Journée d’échanges avec les opérateurs miniers du Mali: La nouvelle loi minière au centre des préoccupations

0

La Chambre des Mines du Mali,  sous la houlette de son président,  Abdoulaye Pôna,  a organisé le jeudi 25 mars dernier au CNPM,  une  Journée de diagnostic et d’échanges sur la nouvelle loi minière désormais en vigueur au Mali.

Au cours de cette journée  le document de travail élaboré par la Chambre des Mines du Mali ‘’  Relatif à l’applicabilité de l’article 202 de l’ordonnance N°2019 -022 /P-RM du 27 Septembre 2019, portant Code Minier en République du Mali et de l’article 7 de la Convention d’établissement type, préjudiciables aux opérateurs miniers nationaux et aux compagnies minières en phase de recherche ‘’ a été présenté.

Le ‘’Document’’ ainsi enrichi de vos observations, suggestions et commentaires utiles fera l’objet d’un Mémorandum à soumettre aux plus Hautes Autorités de la Transition, à travers notre département de tutelle”, a déclaré le président Abdoulaye Pôna, avant de féliciter et encourager leur ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, pour la nouvelle dynamique qu’il a insufflée au secteur minier depuis sa prise de fonction.

Selon Pôna, “une nouvelle approche qui ne pourrait laisser indifférents les acteurs miniers que nous sommes, afin que, l’or brille désormais pour tous les Maliens comme, l’a clairement instruit le Président, de la Transition  Son Excellence Bah N’Daw”.

”Au Président Bah N’Daw nous disons qu’à notre niveau nous avons reçu le message 5/5 pour qu’il en soit ainsi désormais : l’or doit briller pour les Maliens et l’or va briller pour les Maliens et il ne pourrait en être autrement d’ailleurs parce qu’en effet, je ne connais pas de pays qui se soit développé avec les ressources d’un autre pays à moins que ce soit par vol et par pillage”, a-t-il déclaré. Et de préciser que  nos ressources minières et minérales seront ce que nous voudrions bien en faire, nous, opérateurs miniers maliens.

”Depuis ces longs mois passés je suis resté à votre écoute. J’ai bien noté vos doléances, relevé vos attentes et préoccupations et par moment, j’ai entendu votre impatience, voire votre colère”, a remercié le président Pôna. “Mais ce matin il ne s’agit pas pour nous de sonner l’alerte ou d’appeler à la révolte et à l’insoumission, non dis-je”, a-t-il déclaré, et d’ajouter que “la signification que nous donnons à notre rencontre de ce matin, c’est de trouver ensemble les voies et moyens par lesquels nous pourrions aider les Autorités de la Transition à mieux prendre en charge les préoccupations des acteurs du secteur minier que nous sommes”.

”Sans tambour ni trompette, dans l’ordre et la discipline nous irons soumettre à qui de droit ce sur quoi nous nous serons entendus ici, dans le respect et la courtoisie requise”, a indiqué Abdoulaye Pôna.

”Nous soumettons à votre sagesse un document que nous avons appelé ‘’Document de Travail’’. Nous avons pensé qu’il résume vos préoccupations telles qu’elles nous sont parvenues à la Chambre des Mines du Mali. C’est à vous ici et maintenant de l’enrichir et de l’amender à votre guise, sans passion et sans récrimination. Cette approche devait être hélas ! le préalable dans le cadre d’un esprit de partage de façon participative”, a-t-il estimé.

Il dit compter sur chacun des opérateurs miniers, afin qu’au sortir de cette Journée d’échanges puisse sortir un document plus attractif qui puisse  répondre à nos attentes pour l’essor du secteur minier du Mali.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here