PEER : Un programme pour soutenir fortement la recherche dans le secteur de l’agriculture

0

Il concerne deux projets financés par l’Agence américaine pour le développement international qui auront un impact important sur les populations des zones d’intervention et sur le Mali entier

Le jeudi dernier, la Faculté des sciences techniques (FST) de Bamako a servi de cadre au lancement de deux projets financés par l’Agence américaine pour le développement international (USAID).  Ce financement est fait dans le cadre du programme appelé (PEER) qui servira à soutenir fortement la recherche dans le secteur de l’agriculture. Ces projets sont : « la Production commerciale de biopesticide à base de bioplastique pour contrôler la contamination des produits agricoles par les aflatoxines dont la coordination, assurée par le Pr Amadou Babana Diallo et  « la Mise au point de techniques de production de foins pour l’embouche ovine et la résilience des agropasteurs au changement climatique dans le Sahel au Mali, sous la coordination du Pr Moussa Karembé.

Avec un montant total de 35 millions de FCFA chacun, pour une durée d’un an, ces projets émanent d’un programme compétitif de subventions qui finance les recherche scientifiques des pays en développement en vue de soutenir les activités.Ils contribuent aussi  au renforcement des capacités sur des sujets à fort impact potentiel sur le développement.

Le doyen de la faculté des sciences techniques, Pr Fana Tangara dans ces mots de bienvenue a exprimé sa satisfaction pour le lancement de ces projets. Il a aussi remercié le coordinateur du projet USAID pour avoir accepté de financier ces projets.

Selon le recteur de l’Université des sciences techniques et technologiques de Bamako (USTTB), Pr Ouatani Diallo, le premier  projet vise à minimiser la contamination des produits agricoles par les aflatoxines ; le second contribue à améliorer la production animale et la protection de l’environnement dans un contexte du changement climatique. Ces projets ont, également, comme zones d’intervention : Diéma, Nioro, Koutiala et Yorosso.

Compte tenu de l’importance de ces projets, le recteur de l’USTTB demande une franche collaboration entre les équipes de recherche pour la bonne réalisation des activités prévues sur le terrain.

Après la cérémonie d’ouverture, les coordinateurs de ces projets ont accordé des interviews aux médias.

Pour le Pr Amadou Babana Diallo, son projet sera réalisé autour de trois activités majeures. Il s’agit : du développement de la technologie de production de biopesticide commercial ; la détermination de la capacité des biopesticides formulés à prévenir la contamination des produits agricoles par les aflatoxines et la formation des paysans et techniciens locaux.

Quant au Pr  MoussaKarembé , il a énuméré les objectifs de son projet. Lesquels selon lui, contribueront à : améliorer la production animale et la protection de l’environnement ; renforcer la capacité de résilience des petits producteurs et contribuer à la réduction du chômage des jeunes diplômés du secteur de l’élevage etc.

Le PrKarembéa cité quelques activités prévues dans la mise en œuvre de son projet. Il s’agit, entre autresde : l’estimation et suivi spatio-temporel de la biomasse herbacée dans les zones d’intervention ; la mise au point des techniques de coupe et de conservation de foins ; l’expérimentation de  la culture du fourrage à base des principales espèces herbacées etc.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here