Mine d’or de Syama: Un limogeage qui fait du bruit

0

La mine d’or de Syama est en proie à un conflit ouvert suite au limogeage d’un agent du nom de Bréhima Diakité pour addition à la drogue conformément au règlement intérieur de la société.  C’est le responsable de sécurité de l’Hygiène et l’Environnement de la société Resolute Mining international limited de la mine d’or de Syama, Makan Keïta qui se trouve aujourd’hui menacé par le licencié et ses proches qui l’ont déjà interpellé plusieurs fois à la Gendarmerie. 

Face à cette situation, les responsables de la mine se murent dans un silence coupable. Au nom de la sécurité de l’hygiène et de l’assainissement de la mine d’or de Syama, Makan Keïta, responsable d’une société sous traitante de Somisy SA, est désormais menacé par certains habitants du village de Syama. Qui lui reprochent d’avoir licencié un des leurs en la personne de son assistant, Bréhima Diakité. Mais, pourtant, assure Keïta, la décision de licenciement est légale, puisque conforme au règlement intérieur car Bréhima Diakité a été renvoyé  pour des motifs de consommation chronique de drogue et d’alcool. Ce qui est  prohibée par la société.

A en croire nos sources, le limogé Bréhima Diakité et ses camarades tous des ressortissants du petit village, seraient en train de mettre tout en œuvre pour se payer la tête de Makan Keïta, le responsable de sécurité de l’hygiène et d’assainissement, régulièrement trainé à la Gendarmerie.

Mais, il avait été intégré de façon frauduleuse par Bréhima Diakité, ex-assistant de Makan Keïta au moment des faits. Makan Keïta reçut le 6 juillet dernier nuitamment la visite d’un autre demandeur d’emploi. Seulement 5 minutes après le départ de l’inconnu, Makan Keïta aurait reçu la visite des éléments de la Gendarmerie qui l’accusèrent  de trafic de drogue. Sur les lieux, pour se blanchir de cette incrimination, il aurait demandé aux gendarmes de fouiller sa maison où rien n’a finalement été retrouvé. Le pauvre Makan Keïta fait l’objet de toutes ces maltraitances sans aucune réaction des autorités de la Société de Somisy SA. Un silence coupable qui le jette en pâture M Keïta qui n’agit que pour le renforcement de la sécurité dans la mine d’or de Syama inaugurée en 2009 par le président de la République Amadou Toumani Touré.
Oumar Camara

Commentaires via Facebook :

PARTAGER