Bissan Awa Coulibaly de la COVATEX : Une Niéleny dans la transformation du coton

0

La 2ème édition du salon du textile artisanal de Bamako qui s’est déroulée du 14 au 20 novembre 2011 a été une occasion pour plusieurs professionnels de ce secteur de se faire connaître du grand public. Parmi eux, Bissan Awa Coulibaly. Elle est la présidente de la coopérative pour la valorisation du textile artisanal malien.

  L’initiatrice de ce salon est une inconnue du grand public. Très discrète mais efficace, elle est l’une des rares femmes à s’aventurer dans le monde de la transformation du coton bio et conventionnel au Mali avec des moyens simples. Bissan Awa Coulibaly  est diplômée d’une maîtrise en économie depuis 1987. Très rapidement elle a eu de la passion pour le textile. C’est ainsi que malgré des opportunités qui se sont présentées à elle pour exercer dans le secteur de l’administration, l’amour  du métier et le sort du destin en ont décidé autrement pour qu’elle puisse apporter sa contribution dans la transformation de nos produits locaux et particulièrement le coton dont moins de 2% sont  transformés sur place.  Cela en vue de contribuer au PIB, à la croissance, à la lutte contre le chômage et à la formation des jeunes. Elle a créé une micro -entreprise de transformation locale du coton appelée ”Bidali”   et composée d’un atelier de tissage et d’un salon de coupe et couture.

Suite  à ses performances dans ce domaine, elle obtient le 1er prix aiguille d’or lors des journées Chris Seydou en 1997 organisées par le ministère de l’artisanat et du tourisme. S’y ajoutent le prix de la décoration intérieure 2ème édition en 2005, le prix de l’excellence de l’artisanat en 2009. Bissan Awa Coulibaly se donne comme objectifs de  transformer le maximum de coton sur place pour faire des pagnes tissés du Mali, une référence. Son slogan : " le consommer malien avant l’exportation». Son souhait est de faire du Mali une vitrine pour faire valoir nos produits transformés localement en les consommant sans complexe. ” Je voudrais inviter les membres du gouvernement, les hauts cadres de l’administration, les diplomates maliens, les artistes et sportifs de renommée internationale à devenir des ambassadeurs de l’habillement traditionnel malien afin que nos compatriotes n’aient plus honte de notre style vestimentaire qui est le reflet de notre identité culturelle” a-t-elle déclaré.       

                            Kassim TRAORE

 

Commentaires via Facebook :