Perspectives de Orange : Orange explore davantage les possibilités offertes par le secteur bancaire

0

Leader de son domaine d’activités dans plusieurs pays africains dont le Mali, Orange, à travers sa filiale Orange Finances, envisage d’aller plus loin dans son offre de services, notamment en explorant davantage les possibilités offertes par le secteur bancaire.

Du 31 décembre 2018, le groupe Orange a enregistré un chiffre d’affaires de 10 811 000 000 euros (7 098 489 822 718 FCfa). Les performances du groupe Sonatel (propriétaire de l’entreprise Orange-Mali) y représentaient 14,4%. La Société nationale des télécommunications (Sonatel), filiale du groupe télécoms français Orange, révèle dans ses résultats financiers que l’entreprise a augmenté ses investissements de 5,7% en 2018 pour conserver sa rentabilité dans ses cinq marchés : Sénégal, Mali, Sierra Léone, Guinée et Guinée Bissau. Selon les mêmes résultats financiers, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 1 022 000 000 000 Fcfa en progression de 5%, avec un parc de 29,7 millions d’abonnés légèrement en recul de 1,7% comparé à 2017. Le franchissement de la barre des 1 000 milliards de chiffre d’affaires est en évolution de 5%, portée par l’évolution de la Data et Orange Money.

Il en résulte que, leader dans tous ses pays de présence, le Groupe Sonatel a démarré sa croissance externe au Mali en 2002, puis s’est successivement installé en Guinée et en Guinée Bissau en 2007 et tout dernièrement en Sierra Léone (2016).

Pour les perspectives, Le groupe Sonatel précise qu’il “poursuivra le développement du très haut débit Internet à travers toutes les technologies fixes et mobiles ainsi que l’enrichissement de son offre de service financiers mobiles et participera à la transformation digitale et au renforcement de notre contribution à l’émergence de l’économie numérique de nos pays de présence”. Le secteur financier constitue, en effet, une niche de développement de l’activité du groupe Orange en général et de la Sonatel en particulier.

Selon le directeur général du groupe Sonatel, Sékou Dramé, répondant à une question d’un confrère du Sénégal : “Le leadership de Sonatel dans le secteur des télécommunications de la sous-région depuis plusieurs années s’explique par une vision stratégique qui a permis d’anticiper toutes les ruptures majeures du marché des télécommunications”. Et le directeur général, de lâcher ensuite : «La Sonatel, avec l’appui du Groupe Orange, réfléchit à des partenariats plus poussés avec le secteur bancaire. Des discussions se poursuivent avec les autorités réglementaires compétentes en la matière sur la nature de ses partenariats et le timing de lancement».

Le directeur est d’autant plus convaincu de cette perspective que «Orange Money est devenu un succès indiscutable en Afrique avec 42 millions de clients et plus de 1,9 milliard d’euros de transactions mensuelles, principalement sur la zone Uemoa. Orange Finances Mobiles Sénégal, Orange Finances Mobiles Mali et Orange Finances Mobiles Guinée, filiales du Groupe Sonatel, ont actuellement un statut d’établissement de monnaie électronique et vis-à-vis des banques et autres institutions de microfinance, elles se positionnent comme des partenaires qui peuvent leur servir de relais pour atteindre leurs millions de clients et vice-versa. Pour répondre à des besoins clients sur des services financiers de proximité plus élaborés dans les domaines de l’épargne, du crédit, etc.»

Ces propos du directeur général, Sékou Dramé, confirment davantage les ambitions prêtées à Orange de se lancer dans une exploitation plus approfondie des potentialités offertes par le secteur bancaire pour développer les offres de services de sa filiale Orange Finances.

                  Amadou Bamba NIANG

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here