Stabilisation des prix des denrées pendant le Ramadan : La DGCC rassure

0

Le kilo du sucre à 500 FCFA, celui du riz brisure importé à 350 FCFA, le litre d’huile locale à 650 FCFA

En vue de stabiliser les prix des denrées de première nécessité surtout en cette veille du mois de Ramadan, un mois de forte consommation, la Direction  générale du Commerce, de la Concurrence et de la Consommation, sous le leadership de son directeur général, Boucadari Doumbia, a rencontré les représentants des commerçants grossistes et détaillants du District.

Il s’agissait pour le patron de la DGCC, Boukary Doumbia et ses interlocuteurs, d’échanger sur l’évolution et la stabilisation des prix des denrées de première nécessité, à quelques semaines du début du mois de Ramadan.

“Nous  sommes en mesure d’affirmer que les prix ne vont pas augmenter cette année. Avec toutes ces difficultés liées à la Covid-19, nous allons tout faire pour maintenir les prix à un niveau supportable pour les populations”, a déclaré Mama Niangadou, porte-parole du Groupement des importateurs de denrées alimentaires, lors de la rencontre. Et cela, conformément à la convention entre les importateurs de denrées de première nécessité et l’Etat, le sac du sucre sera vendu à 22 500 FCFA, le riz brisure à 300 000 FCFA la tonne.

A sa suite, le président de la Coordination des associations et groupements des commerçants détaillants du Mali, Harber Maiga a appelé tous les détaillants à se conformer aux décisions prises.

“La déclaration des grossistes nous rassure à plus d’un titre. Nous sommes le dernier maillon de la chaine de distribution. Les détaillants sont en contact direct avec les consommateurs. Si les grossistes, qui sont nos fournisseurs rassurent la population, nous ne pouvons qu’en être très heureux”, s’est réjoui Maiga, avant d’appeler les détaillants au respect strict des prix fixés après cette rencontrer, conclus et fixés comme suit : le kilo du sucre à 500 FCFA, le kilo du riz brisure importé à 350 FCFA, le litre d’huile locale à 650 FCFA.

Pour sa part, le Directeur général du Commerce, de la Concurrence et de la Consommation, s’est dit très  satisfait de la rencontre et a donné des assurances par rapport au respect des prix. “Conformément aux instructions du ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des Investissements, nous avons rencontré les acteurs du secteur de la distribution, et nous nous réjouissons des annonces faites par les importateurs et les détaillants de produits de première nécessité. Pour les produits subventionnés, nous leur avons rappelé la nécessité de respecter les engagements” a dit Boubacary Doumbia.

AMT

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here