Budget de la présidence : 2,5 milliards pour l’entretien de l’avion présidentiel

14
Nouvelles révélations sur le scandale financier de l’avion présidentiel : Un curieux personnage aux commandes de l’avion, un contrat d’entretien 5 fois plus élevé que la norme…

Au moment où le Mali traverse la pire crise  de son existence, l’entretien de l’avion présidentiel, le (Boeing 737 Mali-BBJ) vient d’être inscrit pour la première fois au budget de la présidence. Coût : 2,5 milliards de francs CFA.

La loi de finance pour l’exercice 2019  adoptée  par l’assemblée nationale  le jeudi 20 décembre 2018 consacre une augmentions du budget de  la présidence de la République.  Ainsi, le Budget de la Présidence de la République s’élève à plus de 14 milliards de francs CFA au titre de l’année 2019, avec trois programmes. : Le premier est relatif à la formulation et à la  coordination de l’action présidentielle avec une prévision de 6,706 milliards FCFA. Le deuxième concerne l’administration générale avec une enveloppe de 6,735 milliards. Et le troisième est consacré à la sécurité et à la défense avec une inscription de 655 millions FCFA

Aussi, on observe  une augmentation de 61% essentiellement pour la catégorie «acquisition de services». Pourquoi cette augmentation ? De quels services s’agit-il ? De quels biens s’agit-il ?

Par ailleurs, on retient l’inscription de l’entretien de l’avion présidentiel  au budget  de la présidence au coût faramineux de 2 ,5 milliards CFA. Cette inscription  intervient dans un contexte d’ébullition sociale généralisée. Après les magistrats fin 2018, cheminots, enseignants et syndicats de travailleurs multiplient les grèves pour réclamer notamment le paiement d’arriérés de salaires.  Même l’Union nationale des travailleurs du Mali (Untm), la principale centrale syndicale du pays, a paralysé le pays  lors  d’une grève générale en janvier 2019.

Aussi, la  coordination des comités syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS et les DFM de la Primature et des départements ministériels a engagé une nouvelle grève de deux semaines depuis le lundi  11 février 2019.  Les enseignants sont eux aussi en grève de 312 heures soit 13 jours depuis hier.

Vous avez dit réduction du train de vie de l’Etat ?

Par ailleurs, comment donner du crédit à la volonté exprimée par le premier ministre, Soumeylou Boubeye Maïga de réduire le train de vie de l’Etat de 14 milliards par an ? Il l’a annoncé dans un communiqué datant du 21 janvier 2019.  Le premier ministre, a en effet, énuméré une série d’actions envisagées par le gouvernement dans ce sens.  Au nombre de ces actions, on note : la réduction des dépenses en carburant, les produits alimentaires, les achats de véhicules et de billets d’avion pour les missions hors du Mali. Ces mesures visent à  faire  face aux dépenses publiques et  de permettre au gouvernement d’assumer  pleinement les charges prioritaires. L’Etat a entrepris de faire des économies.

Pour les dépenses en carburant et en produits alimentaires, il ressort du communiqué qu’il sera procédé à une rétention globale de 14,194 milliards sur tous les crédits affectés à ce volet. Par conséquent, les départements ministériels, les Institutions, les Autorités administratives indépendantes, les gouverneurs de région et du District  sont invités à réduire leurs dépenses en carburant et produits alimentaires dans la limite des crédits ouverts.

Pour ce qui est du renouvellement du parc auto de l’Etat, tout achat de véhicule  pour les années 2019 et 2020 sera désormais soumis à l’autorisation préalable du ministre de l’Economie et des Finances. Si ces mesures vont dans le bon sens, il est légitime de  s’interroger  si la  Présidence de la République  sera soumise à la même  exigence de transparence et de rigueur  dans la gestion des deniers publics. En effet, depuis son ascension à la magistrature suprême, Ibrahim Boubacar Keïta,  s’est plutôt signalé par sa propension à des dépenses dignes d’un monarque. Peu soucieux des ressources de l’Etat, il a multiplié des dépenses de prestige et de confort personnel. Par ailleurs, IBK a distribué à tour de bras des biens de l’Etat, notamment de nombreux véhicules neufs du parc auto de la présidence de la République. Mais, quel est  le vrai problème du Mali depuis 5 ans ? Il est à situer à Koulouba, où le président Ibrahim Boubacar Keïta mène un train de vie princier.

