale pour la promotion de la culture malienne. Le festival Daoulaba permet de relever le niveau du coton malien en proposant des pistes de réflexion sur la gestion et la promotion du coton à travers des conférences, des débats et des échanges entre artistes créateurs, stylistes et chercheurs venus du Mali et d’ailleurs.

Hawa Méité a insisté sur l’importance du coton dans le développement de la vie socio-économique du Mali. Elle a déploré la baisse de la production de coton dans notre pays depuis des années, considérant que cette situation menace sa valorisation.

La maladie à virus Ebola a interpelé Mme Méité. “Nous allons faire de l’année 2015 une année d’hommage, de musique, d’expositions, de mode et de débats pour lutter contre l’épidémie Ebola”, a annoncé Hawa Méité, qui a ajouté que c’est cette approche qui explique la présence des artistes comme Nahawa Doumbia, Haïra Arby et d’autres, pour une chanson dédiée à la lutte contre Ebola.

Maliki Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. пишет:Good web site you have got here.. It’s difficult to find high quitaly writing like yours nowadays. I seriously appreciate individuals like you! Take care!!

Comments are closed.