Commerce international : Le marché chinois à portée de main de l’Afrique, à condition…

3

De retour de Changsha, en Chine, le Malien Mohamed Kagnassy, conseiller spécial du président guinéen, propose que Chinois et Africains passent aux actes pour instaurer le commerce équitable… Convaincu que c’est du reste un passage obligé pour la pérennité des relations Chine-Afrique, il suggère aux Africains de structurer leurs filières agricoles pour mieux pénétrer le marché chinois.

PDG de West Wind SA et conseiller en développement rural du président guinéen Alpha Condé, le Malien Mohamed Kagnassy, revient de la première exposition économique et commerciale Chine-Afrique avec beaucoup d’enseignements pour le développement du continent.

Dans un entretien avec notre rédaction, cet expert en développement rural signale la volonté des participants à l’exposition d’accroître les échanges commerciaux entre le continent et la Chine. Si Africains et Chinois passent aux actes, le grand marché chinois sera très ouvert aux produits africains. Ce qui entrainera une forte demande de ces produits.

“Tôt ou tard, il y aura cette forte demande. Il faut alors se préparer en organisant nos secteurs de production. Surtout, en structurant nos filières agricoles pour les pérenniser”, dit-il. Et de proposer l’industrialisation des matières agricoles ayant atteint le volume de production nécessaire.

Avec cette volonté affichée au cours de la rencontre de Changsha, Mohamed Kagnassy estime qu’il y a également la nécessité de faire une réforme en profondeur des économies africaines. Des réformes devant conduire les pays africains vers un modèle inclusif structuré et adapté à leurs performances productives.

Autre objectif de ces réformes : moderniser le secteur primaire qui concerne plus de 70 % des populations africaines en vue d’une croissance inclusive et palpable.

 

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. “..Si Africains et Chinois passent aux actes, le grand marché chinois sera très ouvert aux produits africains…”

    JE TOMBE DE MA CHAISE…!

    C’ EST UN CONSEILLER D’ UN PRÉSIDENT QUI ÉMET DES PENSÉES TORDUES Á CE POINT…??

    PAR EXEMPLE, LE MALI IMPORTE 97% DES PRODUITS DONT IL A BESOIN…, LA GUINÉE NE BRILLE PAS ELLE NON PLUS…

    COMMENT NOS PAYS, DANS CE ÉTAT D’ HANDICAPÉ PHYSIQUE ET MENTAL FRANCAFRICAIN, POURRONT PRODUIRE POUR LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE….???

    Mohamed Kagnassy, EST SPÉCIALISÉ EN VOL DE DERNIERS PUBLICS, AVANT TOUT.

    N’ EST-IL PAS LUI ET SBM QUI ONT ACHETÉ DES CHAUSSETTES POUR NOS SOLDATS AUX FRONTS, Á 30 000 FCFA LA PAIRE..???

    NOS PAYS DOIVENT ETRE FORTEMENT INDUSTRIALISÉS POUR EXPORTER VERS LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE…

    NOS PAYS NE SONT PAS DES RÉPUBLIQUES POPULAIRES.

    NOS PAYS AVEC NOS “AMIS ET MAITRES” OCCIDENTAUX SONT DES PARC-RÉSERVES ZOOLOGIQUES, OÚ LES PRÉDATEURS ET LES PROIES SONT ENFERMÉS, ET INTERACTENT DE LA MANIERE SUGGÉRÉE PAR LE DARWINISME SOCIAL.

  2. Sincèrement, si nous pouvons exporter nos produits agricoles en Chine, tant mieux. Mais ouvrir notre marché aux importations chinoises serait la plus grosse erreur de notre existence. Les Chinois sont gentils, mais ils n’ont pas la réputation d’être un peuple qui respecte les règles.

    • Mali-chez-nous, TU EST AU SÉREUX..???

      NOS “AMIS ET MAITRES” OCCIDENTAUX” RESPECTENT-ILS LES REGLES…???

      PARDON, PEUT-ETRE , OUI : SI NOUS CONSIDERONS LE FRANC CFA SIGNÉ EN 1945 POUR 75 ANS ET QUI VIENT D’ETRE RENOUVELÉ POUR UN AUTRE 75 ANS, VOIRE 150 ANS….

      TE SEMBLE-T-IL AUSSI QUE LA FRANCE ET TOUT L’ OCCIDENT AVEC, RESPECTENT LES REGLES Á KIDAL, ET AU CENTRE-MALI…???

      TE SEMBLE-T-IL AUSSI QUE NOUS MALIENS, DEVONS IMPORTER DE L’ OCCIDENT LES PRODUITS “MADE IN CHINA” TOUT EN ENGRAISSANT L’ INTERMÉDIAIRE FRANCAIS, ALLEMAND, BELGE, ET AUTRES OCCIDENTAUX, AU PRIX MULTIPLIÉ PAR 10, COMME C’ EST LE CAS AVEC LES PANNEAUX SOLAIRES…..???

      Mali-Chez Nous , TOUT L’ OCCIDENT ACHETE , IMPORTE CHINOIS ET RUSSE, ALLANT DES HABITS JUSQU’ Á LA HAUTE TECHNOLOGIE, MEME Á DES FINS MILITAIRES COMME LE CAS DU RD-180.

      NB:
      1 – Au début des années 1990, la Division des Systèmes Spatiaux de General Dynamics (qui sera achetée en 1993 par Lockheed Martin) acquiert les droits d’utilisation du RD-180 pour ses programmes de lanceurs spatiaux Atlas et EELV. Le motoriste américain Pratt & Whitney chargé d’adapter le propulseur russe sur la fusée, a acquis une licence de production auprès de NPO Energomach (le concepteur et constructeur russe du RD-180) pour que la fusée Atlas puisse lancer des satellites du gouvernement américains. Le moteur est actuellement vendu conjointement par Pratt & Whitney et par Energomash, mais est entièrement fabriqué en Russie.

      2 – COMME LE FRANCAIS EST UN HANDICAP POUR L’ ACCUMULATION DES CONNAISSANCES, JE TE PROPOSE L’ ARTICLE EN ANGLAIS: https://en.wikipedia.org/wiki/RD-180

      Mali-Chez Nous, DE GRACE, NE SOYONS PAS LES VRP (vendeur, représentant et placier) DE L’ OCCIDENT, CE SERAIT UN TRISTE SORT, CAR NOTRE EXISTENCE CESSERAIT..!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here