Soutien aux PME : 7,7 milliards FCFA dans la cagnotte

0

Le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou,  et le Directeur général du Fonds de garantie pour le secteur privé, (Fgsp-SA) M. Adrien Sarr, ont signé, le 17 août 2021, un accord relatif à la gestion du fonds de Garantie partielle de portefeuille de crédits (Fonds GPP) à hauteur 7,7 milliards de F CFA (14,7 millions USD) en soutien aux micros petites et moyennes entreprises.

 

« L’objectif de cet accord est d’inciter les banques et systèmes financiers décentralisés à prêter aux micros, petites et moyennes entreprises (Mpme) pour répondre à leurs besoins de financement à court terme, découlant de la crise sanitaire, ainsi qu’aux problèmes structurels d’accès au financement en général », a indiqué Alousséni Sanou, ministre malien de l’Economie et des Finances.

Aux dires du ministre, cet argent permettra la mise  en place un mécanisme de Garantie partielle de portefeuille de crédit (GPP) pour les Mpme. En plus de ce fonds, un montant supplémentaire de 2 millions de dollars US, soit environ un milliard cent millions (1 100 000 000) FCFA, sera dédié à l’assistance technique pour le Fgsp-SA.

Il faut noter que cet accord s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de Promotion de l’accès au financement, de l’entreprenariat et de l’emploi au Mali (Pafeem) qui avait fait l’objet de signature entre le Gouvernement du Mali et la Banque mondiale le 20 avril dernier (d’un montant de 33,08 milliards FCFA).

Cependant, afin d’améliorer l’accès des micros, petites et moyennes entreprises (Mpme) au financement, le Pafeem a décidé de s’appuyer sur les mécanismes institutionnels existants en sélectionnant le Fonds de garantie pour le secteur privée pour mettre en œuvre la sous-composante 2.1 « Partage des risques », afin de fournir des instruments appropriés.

« Cet accord signé définit également les attributions respectives des deux parties : l’Etat (propriétaire des fonds) et le Fgsp-SA (gestionnaire des fonds), le cadre de supervision de l’Etat, l’encadrement du mécanisme de gestion du fonds par le Fgsp-SA et de préciser le rôle de l’Unité de gestion du Pafeem notamment la préservation, la sécurisation, et la pérennisation du Fonds », a précisé le ministre.

Adama TRAORÉ

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here