Pour la sécurité des populations autour de la mine d’or de Fékola : La société B2Gold réinstalle le village de Fadougou dans une cité moderne avec toutes les commodités

0
B2GOLD avec sa Mine d’or de Fekola
La nouvelle cité de Fadougou (photo Maliweb.net)

Le jeudi 31 janvier 2019 restera journée mémorable pour les populations du village de Fadougou (dans le cercle de Kéniéba) et la société minière B2Gold. En effet, c’est ce jour qu’il a été procédé à l’inauguration et à la remise officielle des clés du nouveau village (une cité moderne) de Fadougou construit par B2Gold pour réinstaller les populations de l’ancien Fadougou contigu à la mine à ciel ouvert de Fekola. Comptant 4400 habitants, l’ancien village de Fadougou a été réinstallé dans “une petite ville moderne” avec des commodités qui n’ont rien à envier à la ville de Kéniéba. La cérémonie d’inauguration de la nouvelle cité était présidée par le ministre des Mines et du Pétrole, Mme Lelenta Awa Bah, accompagnée du ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mohamed Moustaphe Sidibé, du PDG de B2Gold, Clive Johnson, et son directeur-pays, Mohamed Diarra.

D’un coût de 20 millions de dollars, le nouveau site de Fadougou a été construit à 2 km de l’ancien village pour mettre les populations à l’abri des dangers potentiels liés à l’exploitation de la mine. Le nouveau village comprend des logements de qualité, une mosquée, une école primaire de neuf salles de classes, un marché, une clinique médicale (Cscom) avec une salle de maternité, un système d’approvisionnement en eau alimenté à l’énergie solaire avec des  bornes fontaines dans tout le village et un éclairage public.

Chaque foyer dispose d’un éclairage solaire et d’un accès à l’eau potable et sera équipé de latrines et d’une douche. Selon le directeur-pays, Mohamed Diarra, ce village moderne a été construit pour permettre aux populations de Fadougou de se développer et de s’épanouir. Et les principales décisions de conception des logements ont été prises avec la communauté. Il a précisé que bien que la réinstallation du village ne soit pas une exigence du permis de construction de la mine de Fekola, le projet de réinstallation a été décidé par B2Gold de commun accord après de longs entretiens avec les membres de la communauté locale et le gouvernement du Mali.

“Les conceptions initiales ont été proposées, y compris plusieurs séries de consultations sur les techniques de construction, les couleurs et autres attributs. Les conceptions des maisons ont d’abord été approuvées par les autorités régionales puis validées par le Comité communautaire de réinstallation (CCR). Suite à cela, un programme de visites de sites a eu lieu où tous les ménages ont été invités à suivre les progrès de la construction de leurs maisons. Leur participation est importante pour la transparence du processus et en tant que bénéficiaires prenant en charge leurs habitations. Les aspects culturels et les traditions ont été respectés et intégrés tout au long du processus de réinstallation. L’emplacement du nouveau village, le plan d’urbanisation, la conception des habitations, les indemnisations et autres problématiques ont été discutés au sein d’un comité multipartite représentant les différents intervenants incluant les membres du village initial, des jeunes, des femmes et des migrants et avec le soutien et la participation des autorités locales. Pour initier la construction, une cérémonie religieuse a été organisée avec la participation des autorités religieuses régionales et d’imams invités du Sénégal. Cette cérémonie était accompagnée de sacrifices traditionnels et de prières. La première maison construite en 2017 fut celle du chef de village de Fadougou, conformément à la coutume locale. Une cérémonie pour la pose de la première pierre a été organisée avec les autorités traditionnelles. L’emplacement et la position de la nouvelle mosquée ont été approuvés par le Conseil islamique régional et l’imam de Fadougou”, a-t-il expliqué lors de conférence de presse animée en prélude à la cérémonie de remise de clé.

Parlant des critères d’attribution des logements, le directeur-pays a précisé qu’en décembre 2015, B2Gold a mandaté des consultants pour entamer les activités de recensement des personnes et d’inventaire des biens servant à définir les personnes et les biens affectés par la réinstallation du village de Fadougou et étant éligible à une compensation et à produire un Plan d’action de réinstallation (Par) du village de Fadougou.

Aux fins de la planification de la réinstallation, diverses études ont été menées de décembre 2015 à mai 2016, notamment des inventaires de biens, un recensement socioéconomique et un inventaire des terres agricoles. C’est ainsi que 726 ménages ont été dénombrés, 583 concessions ont été comptées et 3233 habitants recensés dont 42 % de propriétaires, 48 % de ménages locataires, 2596 structures.

Le nouveau village comprend 28 km de route, 4 pompes à eau solaires, 2 pompes manuelles, 7 km de réseau d’eau potable, plus de 700 structures. Les logements des ménages comprennent des latrines et utilisent de l’énergie solaire.

Le nouveau village de Fadougou construit par les jeunes de Fadougou

Un fait insolite, le nouveau village de Fadougou, selon le directeur-pays, a été construit par des jeunes de Fadougou et des villages environnants de la mine de Fekola en plus d’autres nationalités (canadiens, néerlandais, ghanéens, togolais, écossais) dont la plupart a été formée à cet effet par B2Gold à travers le projet Adéquation-formation-emploi dans le cercle de Kéniéba (Afeck) dans les domaines de la construction, la maçonnerie, la menuiserie, la soudure, le ferraillage, l’électricité, la peinture, l’entreprenariat.

L’Afeck est une initiative conjointe de B2Gold et du gouvernement canadien visant à fournir des compétences facilitant l’accès à l’emploi pour les communautés locales. En plus de la construction du village de Fadougou, B2Gold a initié des projets au profit de la population locale dans divers secteurs touchant directement le développement économique et social de la localité.

Lors de la construction du village, 364 jeunes des villages locaux ont été formés par l’équipe de construction de B2Gold et à travers le projet Afeck. Environ 200 apprentis ont été par la suite embauchés pour travailler dans la construction du nouveau village. Les travaux de construction du nouveau village de Fadougou ont généré 402 emplois. Et 85 % des employés sont ressortissants des communautés riveraines de la mine de Fekola.

Pour faciliter le développement des chefs d’entreprise et de leaders dans la construction, B2Gold a aidé de petites équipes de travailleurs à créer leurs entreprises et à travailler de manière indépendante. Leur travail a dépassé les attentes et a toujours fourni un travail de qualité en avance sur le calendrier. Ils pourront désormais utiliser leur expérience et l’appliquer dans leurs activités professionnelles actuelles. Le coût total du projet est estimé à 20 millions de dollars américains. Et la porte-parole des travailleurs, Sadio Mariko, au nom de ses collègues, a exprimé leur gratitude à B2Gold et plus particulièrement, à leur chef de projet, Ben Scott.“Merci à B2Gold de nous avoir donné cette opportunité de devenir de bons ouvriers, des chefs d’équipe ainsi que des entrepreneurs. Merci Ben Scott grâce à qui il nous a été possible de réunir toutes les forces nécessaires pour lancer les travaux et élever petit à petit les murs de ce beau village qui accueille dorénavant l’ensemble des habitants de notre nouveau Fadougou”, a-t-elle indiqué.

    Siaka Doumbia, envoyé spécial

 XXXXX

Lelenta Awa Bah, ministre des Mines et du Pétrole

«Offrir à une population des logements décents avec les commodités requises, c’est satisfaire à un de leurs besoins les plus fondamentaux»

mine d'or de Fékola
Coupure du ruban symbolique de la cité

Avant de procéder à la coupure du ruban symbolique, le ministre des Mines et du Pétrole Lelenta Awa Bah, a salué les dirigeants de B2Gold qui, à ses dires, de par la réinstallation du village de Fadougou, ont démontré leur attachement au bien-être des populations touchées par l’exploitation de la mine de Fekola.

“Offrir à une population des logements décents avec les commodités requises, c’est satisfaire à un de leurs besoins les plus fondamentaux”, a-t-elle affirmé. Elle a confirmé que la réinstallation du village de Fadougou n’était pas prévue ni par l’étude réalisée par le premier propriétaire de Fekola, ni par le permis d’impact environnemental issu de l’étude d’impact environnemental et social (EIES) qui a abouti à l’obtention du permis d’exploitation accordé en 2014.

