Pour la prise en charge de 10 enfants malades du cœur : La Bnda offre 23 millions Fcfa à la chaine de l’espoir de l’hôpital Mère-Enfant le Luxembourg

0

La Banque nationale de développement agricole (Bnda) est une banque de solidarité et d’entraide. Elle a manifesté ces valeurs cardinales le mardi 15 décembre 2020 en remettant la somme de 23 millions de Fcfa à la Chaîne de l’espoir de l’hôpital Mère-Enfant le Luxembourg pour la prise en charge des enfants malades du cœur. Au nom de la Bnda (représentée par son directeur général, Souleymane Waïgalo), le chèque géant des 23 millions Fcfa a été remis par le  représentant du ministre de la Santé et du Développement social, Dr. Dounankè Diarra, au directeur général de l’hôpital Mère-Enfant le  Luxembourg, Dr. Mamadou Boukari Diarra. La cérémonie s’est déroulée en présence de Mme Sow Nana Kadidia Traoré (représentante du ministre de la Promotion de la femme, de l’Enfant et de la Famille) qui s’est réjouie du geste de la Bnda et a espéré que le cap soit maintenu.

Avant la remise du chèque géant, le directeur général de la Banque nationale de développement agricole (Bnda), Souleymane Waïgalo, a tenu à rappeler que le Mali traverse depuis plusieurs années une crise multidimensionnelle à laquelle s’est greffée la pandémie de Covid-19 qui a ébranlé tous les secteurs de l’économie et plus particulièrement le secteur de la santé.

Cette pandémie, a-t-il dit, a relégué au second plan beaucoup d’urgences sanitaires auxquelles le pays est confronté. « Et c’est l’une de ces urgences qui nous réunit aujourd’hui, à savoir la prise en charge des enfants malades du cœur. La solidarité au sens large du terme reste la seule voie pour soulager les peines et arriver à bout de cette pandémie et des autres pathologies auxquelles nous sommes confrontées. C’est en cela que notre cher pays demeure et demeurera debout en dépit de toutes les adversités. C’est justement pour rappeler ces valeurs cardinales qui caractérisent la société malienne que la Banque nationale de développement agricole répond pour la seconde fois et conformément à son engagement en 2019, à l’appel de la Chaine de l’Espoir pour manifester toute sa solidarité envers nos enfants atteints des maladies cardiovasculaires et dont le pronostic vital est engagé faute de soins appropriés », a-t-il déclaré.

Selon lui, l’Organisation mondiale de la santé (Oms) a révélé que les maladies cardiovasculaires sont responsables de plus de 11 % des décès au Mali. Chaque année, 800 à 1000 nouveaux cas pédiatriques sont détectés. Et plusieurs enfants en meurent sans jamais savoir qu’ils souffrent de cette maladie et sans pour pouvoir être pris en charge convenablement par manque de moyens ou dispositifs. Aussi, le plus grand nombre de filles qui grandissent avec cette maladie meurent en donnant la vie. « En 2019, environ 3 000 enfants au Mali étaient diagnostiqués et en attente d’une intervention chirurgicale pour avoir la vie sauve. Face à ce chiffre croissant et alarmant, la Bnda s’est sentie interpellée et a pris en charge l’opération chirurgicale de 5 enfants atteints de cette maladie cardiovasculaire.  Une fois de plus et conformément à sa politique de Responsabilité Sociétale,  la Bnda répond à l’appel de la Chaine de l’Espoir et met à disposition une enveloppe de 23 000 000 Fcfa permettant la prise en charge chirurgicale de 10 enfants atteints de maladies cardiovasculaires. Ce geste demeure une goutte d’eau par rapport au besoin exprimé, mais qui, nous l’espérons vivement, inspirera d’autres bonnes volontés pour venir en aide à ces enfants qui en ont tant besoin. Ils sont l’avenir de notre pays, ne l’oublions pas », a fait savoir le directeur général de la Bnda.

Il a prié pour que les interventions soient une réussite totale afin que les enfants opérés puissent vite recouvrer la santé, poursuivre leur scolarité et s’épanouissent. Il a rendu un vibrant hommage à la Chaine de l’Espoir grâce à qui l’Hôpital Mère Enfant le Luxembourg est doté d’un plateau technique digne de ce nom et permettant la prise en charge de la chirurgie cardiaque pédiatrique. Il a remercié le gouvernement malien pour tous les efforts déployés dans la prise en charge des enfants atteints des maladies cardiovasculaires et d’autres pathologies. Il n’a pas oublié de remercier toutes les entreprises et à toutes les personnes de bonne volonté qui ont bien voulu apporter leur aide et assistance aux enfants malades de cœur.  Il a rendu hommage au Professeur Diarra et ses équipes pour tout le dévouement envers ces enfants et pour la qualité exceptionnelle du travail qu’ils abattent.

Siaka DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here