Initiative sectorielle en faveur du coton : Valoriser la production de coton en Afrique

1

Une réunion de la coordination ministérielle sur l’initiative sectorielle en faveur du coton se tient du 26 au 28 octobre à l’Hôtel Azalai Salam de Bamako. L’initiative a pour but de valoriser la production du coton au Mali, au Benin, au Burkina Faso et au Tchad.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le secrétaire général du ministère du commerce, Sidi Mohamed Ag Igchirache en présence des délégués venus des pays concernés dans le cadre d’une réunion d’expert en prélude à la rencontre des ministres en charge du commerce des pays cités ci-haut.

La réunion des experts s’est accentuée sur l’importance du coton dans l’économie nationale.

En effet, le coton joue un rôle important dans le développement de plusieurs pays africains notamment en Afrique de l’Ouest et du Centre.

Depuis les années 1980, la production cotonnière et les exportations en provenance de cette région ne cessent de croitre, se situant entre 8 et 12% du produit intérieur brut(PBI).

Les recettes d’exportation tirées du coton représentent environ 40% des recettes totales d’exportation de ces pays et concernent directement plus de 10 millions de personnes dans cette région.

Naturellement compétitif, le coton africain souffre néanmoins des effets des subventions accordées par certains pays développés (Etats-Unis, Grèce, Portugal, Espagne) à la production et à l’exportation de coton, ayant pour effet de faire baisser les prix sur le marché international du coton.

Toujours dans le cadre du développement de la production du coton, les quatre pays concernés ont mis en place un projet d’envergure dénommé ‘’Route du Coton’’. Ledit projet vise à développer les initiatives notamment sectorielles en faveur du coton, la mise en œuvre des documents stratégiques de réduction de la pauvreté des pays co-auteurs de l’initiative sectorielle en faveur du coton, la mise en œuvre du mandat des négociations en matière de facilitation des échanges, la mise en œuvre de l’initiative de l’aide pour le commerce.

Cette initiative de projet s’inspire de deux autres projets qui ont déjà connu un succès avéré et qui servent de référence en matière de mise en œuvre de l’aide pour le commerce à savoir le « Grand Mékong », en Asie et le « Corridor Nord-Sud », en Afrique australe et orientale.

Dans le cadre de la promotion de la cause du coton, les quatre pays concernés ont acquis une légitimité historique, qui est de fait, reconnue par tous les membres, instances et groupes de négociation de l’organisation mondiale du commerce(OMC) comme le fer de lance de la défense de l’initiative sectorielle en faveur du coton.

Pour le secrétaire général Sidi Mohamed Ag, les quatre pays du C4 et les autres pays africains, qui ont un intérêt dans la question du coton, privilégient les voies de la négociation et de la coopération pour trouver une solution juste, équitable et durable à cette épineuse question. Avant de rappeler que «le coton demeure le moteur de l’économie nationale de chaque pays membre ».

Amara Bathily

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Le salut du Mali réside aussi dans la valorisation de ce secteur très important du coton.

Comments are closed.