“B2Gold, après avoir acquis le projet, a réévalué la nature des impacts sociaux et environnementaux du projet et a conclu que la réinstallation serait dans l’intérêt de la communauté de Fadougou. Par cette réinstallation, Fadougou restera une forte communauté traditionnelle et bénéficiera des avantages liés à la présence de la mine tout en évitant des impacts environnementaux et sociaux négatifs. Je tiens à souligner que le processus de réinstallation s’est déroulé dans le respect total des normes édictées en la matière afin d’offrir le maximum de garantie et de confort aux populations déplacées”, a-t-elle révélé. Mme le ministre relevé que B2Gold, dès la première année d’activité, s’est illustrée par des résultats élogieux qui permettent d’aller la réalisation d’un des objectifs majeurs du président Ibrahim Boubacar Kéita et de son gouvernement ; à savoir : faire du secteur minier un pôle de croissance et de développement de l’économie malienne et un vecteur de lutte contre la pauvreté. “En effet, au titre de l’année 2018, la production d’or de Fekola s’est élevée à 14,77 tonnes contre une prévision de 13,703 tonnes, soit un taux de réalisation de 107,84 %. Quant aux perspectives, elles restent prometteuses dans l’ensemble et suscitent beaucoup d’espoirs”, a-t-elle souligné.

Elle a exhorté B2Gold à œuvrer davantage pour maintenir le cap afin de faire de Fekola une des meilleures mines en Afrique et dans le monde pour que toutes les autres mines puissent s’inspirer en exploitation ou à venir. Elle a sollicité B2Gold à faire davantage la promotion de la main-d’œuvre locale et à s’impliquer dans la réalisation de projets de développement communautaires afin de satisfaire aux obligations inscrites dans la convention d’établissement signée avec le gouvernement dans laquelle le développement communautaire occupe une place de choix.Elle a appelé les bénéficiaires des logements à faire un usage efficient des équipements collectifs et économiques mis à leur disposition afin d’en tirer le maximum de profits.                  

  Siaka Doumbia

 XXXXXXXX

Clive Johnson, PDG de B2Gold :

“B2Gold est une société responsable qui cultive l’équité”

live Johnson, le président directeur général de B2Gold d’indiquer que la réception du nouveau village de Fadougou est une journée spéciale pour sa société. Il est revenu sur les motivations de la réinstallation du village de Fadougou. Il s’est dit fier de la mine de Fekola et du village de Fadougou.

D’après lui, la mine de Fekola appartient à B2Gold et au Mali. Elle un exemple de coopération entre B2Gold et les communautés maliennes. “Bien que la réinstallation du village de Fadougou ne soit pas dans les prérogatives de B2Gold, nous avons décidé de le réaliser pour préserver la santé des villageois qui étaient trop proche de la mine. La décision de réinstallation du village a été prise en raison de la proximité du village avec le site minier, des risques sociaux potentiels et de la possibilité d’améliorer le bien-être de la communauté. Toutes les décisions de la réinstallation ont été prises avec les communautés. En tant que PDG, je suis fier de la relocalisation de Fadougou, car B2Gold est une société responsable qui cultive les valeurs d’une exploitation minière responsable comme l’équité, le respect, la transparence et la responsabilité. La cérémonie de remise des clés des logements est un jour spécial, car elle célèbre la bonne collaboration entre B2Gold et les communautés locales. Nous intégrons les intérêts des communautés locales aux intérêts de la société B2Gold”, a-t-il affirmé. Il a espéré que la coopération B2Gold-Mali sera un exemple pour les autres mines. Il a félicité le directeur-pays Mohamed Diarra et son équipe pour la relocalisation du village de Fadougou.

Clive Johnson désormais citoyen d’honneur de Fadougou

La construction et la réinstallation de sa populations dans un village moderne n’a pas laissé le chef de village de Fadougou indifférent. En reconnaissance de la générosité de leur bienfaiteur, le chef de village a décidé de faire de Clive Johnson (PDG de B2Gold) un citoyen d’honneur de Fadougou. A titre, Clive Johnson a été intronisé chef de village à titre honorifique et habillé avec un boubou traditionnel en plus d’une canne. Cette distinction a été bien appréciée par le récipiendaire.              

Siaka Doumbia

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here