Sécurité et lutte contre le terrorisme : Le commissaire parlementaire aux forces armées allemandes en visite à Bamako

2

Depuis, hier, 7 décembre, Dr Hans Peter Bartels, Commissaire parlementaire aux forces armées allemandes, est en visite à Bamako où il doit avoir plusieurs rencontres. Son agenda prévoit un déplacement à Koulikoro où il aura une rencontre d’échanges avec les militaires allemands de l’EUTM. Après Koulikoro, l’hôte du Mali est attendu à l’Assemblée nationale où il aura une séance de travail avec les membres de la commission défense que préside l’honorable Karim Keïta. Outre les forces de la MINUSMA qu’il va également rencontrer, M Bartels s’entretiendra aussi avec le groupe d’experts techniques.

Cette visite du Commissaire parlementaire des forces armées allemandes et qui prend fin le 9 décembre, rentre dans le cadre de l’accompagnement que les pays amis et partenaires apportent au Mali,  qui émerge de la plus grave crise de son histoire…

En l’absence du ministre de la Défense et des Anciens combattants, M Bartels a été reçu, ce matin, par le secrétaire général du département, le Général de division, Mohamed Lamine Ballo. Au cours de la rencontre à laquelle plusieurs officiers de l’armée ont assisté, le Commissaire parlementaire aux forces armées allemandes, a loué les efforts en cours au Mali pour juguler la crise. Selon lui, la vision du président Américain, Barak Obama, et qui consiste à aider pour aider un pays, est une démarche qui se rapproche beaucoup de la position de la République Fédérale d’Allemagne «qui ne vient pas s’interposer, mais pour aider». Dans son entretien avec ses interlocuteurs maliens, M. Bartels a évoqué la lutte contre le terrorisme et beaucoup insisté sur l’importance d’une coordination des actions. Avec ses interlocuteurs maliens il (Hans Bartels) n’a pas été avare en interrogations. Il a, entre autres, voulu savoir si, après la signature de l’accord, les autorités maliennes sont disposées à accepter que des ex combattants prennent part aux formations (en GTIA) qui se déroulent, à Koulikoro, sous la direction de la mission EUTM. «Ou bien, le Mali pense t-il qu’il y a un risque à associer des ex combattants à ces formations ?», a-t-il interrogé.

Dans sa réponse, le général de division, Mohamed Lamine Ballo, qui représentait le ministre de la défense, a dit avoir une bonne impression de la coopération allemande dont il a salué le sérieux. Pour la question sur les ex combattants, le général Ballo a dit la volonté des autorités de faire la part des choses. Il a ainsi déclaré qu’il n’y a aucun pour les ex combattants dont les mains ne sont pas entachées de sang. «Ils seront réintégrés, il y va même de la stabilité même du Mali et de l’humanité », a-t-il confié.

Papa Sow/Maliweb.net

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Un Général qui fait honneur aux allemands par sa formation faite en Allemagne. Un vrai ingénieur qui à toujours privilégié l’intellect au détriment du matériel. Une valeur d’exemple!!!

Comments are closed.