BDM-SA : Les performances de 2018 saluées par le conseil d’administration

0

Les administrateurs ont apprécié les résultats de la banque au titre de l’année 2018. Un total bilan de plus de 1000 milliards de Fcfa et un résultat bénéficiaire de plus de 15 milliards de Fcfa. C’est une première dans l’histoire bancaire au Mali

La Banque de développement du Mali (BDM-SA) engrange de très bons résultats malgré le contexte sécuritaire difficile que traverse notre pays. Le constat a été fait, samedi dernier, lors de la 66è session ordinaire de son conseil d’administration. Présidée par le président du conseil d’administration, Ahmed Mohamed Ag Hamani, la session a enregistré la présence de l’administrateur directeur général, Bréhima Amadou Haïdara et de l’ensemble des administrateurs.

En dépit de la question sécuritaire qui pèse sur l’environnement des affaires, le président du conseil d’administration a déclaré que la BDM-SA a une place à tenir, une place disputée âprement du fait du parc de plus en plus croissant des établissements bancaires.
Pour Ahmed Mohamed Ag Hamani, les chiffres de l’exercice écoulé de l’institution financière sont rassurants. Avec un résultat d’exploitation atteignant 111% des prévisions, soit 13.685 millions de Fcfa, réalisé au 31 décembre 2018 contre 12.374 millions de Fcfa de prévision, la BDM-SA a des raisons de rester optimiste.

«Nous devons tenir le cap dans notre marche assurée vers les objectifs que nous nous sommes fixés à condition de relever tous les défis actuels», a encouragé le président du conseil d’administration. Pour lui, les écritures comptables encore chargées de passifs qui remontent à l’ex-BDM et l’ex-BMCD doivent disparaitre au moyen d’épurement sans remettre en cause les poursuites contre les débiteurs par les voies légales. Ainsi, la lisibilité des bilans et tableaux financiers sera gagnée et l’admission en bourse des valeurs sera facilitée, a-t-il dit.

L’autre défi de taille, a rappelé Ahmed Mohamed Ag Hamani, concerne la gestion des ressources humaines. «Il nous faut réussir à créer ce nécessaire esprit familial qui place chaque agent en position de copropriétaire de l’outil commun de production. Cet outil qui assure à tous, un épanouissement social dans la sérénité», a-t-il confié. Et d’ajouter que le plan de carrière soigneusement préparé et vigoureusement observé dans l’optique d’une organisation humaine et scientifique du travail à cet effet obligera chaque agent à forger le bien commun.

S’agissant des plans de carrière, le président du conseil d’administration a déclaré qu’ils seront étudiés et mis en œuvre sous une surveillance optimale. En prenant en charge tous les défis d’une organisation moderne de pointe, Ahmed Mohamed Ag Hamani a engagé la direction générale de la BDM-SA à renforcer les efforts dans la mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III de sorte que l’institution soit en conformité avec les directives réglementaires et prudentielles des standards internationaux de gestion bancaire.

«L’analyse d’impact de ces dispositions nouvelles sur les fondamentaux de la banque et les méthodes en vigueur, doit permettre de déterminer toutes les mesures idoines renforçant les assises économiques de la BDM-SA dans le strict respect de la réglementation en vigueur», a-t-il commenté.Parlant de la sécurité physique et informatique, le PCA a souligné qu’elle doit rester de façon permanente à l’ordre du jour si toutefois la banque veut bénéficier de toute la confiance des bailleurs de fonds internationaux et de sa clientèle.

En outre, Ahmed Mohamed Ag Hamani a salué le groupe BMCE-BOA pour l’excellence de sa collaboration, dont les multiples avantages en banques digitales, en service monétique et en capacité de mobilisation des ressources apportent un plus aux services de la BDM-SA.
Il a également exprimé toute sa reconnaissance aux autorités de tutelle pour toutes les facilités qu’elles apportent à la BDM-SA pour lui permettre de se maintenir en tête de peloton de la course à l’épanouissement en créant un environnement favorisant la position de l’institution au Mali et à l’international.

En marge du conseil d’administration, l’administrateur directeur général a animé un point de presse au cours duquel il a évoqué la bonne santé financière du premier groupe bancaire malien. En effet, après adoption et examen des points inscrits à l’ordre du jour, le conseil a apprécié les performances réalisées par la BDM-SA au titre de l’arrêté des comptes annuels au 31 décembre 2018 qui se sont soldés, pour la première fois dans l’histoire bancaire au Mali, par un total bilan de plus de 1000 milliards de Fcfa et un résultat bénéficiaire de plus de 15 milliards de Fcfa.

Bréhima Amadou Haïdara a adressé ses chaleureuses félicitations et ses encouragements au management et à l’ensemble du personnel du groupe bancaire pour les performances réalisées. Il les a exhortés à persévérer dans l’effort en vue de relever les nouveaux défis de l’industrie bancaire.

Abdoul Karim COULIBALY

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here