Visite de l’expert de l’ONU au Mali : Un entretien franc avec le Colonel Sadio Camara

3

Le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Colonel Sadio Camara, a reçu en audience l’expert indépendant des Nations Unies chargé des questions des droits de l’Homme au Mali, M. Alioune Tine, le mercredi 4 août 2021, dans la salle de conférence de son département.

Les échanges ont porté sur la capacité des Forces de défense et de sécurité (FSD) à protéger les populations civiles et leurs biens ainsi que la question de l’impunité au Mali.

Sur le premier sujet, selon l’expert, le ministre a fait preuve de bonne foi en donnant des garanties sur la nécessité de protection des personnes et de leurs biens. Le ministre a reconnu que des efforts doivent être faits sur les inconvénients et les défis au Mali par rapport à la présence des institutions et des instances sur l’ensemble du territoire national.

«Nous avons été édifiés de la bonne foi des autorités maliennes à œuvrer dans le sens de l’application du droit pour enfin venir à bout de l’impunité dans la société malienne», a déclaré M. Tine.

L’expert indépendant a souligné qu’il a eu un entretien franc et a senti la bonne volonté de l’Etat à respecter les droits humains. Selon l’expert, il faut des réponses fortes et appropriées de l’Etat du Mali en assurant la présence des FAMa sur toute l’étendue du territoire pour mieux garantir la protection des personnes et de leurs biens.

Il a ensuite assuré l’Etat malien du soutien des Nations unies sur le plan technique dans le but d’améliorer la situation sécuritaire et le respect des droits de l’homme. Il a également rappelé que la communauté internationale est présente pour établir le constat des progrès réalisés dans ces différents domaines. Au finish, Alioune Tine s’est dit très heureux de la collaboration franche du ministre quant au partage des idées sur ces différentes questions au cours de cette rencontre.

Kader Toé

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. IL FAUT HAUSSER LES EFFECTIFS DE FAMAS COMME LE NIGER VA LE FAIRE !!!!!!!!!!!!!!!

    Le Niger va doubler l’effectif de son armée au cours des cinq prochaines années pour lutter contre le terrorisme
    Xinhua | 01.12.2020 09h59
    Le Niger, en proie aux attaques terroristes, envisage de doubler l’effectif de son armée au cours des cinq prochaines années, pour le porter à 50.000 hommes, afin de répondre aux exigences de la lutte contre le terrorisme, a rapporté lundi la chaîne de télévision publique nigérienne Télé Sahel, citant le ministre de la Défense Issoufou Katambé.

    D’ici cinq ans, le nombre de militaires nigériens passera de 25.000 actuellement à 50.000, a confirmé le ministre nigérien.

    Evoquant devant la presse les principaux aspects d’un nouveau statut du personnel des Forces armées nigériennes approuvé samedi dernier par le parlement, M. Katambé a indiqué que le départ précoce à la retraite des soldats serait modifié et a annoncé l’ouverture dès le 1er janvier prochain d’une école de formation d’Etat-major à Niamey.

    Selon lui, le gouvernement a jugé nécessaire cette réforme sur l’ancien texte portant le statut du personnel militaire des Forces armées.

    La réforme vise notamment à répondre à la “très grande sollicitation” du personnel militaire vis-à-vis de l’effectif et de l’efficacité de l’armée nigérienne, a expliqué le ministre.

    Cette réforme porte également sur les positions statutaires, la protection juridique et les garanties sociales du militaire et de sa famille ainsi que sur certains avantages alloués au militaire, a-t-il ajouté.

    Le nouveau texte adopté au parlement permet non seulement de repousser l’âge de départ à la retraite des militaires, mais aussi d’améliorer leurs conditions de vie et de travail, a affirmé le ministre.

    Pour faire face aux exactions, sur plusieurs fronts, des organisations terroristes et d’autres bandits armés, le Niger a déployé son armée sur l’ensemble du pays et particulièrement dans les zones frontalières. Par ailleurs, l’armée nigérienne participe aussi à des opérations de stabilisation et de maintien de la paix dans d’autres pays.

  2. EN EFFET IL FAUT QUE LES FAMAS SOIENT PARTOUT SUR LE TERRITOIRE MALIEN

    CELA ON EST D ACCORD

    CE N EST PAS A LA MINUSMA ET BARKHANE DE FAIRE CE BOULOT SUR LE LONG TERME

    RAISON POUR LAQUELLE L ONU DOIT REVOIR SA COPIE EN REDUISANT LA VOILURE DES EFFECTIFS DE LA MINUSMA ET TRANSFERE L ARGENT ECONOMISE PARMI LE 1 MILLIARDS D EUROS ET FINANCER A FOND L EQUIPEMENTS DE PAYS DU G5 SAHEL EN MOYENS AERIENS ET EFFECTIFS

  3. La logorrhée diplomatique ne sert à plus rien. Il faut déclarer une mobilisation générale ou laisser chaque contrée s’armer pour se défendre. Il y a des dizaines de milliers de jeunes prêts à se battre comme leurs aïeux ont eu à le faire contre les djihadistes de tout bord.
    Il faut faire taire l’imam président Mahmoud Dicko, le faire arrêter et juger pour crime contre l’humanité. Il faut faire taire le faux chérif Mbouillé Haïdara, le gourou tout puissant de Nioro (il n’est ni Allah ni son prophète, même pas un homme saint) en l’obligeant de se retirer de la politique malienne. A son âge, on devrait se soucier plutôt de toutes ses femmes et tous enfants qui se font massacrer.
    Il faut faire taire l’inculte, analphabète et l’ignorant faux Chérif Ousmane Madani Traoré Haïdara.
    Tous ces prétendus religieux ne sont que des charognards, des anthropophages qui se nourrissent de la chair de toutes les femmes et de tous les enfants et de tous les hommes et de tous les militaires maliens et étrangers tués au Mali, au Burkina, au Niger.
    L’islam, wallahi, est devenu une religion de calamité, s’il ne l’était d’ailleurs pas dès le départ.
    Il faut sortir le Mali de l’emprise des imams et des marabouts. Vive nos anciens qui ont refusé cette religion et l’ont combattue jusqu’à la mort. Comme ils avaient raison !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here