Commune de Mopti : Le premier ministre promet « 35 milliards FCFA d’investissement dans les infrastructures routières »

13

29 décembre 1919-29 décembre 2019,  la commune urbaine de Mopti a 100 ans.  Une occasion mise à profit par le chef de l’exécutif malien pour annoncer un ambitieux projet  de développement infrastructurel dans la Venise malienne.

-Maliweb.net- Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, en compagnie de l’ancien chef de l’Etat AmadouToumani Touré,   a pris part, le week-end dernier,  aux festivités du centenaire de la création de la commune urbaine de Mopti.

Les deux personnalités, arrivées à bord de l’avion présidentiel,  ont été accueillies au tarmac de l’aéroport de Sévaré par  une foule en liesse, composée de la société civile, les dignitaires et les proches de l’ancien Président ATT.   Puis, elles ont mis le cap sur la ville de Mopti, où sur les abords de la route, les populations  scandaient  le nom  de l’ex-Chef  d’Etat sur le long du trajet qui menait  au lieu des festivités. «  Je me réjouis d’être ici ce matin, avec un illustre enfant du terroir, Un  fils de « Soudou Baba », un grand patriote, j’ai nommé le Président Amadou Toumani TOURE », a, d’emblée, déclaré Dr Boubou Cissé devant les habitants de la Venise malienne venus en grand nombre accueillir le fils du terroir.

Boubou Cissé n’a pas tari d’éloges  à l’égard de cette Cité fondée au 7ème siècle par  Kifou Naciré , «  Creuset de cultures, ville de brassage ethnique entre les populations du Delta, de la savane sahélienne et des plateaux dogon,  la Venise malienne ,  en raison de sa situation insulaire est un trait d’union placé au cœur du Mali et était,  il y a peu,  une ville rayonnante en raison de son tourisme florissant, de son élevage, son artisanat, son port de pêche et son négoce ».

Pour lui,   toutes ces activités sont fortement périclitées  par la crise sécuritaire, mais, dit-il, le gouvernement n’abdique  et sera jamais dans le constat d’impuissance.   Pour ce faire, il dira que gouvernement amplifiera ces actions dans le cadre du programme de réduction de la violence communautaire. Lequel  programme est  destiné à démobiliser les combattants enrôlés dans des groupes d’autodéfense.   Et le Premier ministre de poursuivre que la stratégie de stabilisation du Gouvernement pour le Centre se trouve  dans la réalisation des activités de développement endogène.  Lesquelles portent sur la réalisation d’infrastructures structurantes.

« Le Gouvernement du Mali, sous l’autorité du Président Ibrahim Boubacar KEITA, a conçu un ambitieux projet d’infrastructures routières destiné à améliorer la mobilité urbaine dans les villes de Mopti et Sévaré. Ce projet, soumis au financement de la Banque Ouest-Africaine de développement (BOAD), va  coûter plus de 34 milliards de francs CFA », a-t-il annoncé sous les applaudissements nourris des populations.

En effet, le projet  prévoit  l’aménagement du tronçon Sévaré-Mopti en 2×2 voies,  en 2×1 voies au niveau de la section péri-urbaine Sévaré-Mopti  et le contournement de l’aéroport de Mopti Ambodedjo ainsi que celui de dix kilomètres de voirie urbaine.

ATT mis en mission

Outre, il a annoncé des actions  de renforcement de  « la cohésion sociale, du Vivre Ensemble et de réconciliation » en saluant  les initiatives déjà entreprises par les autorités régionales, municipales et la MINUSMA.  Le Chef de l’exécutif a fait le rappel historique des hommes et des femmes qui  ont marqué l’histoire de la région de Mopti en émettant le vœu que la  célébration de ce centenaire puisse   apporter   « la paix, la stabilité, la quiétude » qui, selon lui, sont les socles de la cohésion sociale, du redressement national.

