Tourisme responsable : Les 6èmes assises prévues du 11 au 13 janvier 2018 à Bamako

0

 Notre pays à travers le Réseau malien pour le tourisme responsable et durable (REMATOURD), abrite  les travaux des 6èmes assises internationales du tourisme responsable du 11 au 13 janvier 2018. L’évènement sera placé sous la  haute présidence   de la première dame du Kéita Aminata Maïga.

Placée sous le thème : «  Le tourisme local, et interafricain, source de paix en Afrique », cette rencontre vise à initier  des réflexions et des projets concrets qui mettent en route des processus bénéfiques pour le tourisme durable au Mali, particulier et dans les autres pays du monde en général.

Pour informer  l’opinion nationale et internationale sur l’état d’avancement des préparatifs et l’importance de la rencontre, les membres de la commission d’organisation ont tenu une conférence de presse le samedi dernier au siège de l’Agence de Promotion Touristique du Mali(APTM). Elle était animée par Motié  Dara, président du REMATOURD ; Mohamed Lamine Maïga, président de la commission d’organisation et Seybou Kéita, président de la sous-commission communication et média.

A en croire le président de la sous-commission communication et média,  les 6èmes assises internationales de tourisme responsable seront organisées par le Réseau malien pour le tourisme responsable et durable(REMATOURD), en partenariat avec le ministère de l’Artisanat et du Tourisme, et Tourisme sans Frontières, une ONG française. La rencontre regroupera pendant 3 jours à l’ex-CRES de Badalabougou, les acteurs du secteur tourisme, venus de plusieurs pays autour des conférences débats, des ateliers participatifs et des visites  de terrain.

Concernant la mobilisation des fonds, le président de la sous commission communication et média  a évoqué les difficultés rencontrées par la commission d’organisation. Sur un budget prévisionnel de 19 millions de FCFA, le ministère de l’Artisanat et du Tourisme a promis  9 millions dont 4,5 millions ont déjà été débloqués.

Le vice-président de la commission, Oumar Balla Touré a mis l’accent sur l’importance de l’événement pour le secteur touristique du Mali. Selon lui, avant la crise sécuritaire que connait notre  pays actuellement, le tourisme était le 3ème secteur le plus rentable derrière le coton et l’or, avec entre 97 et 100 milliards de francs CFA par an : « Le tourisme employait 12000 personnes dont 4500 guides au Mali. Le secteur touristique a commencé sa période noire à partir de 2012. Le Mali a son potentiel touristique qui demeure, malgré cette crise sécuritaire ». Pour le vice-président, ces assises visent le développement d’un tourisme qui va être au plus près de la population, qui est la détentrice de la culture  du tourisme durable. Il s’agit de mettre l’homme, son environnement, et sa culture au centre de l’activité touristique. Elles permettront de sensibiliser l’opinion nationale et internationale sur l’importance du secteur touristique au Mali a-t-il ajouté.

Diamouténé, Stagiaire

Commentaires via Facebook :

PARTAGER