Marchés Publics : Bientôt le seuil fixé à 25 millions F CFA

0

Augmenter le  seuil de l’appel d’offres de 10 à 25 millions f CFA. C’est l’une des principales innovations du projet de nouveau code des marchés que le ministre de l’Economie et des Finances  s’apprête à introduire en conseil des ministres pour adoption.rn

La révélation a été faite par l’argentier du Mali, lui-même. C’était le 28 décembre devant les députés. Le ministre de l’Economie et des Finances, Abou Bakar Traoré justifie cette mesure par le fait que le code  des marchés est décrié par beaucoup d’opérateurs économiques. Mieux, le code pose problème. Selon Abou Bakar Traoré, le plus souvent  le dossier d’appel d’offres est rédigé pour attribuer le marché à un adjudicateur.  «S’il y a une question dont je souffre, c’est les marchés publics. J’approuve souvent les marchés dont je ne connais rien», a avoué le ministre de l’Economie et des Finances devant les élus de la nation. Cet aveu d’impuissance  traduit l’incapacité de Abou Bakar  de contrôler les procédures d’appel d’offres, donc les ressources publiques.  D’où sa volonté d’apporter un changement dans le code des marchés publics. Il s’agit de réduire les difficultés  liées aux appels d’offres.

rn

            Le projet du nouveau code des marchés contient des innovations de taille, selon son initiateur. Avec son adoption, le seuil sera augmenté de  10 à 25 millions F CFA. A cela, il faut ajouter l’instauration d’une commission paritaire qui s’occupera de tous les problèmes liés aux marchés publics. La publication d’un bulletin, permettant d’édifier tous les citoyens sur les marchés publics, en est une autre innovation.

rn

 La nouvelle mesure pourra –t-elle freiner la corruption ou le gaspillage de nos maigres ressources ? L’avenir nous édifiera.

rnBirama Touré 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER