Commission de Suivi du mécanisme de taxation des produits pétroliers : Encore une baisse salutaire des prix à la pompe!

0

Le lundi 11 février, s’est tenue à l’Office National des Produits Pétroliers du Mali (ONAP), la réunion mensuelle de la Commission de Suivi du mécanisme de taxation des produits pétroliers. Cette assise présidée comme d’habitude par Modibo Gourou Diall, DG de l’ONAP a donné l’information sur la réduction des prix à la pompe du supercarburant de 5,5% soit 14,13FCFA/Litre et du gasoil à 5,0% soit 16,01FCFA/Litre.

Encore une fois de plus, les portemonnaies  des usagers de la route au Mali ont été allégés. Comme pour les mois de décembre et janvier, le prix à la pompe a connu un rabais ce mois de février. Le prix du supercarburant est réduit de 5,5% soit 14,13FCFA/Litre de réduction et le gasoil à 5,0% soit 16,01FCFA/Litre de réduction. Également, le gaz butane a connu une réduction légère de 0,15% soit de 0,870FCFA/Kg sur tous les axes.

Cette réduction n’est pas le fruit du hasard.

Primo, selon le président de la séance, M. Diall, il a été établi une structure de prix par axe sur la base notamment des éléments comme l’application du mécanisme qui constituait à la baisse des prix à la pompe du mois de janvier 2019 de 8FCFA/Litre pour le supercarburant et 10FCFA/Litre pour le gasoil, la restauration des marges brutes à hauteur de 2FCFA/Litre pour le supercarburant et le gasoil et aussi le maintien du prix subventionné du gaz butane à 584FCFA/Kg.

Secundo, le DG de l’ONAP de souligner l’application des taux de TIPP uniformes par produit et par axe et des valeurs en douane réelles pour certains produits, conduisant à la détermination d’une part, des prix réels moyens à la pompe et d’autre part, des taux de subvention par produit et par axe. S’y ajoutent, les frais d’approche par axe et le cumul des droits et taxes effectifs par produit et par perçus au cordon douanier.

Donc, a précisé Modibo Gourou Diall, les prix à afficher à la pompe au titre du mois de février 2019 sont consignés comme suite : le supercarburant est à 694FCFA/Litre et le gasoil à 623FCFA/Litre.

En sa qualité de 1er vice-président de l’Association des Consommateurs du Mali,  Abdoulaye Wahab Diakité n’a pas caché sa joie devant cette réduction de tarif à la pompe. C’est pourquoi, il a tenu à féliciter le gouvernement pour l’effort fourni, avant de faire savoir que la baisse de tarif à la pompe du mois de janvier a suscité une augmentation de volume de consommation au niveau des stations d’essence.

Par Mariam SISSOKO

================= 

Office National des Produits Pétroliers (ONAP): L’approvisionnement du pays en produits pétroliers de meilleure qualité en 2019 !

2 412 783 482francs CFA pour l’exercice 2019 contre 2 612 471 000 francs en 2018, soit une baisse de 7,64%, tel est le chiffre  du  projet de budget en recettes  et en dépenses de l’Office National des Produits Pétroliers (ONAP). C’est ce qui ressort des travaux de la 37ème session ordinaire de son Conseil d’Administration du 15 février, tenue dans ses locaux. L’ouverture était présidée par le Conseiller Technique au ministère des Finances, M. Modibo Maïga en présence du DG de l’ONAP,M. Modibo Gouro Diall et des administrateurs de cette structure.

L’examen du rapport d’exécution du budget 2018, les projets de budget et de budget-programme de l’ONAP au titre de l’année 2019 ont été les deux points inscrits à l’ordre du jour de cette 37ème session de l’ONAP.

Le président du Conseil d’Administration dira dans son intervention que cette session se tient dans un contexte marqué par un marché bien approvisionné avec des prix relativement accessibles des produits. Dans la même veine, M. Maïga a rappelé que 2018 a été marquée par la baisse des cours du  baril de pétrole brut de 17% , due à l’abondance de l’offre et les prévisions de ralentissement de la croissance mondiale.

Il dira que conformément aux engagements du Gouvernement, le mécanisme de taxation  des produits pétroliers a été correctement appliqué par la répercussion des fluctuations des prix internationaux du pétrole sur le prix de la consommation,  à l’intérieur d’une bande de 3%.  Et pour sa bonne compréhension  l’ONAP a mené une campagne de communication auprès des consommateurs dans l’ensemble du pays.  Il  affirmera que les prévisions du budget 2018 ont été atteintes à l’ordre de 102,72% en recettes. Toute chose qui s’explique par la dotation complémentaire, destinée à la campagne de communication sur le mécanisme de taxation des produits pétroliers. Et exécuté à hauteur de 95,22% en dépenses.

Selon le PCA, le projet de budget 2019 se chiffre en recettes et en dépenses à 2 412 783 482francs CFA de l’exercice 2019 contre 2 612 471 000 francs en 2018, soit une baisse de 7,64%, due à la réduction du budget de fonctionnement. « Ce gap aurait pu être comblé si l’office disposait des ressources propres provenant notamment du sous-secteur des hydrocarbures » a-t-il ajouté.

Pour lui, l’exécution du budget 2019 permettra la mise en œuvre des programmes essentiels qui sont : la sécurisation de l’approvisionnement du pays en produits pétroliers de meilleure qualité, la collecte et la diffusion des statistiques d’importation, de consommation et de vente des produits pétroliers et les opérations de contrôle de qualité des produits pétroliers.

Jean Joseph Konaté

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here