Zone Office du Niger : le Barrage de Markala doté de caméras de surveillance

0

Le jeudi 25 janvier 2018, le ministre de l’agriculture, Dr Nango Dembélé, a visité les travaux de rénovation du barrage de Markala, le check-point de la gendarmerie de Point ’’A’’, qui a fait l’objet d’une attaque terroriste et Tio.  Pour l’occasion, il était accompagné d’une forte délégation composée du PDG de l’Office du Niger, Dr Mamadou M’Baré Coulibaly, du Maire de la Commune urbaine de Ségou, Nouhoum Diarra et d’autres partenaires.

Le barrage de Markala prend un nouveau visage avec les un milliard de francs CFA mis à disposition par le président de la République IBK lors de sa tournée en décembre 2015 dans la région de Ségou. Ce montant remis au PDG de l’Office du Niger a permis aujourd’hui de rénover l’emblématique barrage de Markala et de le doter de caméras de surveillance.

Dans le plan de rénovation, le dispositif sécuritaire est pris très au sérieux par l’entreprise en charge des travaux d’installations de caméras de surveillance en amont et en aval et de part et d’autre du barrage de Markala et des deux autres barrages. Car, depuis 2013 la zone fait face à des attaques terroristes dont la dernière remonte à la mi-janvier 2018 avec l’attaque du poste de sécurité de point ‘’A’’, situé à 7 km du barrage.

En tout, il y a 16 caméras de surveillance qui permettent de surveiller convenablement les alentours des barrages de Markala, de Point A et de Tio. Lors de cette visite du ministre de l’Agriculture, une séance de simulation a été présentée à la délégation par le comité de gestion dans la salle de vidéosurveillance hyper-équipée. Les états de l’éclairage, de peinture, de l’ouverture des vannes…Tous les points ont été présentés par le comité de gestion aux visiteurs. Chose qui a rassuré Dr Nango et sa délégation car le barrage de Markala constitue le point névralgique de l’Office du Niger et la survie des populations de ladite zone en est largement dépendante.

Après le Barrage de Markala, la délégation s’est rendue à Point ‘’A’’, à 7 km de Markala, qui a été cible d’une attaque djihadiste il y a deux semaines environ. Une attaque lâche qui n’a pas fait de victimes heureusement mais qui a occasionné des dégâts matériels importants. L’étape de Tio a mis un terme à ce marathon.

Ben Abdoulaye, Envoyé spécial 

 

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER