Transport fluvial : La COMANAV baisse ses tarifs

0

A la Primature, le premier ministre Boubou Cissé a reçu, vendredi 14 août, une délégation venant de la région de Tombouctou. Elle était composée des ressortissants et leaders communautaires de la région. Il s’agissait de féliciter le PM pour baisse sur le tarif concernant le transport fluvial des petits bateaux.

Sur proposition du premier ministre du Mali, le gouvernement a ainsi décidé de répondre à une demande des populations de la région de Tombouctou, ville des 333 saints. En dépit de toutes les difficultés économiques corsées par des crises protéiformes, le gouvernement vient de subventionner les tarifs le transport des voyageurs à bord des petits bateaux de la compagnie malienne de navigation (COMANAV) reliant Koulikoro à Tombouctou, passant par Mopti. Pour donc exprimer cette gratitude, une délégation conduite par Ibrahim Adiawiakoyé, président du ‘’Collectif Tombouctou réclame ses droits’’ s’est rendue à la Primature.

Ont également participé à cette rencontre : El Hadji Baba Haidara dit Sandy, représentant de l’association des ressortissants de Tombouctou à Bamako ; Maimouna Haidara, directrice de la COMANAV…

Après leur rencontre secrète avec le PM, M. Adiawiakoyé est revenu sur les faits : « Nous sommes venus répondre à l’appel du PM Cissé. Il a promis la diminution du prix de transport des petits bateaux aux populations de Tombouctou ; Niafounké ; Diré, Tonka et il l’a fait ».

Avec une lettre circulaire qu’il tenait dans ses mains, le président du collectif annonce que le tarif est désormais réduit pour tous les usagers de petits bateaux. Jovial, l’homme en bazin blanc confie : « C’est un sentiment de joie, de reconnaissance, de gratitude et de confiance renouvelée en la personne de Boubou Cissé. Parce, insiste Ibrahim, le Mali a besoin d’un jeune de leadership capable de tenir ses promesses ».

  1. Adiawiakoyé de préciser que le plus bas de tarifs était fixé à 38.000 F CFA. Grâce à cette subvention, se félicité-t-il, ce montant est de nos jours ramené à 20.000 de nos francs. Pour sa part, El Hadji Baba Haidara dit être « très heureux de cette réduction de tarif malgré les difficultés du pays ».

Abordant dans le même sens, la directrice de la COMANAV martèle : « Sur instruction du PM, nous (COMANAV) avons fait cette réduction de tarifs des petits bateaux qui font la navette entre Kabara, Mopti et toutes les villes riveraines du fleuve ».

Cette subvention est une mesure d’accompagne qui, selon elle, peut être pérenne ou durable jusqu’à certains moments. Ce qui est sûr : c’est que la subvention est limitée dans le temps, a-t-elle précisé.

Mamadou Diarra

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here