Irrigation dans le bassin du Bani et à Sélingué PDI-BS : Les populations réclament une seconde phase

0

La Banque Africaine de Développement (Bad), chef de file des PTF a fait une visite de terrain avec pour objectifs de constater l’achèvement de la première phase et se prononcer sur la nécessité de la seconde phase.

Les infrastructures visitées sur les terrains notamment la digue route qui relie la ville de San à Tinéni, les ouvrages réalisés, les aménagements des pleines ainsi que le seuil de Kourouba et ses potentialités d’irrigation, nous donnent satisfaction. Dans toutes les zones, nous sommes témoins des mouvements des jeunes et des femmes vers les pleines. Ces mouvements sont synonymes d’emplois, à l’amélioration de la productivité et production, mais aussi à la contribution de la sécurité alimentaire du pays. A Bla-San, les ouvrages visités sont satisfaisants, le lot 2 qui était en retard par rapport au délai est toujours en chantier malgré la saison hivernale. L’entreprise, le contrôle et le maitre d’ouvrage délégué ont rassuré de finir tous les travaux avant le 31 décembre 2019.

Selon Issa Guindo, chef de la mission de contrôle, il reste la Pose des vannes et accessoires, la pose de gabions et la pose perré sec sur 200 ml du canal d’amenée de Tounga Ouest sur le lot1.

Sur le lot2 les travaux restants se résument à la construction d’un ouvrage de contrôle et d’un ouvrage de vidange. La réhabilitation d’un dalot et d’un ouvrage de vidange. La pose de gabions et perré ainsi que la pose vannes.

Le lot3 est pratiquement terminé. Il reste 15 % de mise en œuvre béton armé, 8 % de remblai, 48 % de déblai, 60 % de pose de gabions plus la fabrication et pose des vannes.

La mission n’a pas été à Djénné compte tenue de la situation du pays. En effet il serait important de souligner que les travaux de pose du pont ont commencé par l’entreprise Coréenne. Le marché pour l’aménagement des pleines de Kandara est ouvert. Monsieur Kane fait confiance à l’équipe du PDI pour l’achèvement des travaux.

A Kourouba, la réception définitive est pour bientôt. La mission a visité le seuil, la digue de protection du village et la base vie.

Par rapport à la qualité des ouvrages, la mission n’a pas d’objection particulière. Elle a visité le laboratoire de l’entreprise à San, les explications de l’ingénieur géotechnicien de la mission de contrôle, Amidou Sanogo sont satisfaisants quand même bien que le contrôle de qualité est un processus.

Pour la seconde phase, le consultant Kane nous apprend que le programme est conçu à moyen et long terme avec plusieurs phases et projets. La première phase a concerné la réalisation de grandes infrastructures comme les seuils de Kourouba et Djénné. Le programme a aménagé plus de 10 000 hectares avec des ouvrages. Les potentialités d’aménagement sont grandes. Selon lui, nous sommes loin d’atteindre les objectifs d’où la nécessité de la seconde phase pour la consolidation des acquis

La mission s’est entretenue avec les producteurs de chaque zone visitée. A la fin de la mission, kane a invité le gouvernement malien, le PDI et les bénéficiaires à entretenir ces ouvrages. Il a demandé particulièrement à l’Office du Moyen Bani de prendre en compte les problèmes des paysans pour la mise en valeur du programme.

Oumar Korkosse

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here