Réouverture du Centre International de Conférence de Bamako (CICB) après rénovation : Un autre fruit de la coopération Sino-malienne !

0
Le Centre International de Conférence de Bamako
Le Centre International de Conférence de Bamako

La capitale malienne vient une fois de plus de bénéficier des fruits des relations sino-maliennes. Le samedi 26 janvier 2019, le partenariat unissant le Mali à la Chine s’est témoigné par la cérémonie officielle de réouverture du Centre International de Conférence de Bamako (CICB) couplée avec la fête de Nouvel An de la Chine. L’évènement était placé sous la présidence du président Ibrahim Boubacar Keita, en présence du maire de la commune III, Mariam Diallo, du ministre de la Culture, Mme Ndiaye Ramatoulaye Diallo, de l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Mali, SEM Zhu Liying,…

La réouverture du  Centre International de Conférence de Bamako a été célébrée en grande pompe par les autorités maliennes et chinoises venues pour témoigner leur attachement aux relations existantes entre leurs deux pays. Ainsi, pour sa part, Mme la maire de la commune III du district de Bamako, Mariam Diallo, n’a ménagé aucun effort pour manifester sa joie et celle de toute sa commune par la rénovation du CICB grâce au partenariat chinois. Mme la maire finit par remercier et souhaiter la bienvenue au public avant de promettre l’entretien adéquat de ce joyau qui fait la fierté de l’ensemble des Maliens aujourd’hui.

Quant à l’ambassadeur chinois, SEM Zhu Liying, il  dira que pour le Mali moderne, culturel et international, le nouveau CICB apportera sa nouvelle contribution. Pour l’ambassadeur, l’esprit de la coopération sino-malienne porte sur trois significations à savoir : la persévérance, le pragmatisme et la progressivité. Persévérance parce que cette coopération sino-malienne connait une histoire longue, solide et durable. Pragmatisme parce que cette coopération vise en premier lieu des besoins d’actualité du pays. Et progressivité parce que les deux pays tiennent à ce que cette coopération liant la République populaire de Chine au Mali soit bénéfique pour  tous. « Dans ce nouveau CICB, la dernière technologie portera le pays au premier rang du continent dans sa capacité culturelle », conclut-il. Quant au ministre de la Culture, Mme Ndiaye Ramatoulaye Diallo, le nom de la Chine se conjugue avec la solidarité dans l’égalité, la fidélité sans rupture ; l’assistance sans condition, et la coopération sans réserve. Sans oublier aussi, dit-elle, cette traduction toujours concrète d’un élan de solidarité appréciée puisque venant en partie de combler les défis de routes, de ponts, d’usines, de réalisations agricoles, de santé, de sécurité… partout où besoin des Maliens se fait sentir. Elle termine par remercier la Chine pour sa disponibilité et le sens élevé de son partenariat envers le Mali. Suite à la remise symbolique de clé par le président IBK au ministre de la Culture pour le nouveau directeur général du CICB, Sékou Dissa, des visites de salle ont été effectuées par le public.

Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here