Le maire de la commune, Issa Kamssage a rendu hommage au couple, Dr Boubou Cissé et Amadou Toumani Touré,  en indiquant qu’il est une belle image pour la consolidation de la cohésion sociale dans la région.  L’élu de rappeler que la région a été durement éprouvée par les conflits entre les communautés.  Ainsi, il a  mis en mission l’ex-président  au nom de la population pour réconcilier les cœurs dans le centre.  «  Votre capacité à résoudre les conflits avec diplomatie sur le plan national et international ne souffle d’aucun doute », a-t-ajouté.   Cette mission, ATT a promis  de le réaliser en promettant de revenir pour parler et communiquer avec la jeunesse.  Il a aussitôt lancé un appel  aux belligérants pour que la situation s’arrête.  La visite des stands de la foire d’exposition et l’inauguration du monument érigé à la mémoire du député feu Aly Maïga  à Sévaré ont mis fin  aux activités.

Siaka DIAMOUTENE/ Maliweb.net 

envoyé spécial 

 

Commentaires via Facebook :

13 COMMENTAIRES

  1. Boubou et ATT vont developper leur region de Mopti alors que ma region de Kayes reste dans la misere et certainement ma region de Kidal n’aura aucune infrastructure! Voici comment on cree des sentiments vifs communautaristes et ethnocentriques!

  2. Ce projet, soumis au financement de la Banque Ouest-Africaine de développement (BOAD), va coûter plus de 34 milliards de francs CFA !!!! bien !!!

    • Sois pret, tes petits fils vont payer pour ce projet! Car un credit qui va etre transferre dans les comptes banquaires Suisses, Francais, Canadiens ou Belges de Boua IBK, sa famille et ses amis.

      • On s’en fout de route on ve mangé bordel de merde je jamais vu de gens plus méchant un malien vous reste comme ça jusqu’à est aussi bon demande leur autonomie n’emporte quoi

        • Il faut développer les routes pour que les gens puissent se déplacer vendre leurs produits, sans route aucun développement n est possible, cela fera venir des touristes, car la guerre et la Mafia djihadistes ne sera plus que du passé. Ces criminels qui ment a vos enfants sont des voyous, ils les expose a la mort directe, ces gens qui recrute nos enfants, nos frères etc… C est a causes de la pauvreté !, ils n ont rien n a voir avec l’islam, rien a voir la religion, soyons conscient ils ne peuvent rien vous apprendre de l’islam, c est de petits trafiquants, des criminels, assassaints, des vendeurs de drogues qui profite de vous et vos de vos familles .

          si boubou veut réussir ce projet, il faut rajouter la formation professionnel des jeunes a des vrais métiers selon les besoins du pays urgent , des formations avec une petites bourses. Développer la filière lait et viande avec une industrialisation de la filière au lieu de laisser ça aux marocains, c est dans cette région qu il faut mettre tout ça en place, aider les familles surtout les mamans en les sortant des moyens pour de petits projets, commerce, filière poissons, riz doit être soutenus. Dans l urgence des milliers de camions frigorifique doit être mis a la filière viande avec un abattoirs industriels unique en Afrique. Filière riz pour arrêter d acheter le riz cancérigène des chinois. Développement de la filière agricole des coopératives pour mutualiser les moyens a fin de soutenir la bonne entente, travailler sur les couloirs de passage du bétails pour éviter des conflits paysans éleveurs cela existe dans certains pays. il faut tracer en accord avec les associations des éleveurs et paysans ce projet de couloirs de passage du bétail, et par période, travailler la mise en place des vrais enclos avec des financements de l état.

  3. Le Gouvernement du Mali, sous l’autorité du Président Ibrahim Boubacar KEITA, a conçu un ambitieux projet d’infrastructures routières destiné à améliorer la mobilité urbaine dans les villes de Mopti et Sévaré.

    • Tu veux dire la mobilite des terroristes entre Mopti et Sevare! Souviens-toi qu le Quartier General du G5 etait a Sevare et il a ete detruit par les terroristes un matin sous le regard de generali Didier qui depuis est devenu l’Ambassadeur du Mali en Chine! Malgre la lute de la vaillante population le Quartier General du G5 se trouve aujourd’hui a Badalabougou!

      • Il faut faire partir la minusma de la région de Mopti, c est pas l état qui peut le faire, je demande a la population de demander le départ de cette force d occupation des espions, pompiers et pyromane.

  4. Le Mali est rayonnant en raison de son tourisme florissant, de son élevage, son artisanat, son port de pêche et tout ces infrastructures qui se développent…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here