COVID-19 : Le panier de la ménagère observe le statuquo

0

Le Mali traverse une crise sanitaire cruciale marquée par l’apparition du Covid-19. Une situation qui a entrainé en quelques jours seulement la flambée des produits de grande consommation dont l’huile. Dans le panier de la ménagère, d’autres produits restent pour l’instant inchangés.

 

Sur les marchés de Kalanban Coura, Wonida et Magnabougou, les prix des denrées alimentaires sont sans augmentation contrairement au marché d’Attbougou 759 logements où les coûts sont exorbitants pour certaines denrées alimentaires.

Il n’y a pas de changement. Comme d’habitude, je prends mes dattes à 750 F CFA pour les revendre à 1 000 F CFA. Le prix des œufs aussi n’a pas augmenté. J’achète l’alvéole à 2 000 F CFA pour les livrer à 2 500 F”, témoigne Mouctar Sagara, boutiquier à Kalanban Coura.

Il n’y a pas de changement aussi sur les prix de la viande dans ces différents marchés. Le Kilo sans os est vendu à 2 700 F CFA et avec os à 2 200 F CFA.

C’est l’huile qui est devenue trop chère et surtout à l’approche du mois de ramadan les prix vont encore augmenter”, s’inquiète le commerçant.

Cédé avant entre 700 à 800 F CFA le litre, depuis quelques jours les prix de l’huile (rouge et blanc) ont grimpé sur le marché. La même quantité est vendue maintenant entre 800 à 900 F CFA selon la qualité demandée. Le bidon d’huile de 20 litres quant à lui est vendu entre 13 000 F CFA à 15 000 F CFA.

Quant à la patte d’arachide, elle ne marche pas beaucoup en cette période de chaleur. C’est un des produits de la saison des pluies d’où d’ailleurs l’augmentation du prix à chaque changement de saison.

Pour les épices, les coûts sont divers et sans hausse selon les commerçantes. Pour les poivrons, ils sont cédés par sachet entre 2 000 F CFA pour les vendre à 2 500 ou 3 000 F CFA. Ce qui est le prix habituel. D’autres partent en chercher chez les grossistes les 3 feuilles à 10 F CFA. Une fois au marché, elles les revendent à 50 F CFA.

Concernant les poissons, le coût varie entre 1 200 à 1 300 F CFA le kilo. Le prix du kilo du poisson de mer n’a pas connu de changement. Le poisson fumé se vend à partir de 200 F CFA et plus.

Quant aux oignons, le kilo est vendu à 200 F CFA. Même chose pour la pomme de terre qui garde pour le moment leur prix. C’est-à-dire entre 225 à 250 F CFA le kilo.

Actuellement l’oignon et la pomme de terre sont moins chers parce que c’est la grande saison de ces tubercules. Idem pour les légumes qui sont aussi abordables dont la tomate et les concombres.

La tomate par exemple est vendue entre 50 F CFA, 100 F CFA et plus par tas. Le prix grossisse varie entre 40 000 à 60 000 F CFA le panier. Les concombres, par contre sont actuellement moins chers et sont vendus à 100 F à 200F l’unité. Pendant la saison sèche, les légumes frais augmentent de prix sauf en saison des pluies.

Pendant ses achats Mme Fané affirme que la somme qu’elle utilise n’a pas changé. En somme nous pouvons dire qu’actuellement certaines denrées alimentaires dans le panier de la ménagère ont connu une augmentation mais le marché est au milieu : moins ni trop cher même s’il les clients se font très rares nous affirme les vendeurs.

Reine Edith Magnificat Dembélé

Assétou dite Mani Coulibaly

(stagiaires)

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here