Barrage hydroelectrique de Taoussa : Qu’est-ce qui bloque ?

12

Le Mali semble avoir oublié la mise en œuvre du barrage de Taoussa, lancé en février 2010 par le président Amadou Toumani Touré (ATT). Ce barrage du nom d’une localité située entre les villes de Tombouctou et Gao, constitue le plus important projet de développement du Mali qui a pour objectif la production d’électricité et le développement d’activités agricoles dans la boucle du fleuve Niger.

Le barrage de Taoussa était parti pour être l’élément majeur de l’aménagement du fleuve Niger au Mali. Il est situé à 130 km à l’ouest de Gao près de Bourem. La zone d’influence retenue s’étendra jusqu’à Koriomé région de Tombouctou. Sa mise en chantier a démarré le 6 février 2010 par le président ATT, sous la direction de Karim Dembélé.

Depuis ce jour, beaucoup d’eau a échappé à la récupération de la crue du fleuve Niger sans la bonne exécution de ce projet d’envergure nationale et internationale, caractérisé par une digue d’enrochement à noyau étanche de 1 km de long et de 18 m de hauteur, une usine hydroélectrique de 25 kWh de production annuelle escomptée de 118 GWh, une écluse pour assurer et augmenter la navigation fluviale, un évacuateur de crue.

La pose de la premmière pierre de Taoussa

Son coût était estimé à 130 milliards de F CFA en 2010. Cependant, avec le retard et l’arrêt des travaux, comment et quand le Mali rassurera sa population de l’exécution de ce projet hydroélectrique ? Qu’est-ce qui bloque donc le redémarrage des travaux ? Est-ce qu’on veut pallier le problème électrique au Mali par l’hydroélectrique ? Autant d’interrogations et d’interpellations des autorités en place.

Le Mali pour la mise en œuvre de ce projet est accompagné des partenaires que sont la BID, le Fonds koweitien, la Boad, le Fonds saoudien, la Badéa, le Fonds de l’Opep, la BICD, la Banque mondiale, le Fonds d’Abu Dhabi.

A souligner que l’Autorité pour l’aménagement de Taoussa (AAT) est un établissement public national à caractère administratif (Epa), créé par l’ordonnance n°002/P-RM du 19 janvier 2010. Il a besoin de la volonté politique pour son exécution dans un bon leadership administratif pour assurer le bonheur et l’honneur hydroélectrique à la population de Gao et de Tombouctou, si non à tout le Mali.

Ibrahima Ndiaye

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Ils n ont que trois mots dans le crâne “Russie (hydrocarbures), Chine (néo esclaves) ,Afrique (singes assis sur la matière première “

  2. 40 MILLIARDS DE CFA (FRANC SINGE), DÉPENSÉS EN TOURISMES À LA MECQUE POUR FINANCER LE TERRORISME ARABO ISLAMIQUE EN AFRIQUE, NON? PUIS PERSONNE N EST CAPABLE D EVALUER SUR 3 ANNÉES, NOUS NOUS CONSTRUISONS UN BARRAGE HYDROÉLECTRIQUE SI NOUS RESTONS CHEZ NOUS EN INVESTISSEURS 4 000 000 CFA DE 10 000 MALIENS EN 3 À 4 ANNÉES, VOILA L INVESTISSEMENT QU IL FAUT POUR CE PROJET ET BIEN D AUTRES…AU MALI.

  3. https://m.youtube.com/watch?v=APw4E7D1_0E
    L ISLAM AU PRIX DE 11 MILLIONS DE JEUNES NOIRS MÂLES CASTRÉS, 1 SUR 500 SURVIVAIT POUR DEVENIR EUNUQUE DANS DES HAREMS POUR LES JEUNES FEMMES NOIRES QUI PONDAIENT DES MÉTISSÉS DE GUERRE, L ARABE EST DEVENU NOIR PAR LÀ.

  4. LeGoupil33 et kan sales trolls de la tres maudite France, combien vous aimez le Mali et je pense plus que votre France en decadence. Vous manquez de QI sinon un project de 2010 sous ATT n’est pas la faute de nos vaillants colonels, allez réveiller ATT et IBK et demandez leur des comptes, sales trolls.

  5. Encore un exemple de la gabegie qui entoure les projets conduits avec les chinois, ici en occurrence avec l’entreprise chinoise China Gezhouba Group Company. Il y a trop d’argent dans cette affaire pour ne pas attiser la cupidité non seulement des chinois mais des hommes politiques maliens.

    Et ce n’est as avec des colonels qui vivent en climatisé grâce à leurs groupes électrogène que ceci va se régler.

    • Tu en sais beaucoup n est ce pas? Chinois ou Russe pas Français en tout cas puis qu avec cette dernière on ne peut même pas s acquérir une aiguille pour se développer, car elle est contre le développement de ce qu elle considère son champ et ses singes noirs, même en fr les fermiers sensés être riches, se pendent haut et court.

      • Ben certains acceptent de graisser la patte et d’autres non. Les politiques maliens adorent se faire graisser la patte. C’est comme cela.

        • Il doit en avoir des graisseurs de pattes, des corrupteurs pour en avoir des corrompus.

  6. Qu’est-ce qui bloque ?
    L’incompétence (les copains des copains à la manœuvre) ; la corruption (argent détourné de son objet) ; le manque de transparence dans les projets ……….etc

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!