Relance du Coton : Vers la mise en place de bureaux provisoires des organisations faitières des paysans

0

L’annonce a été faite, le 4 mars 2021, par le ministre de l’Agriculture de l’élevage et de pêche, Mohamed Ould Mahmoud, en visite à Kita pour présenter le nouveau PDG de la CMDT, Dr Nango Dembélé aux paysans et au personnel de la filiale ouest.

S’adressant aux paysans de Kita, le ministre a expliqué que la transition n’est pas là pour régler tous les problèmes, mais s’attaquera à tous ceux qui mettent en danger la survie de la CMDT et de la production agricole. «Nous ne sommes pas là pour faire de la politique mais faire du coton. Nous ne sommes pas là pour mettre les populations dos à dos mais pour essayer de trouver la cohésion et la sérénité au sein des producteurs », a-t-il relevé, avant de présenter le PDG Nango comme «la personne la mieux indiquée pour faire ce travail pour être sur son terrain de prédilection en tant qu’ancien ministre de l’agriculture et connaisseur des problèmes de la CMDT. Et d’assurer de l’accompagnement des autorités de Transition pour la réussite de sa mission.

Parlant de l’organisation des assises nationales sur le coton, qui auront permis aux acteurs du secteur à tous les niveaux de proposer des solutions de la base au sommet, il dira que son département est à pied d’œuvre pour travailler sur les résolutions et recommandations ayant sanctionné lesdits travaux. Pour ce qui concerne la mise en place des futures organisations faitières, les participants avaient demandé de trouver un organe provisoire dans lequel toutes les sensibilités vont participer en attendant la formule idoine, adéquate, inclusive, participative, démocratique. «Dès mon retour nous allons mettre une commission de suivi des recommandations issues des assises, dont la mise en œuvre sera assurée par le PDG de la CMDT et toutes les sensibilités impliquées dans ce processus », a annoncé le ministre Ould Mahmoud, sous les applaudissements des cotonculteurs de Kita. Il n’y a aura ni malice, ni penchant ni politique, a-t- promis. Le ministre Mahmoud Ould Mohamed a aussi assuré avoir pris connaissance des difficultés auxquelles la filiale-ouest de la CMDT est confrontée, notamment la vétusté du matériel, le manque de route et la faible capacité de l’usine d’égrenage. «Vos problèmes sont mes préoccupations », a-t-il lancé aux paysans et au personnel de la filiale-ouest en annonçant l’implantation d’une deuxième usine d’égrenage à Kita.

Pour les routes, il s’est engagé à attirer l’attention de son collègue des transports et des équipements.

Auparavant, au nom du collectif des producteurs de coton, Gagny Dembélé a réclamé la mise en place d’un bureau provisoire. Selon lui, malgré son inculpation pour détournement de plus de 9 milliards, le président de l’actuel bureau Bakary Togola est encore candidat à sa propre succession. Alors que le représentant de l’union des producteurs de coton, Issiaka Cissé, a réclamé la décoloration de l’administrateur général de la filiale, pour le travail abattu lors de la campagne précédente, Gagny Dembélé a expliqué au Ministre et au PDG de CMDT que l’appui conseil de la CMDT n’est pas au rendez-vous à Kita. Toujours selon Gagny Dembélé du collectif « le bureau de Kita a été mis en place en violation des textes de l’Ohada»

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here