 Rappel : L’avion présidentiel a été acquis à la suite d’un montage financier opaque mêlant sociétés-écrans et hommes d’affaires douteux, hors de toute inscription budgétaire,  20 milliards de francs CFA ont été sortis des caisses de l’Etat pour acquérir un Boeing 737.

A l’époque, le temps d’en avoir le cœur net (à la faveur d’un audit), le FMI avait   suspendu  son aide. L’UE avait  suivi en gelant un crédit de 100 millions d’euros.

Au-delà des conditions de l’acquissions de l’avion l’autre interrogation est le coût des voyages incessants du Président de la République.  Le président voyage beaucoup. En effet, depuis son entrée en fonction en 2013, IBK a effectué pas moins de 400 voyages à travers le monde. On  remarque  également que le tiers des visites est soit privé ou pour l’investiture d’autres chefs d’Etat. Ces voyages sont couteux ; des trajets qui auront coûté la bagatelle de 30 milliards de francs CFA – aux contribuables maliens, selon certaines estimation. Le président voyage en moyenne 2 fois toutes les 3 semaines. Cette fréquence conduit aussi à un rythme de maintenance élevé.

Mémé Sanogo

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. L’achat de cet avion avec les coûts de maintenance et du personnel à bord qui n’ont pas fait l’objet d’une évaluation prudente . La demande sociale est très forte pour lancer une nouvelle polémique.

  2. 2,5 milliards de FCFA ? C’est ce qu’il faut pour acheter un SUKOÏ d’occasion avec Pilote Ukrainien à bord. Si IBK préfère un “avion de commandement” à 8 fois le prix d’un SUKOÏ qui pourrait sauver tant de vies de soldats Maliens, c’est la France et Franc CFA qu’il faut blâmer. 😛😛😜😜

  3. C’est Bien et surtout Très Bien.
    Bravo Messieurs les députés.
    Les Maliens vous disent Merci.
    Les ordures à Bamako, l’eau potable qui manque, la santé, l’éducation, l’auto-suffisance alimentaire, l’armée, l’électrification, les infrastructures, les Maliens qui se réveillent tous les jours avec le souci constant de savoir comment nourrir, habiller, soigner et instruire leurs enfants vont attendre.
    IBK peut bien vivre comme un Roi.
    Ce n’est pas nouveau. Bokassa, Mobutu, Bongo, Paul Biya, Guéma, Sassou Guesso etc sont d’autres exemples de calamité
    C’est la Malédiction de beaucoup de pays Africain.
    Des individus ignobles qui utilisent les caisses de leur Etat pauvre pour mener avec leur famille une vie de Prince indigne.
    Combien coûtent au b Mali cette présidence durant ces année ??
    Plus de 200 milliards de Franc CFA pour un résultat minable et le plus grave est que c’est pas fini.
    Dans l’histoire du MALI, c’est la première fois qu’un Malien censé servir le pays lui coûte aussi cher.
    Ce budget n’est que la poudre aux yeux. La réalité est tout autre puisque le ministre des finances se fait complice des caprices de ce Bourgeois auto-proclamé des tropiques.
    Quand il arrivera au terme de ce deuxième mandat, IBK mettra ce pays sur les cales.
    La facture sera Dantesque pour le MALI, l’un des pays les plus pauvres au Monde.

  4. Nous savons tous que Boua n’a as ete reelu du tout, il est illegitime comme president, alors soyons clairs que les Maliens ont voulu le changement mais ne l’ont pas eu, mais ils ont au contraire eu Boua le ‘to chilen”

  5. Tant pis pour ceux qui dirigent en montrant l’exemple!

    “La loi de finance pour l’exercice 2019 ADOPTÉE PAR L’ASSEMBLÉE NATIONALE le jeudi 20 décembre 2018 consacre une augmentions du budget de la présidence de la République.” C’est une complicité inter-institutionnelle sur le dos du peuple. L’AN malienne est l’une des institutions les plus inutiles au monde…elle ne joue aucun rôle dans l’intérêt des peuple…..elle n’est la que pour les formalités exécutives! Si simplement on pouvait se libérer de la facture (des milliards) de ces 140+ députés (businessmen)!!!

  6. IBK réélu pour un second mandat avec 67,17% des suffrages
    Les Maliens ont voté IBK et ils sont content, ils mangent, ils dansent, ils ont de l’argents …
    VIVE IBK !!!

  7. Moi j ai confiance que quand ****le décidera …
    IL PILOTERA LUI MÊME L AVION PRÉSIDENTIEL !
    ***SAIT TOUT FAIRE !
    TOUT !
    ……….enfin ….sur MALIWEB !

  8. ” … le Budget de la Présidence de la République s’élève à plus de 14 milliards de francs CFA au titre de l’année 2019, avec trois programmes. : Le premier est relatif à la formulation et à la coordination de l’action présidentielle avec une prévision de 6,706 milliards FCFA. Le deuxième concerne l’administration générale avec une enveloppe de 6,735 milliards. Et le troisième est consacré à la sécurité et à la défense avec une inscription de 655 millions FCFA… ” … /// …
    :
    C’est quoi, la formulation et à la coordination de l’action présidentielle… ? L’administration générale… ??? C’est vague tout ça !
    Quant à la sécurité et à la défense… ? C’est vague, c’est général… ! S’agit-il de la sécurité de la Présidence et du Président de la République… ? Ou s’agit-il de la sécurité nationale ou de Défense nationale.
    Moi, je ne comprends pas cette polémique autour l’achat et de l’entretien de l’avion présidentiel. Vous voulez que le Président de la République de notre pays se déplace à l’étranger en empruntant des vols réguliers comme tout passager… ? Ou que ses Frères Présidents Africains, par générosité le prenne en stop pour l’amener avec eux ou le déposer chez lui pour son retour… ? La plupart des Chef d’ETAT Africains et du Monde ont un avion à leur disposition, non pas pour la frime, mais pour des déplacements officiels par ce que, c’est pour aller travailler pour leur pays respectif.
    Ce qu’il faut voir, c’est pas la personne d’IBK. Mais le Président de la République du Mali… !

  9. NOUS ATTENDONS LES EXPLICATIONS TORDUES, IDIOTES ET COMPLICES DU ROI MAUDIT DE SEGOU SUR CE SCANDALE FINANCIER NATIONAL! IBK S’EN FOUT EPERDUMENT DU MALI ET DES MALIENS. BOUA KA BLA!

  10. Cet avion est acquis, aménagé dans le seul dessein de l’élever au summum de la bourgeoisie !

    Sa priorité est ailleurs!

  11. IBK n’a aucun sens des priorités……………………….. Et son ministre des finances n’a pas les balles suffisamment lourdes pour assainir le budget de la présidence!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  12. 20 milliards d’achat (5 fois son prix!)…
    2,5 milliards d’entretien!…
    + Des centaines de millions à CHACUN de ses incessants déplacements inutiles accompagné de sa Cour !…

    Et en même temps, en tout et pour tout 5 malheureux blindés POUR TOUT UN PAYS EN GUERRE, et pour TOUTE UNE ARMÉE !!!

    En tout et pour tout 4 malheureux avions (surfacturés au prix de 6, et qui ne sont même pas équipés pour combattre!!!) POUR TOUT UN PAYS EN GUERRE, et POUR TOUTE UNE ARMÉE !!!

    Des grèves dans TOUS les corps sociaux confondus pour arriérés de salaires, subventions non payées, etc. Parce que…….LES CAISSES DE L’ETAT SONT VIDES !!!

    La capitale la plus sale d’Afrique qui croule sous ses propres ordures, parce que la société Ozone N’EST PLUS PAYÉE !!!…

    Une grande partie du pays toujours pas électrifiée au 21ème siècle !!!…

    Des dispensaires-mouroirs dans toutes les régions !!!…

    Bref: UN “ROI NEGRE” à la Mobutu ou à la Bokassa en plein 21ème siècle, et pire: ELU À 77% !!!😎😎😎😎😎😎😎😎

    On a les dirigeants QUE L’ON MERITE, et nous………nous avons Son Altesse Zonkeba 1er !!!

    Quelle honte.

  13. Seul ****président francofous est fier de depenser des milliards pour un avion qui n’est même pas piloté par des maliens !!!

    ibk n’a aucune vision ** !!! Sinon en 10 ans de présidence, il aurait pu financer la formation de pilotes maliens !!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here