Edito : Bah N’Daw, le Chouchou de Paris !

8

Tenue le 15 février à N’Djaména, la session ordinaire, 7ème du genre, de la Conférence des Chefs d’Etat du G5 Sahel, sous la présidence du président mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a pris une série de mesures allant de la lutte contre la pandémie de Covid-19, en passant par la situation sécuritaire et surtout la stratégie de développement et de sécurité des pays du G5 Sahel et de son Programme d’investissements prioritaires.

Le 27ème paragraphe du communiqué final a été consacré au Mali : les Chefs d’Etat ont salué la tenue, le 11 février à Kidal, de la cinquième réunion de haut niveau du Comité de suivi de l’Accord…Avant d’exhorter la Communauté internationale à renforcer son soutien au Mali, afin de réaliser des progrès substantiels notamment dans le volet défense et sécurité dudit Accord.

Auparavant, le président français, Emmanuel Macron, depuis Paris, s’est adressé à ses pairs du G5 Sahel, en déclarant : « En quelques mois, je dois bien dire que ces autorités de la transition ont donné plus de gages que les autorités précédentes en trois ans ».

Certains disent que c’est une raillerie claire du président français vis à vis de l’ancien chef d’Etat du Mali, IBK. D’autres soutiennent que c’est un clin d’œil pour le chef de la transition afin de lui faire avaler des couleuvres au profit de Kidal.

En réalité, cette sortie maladroite, arrogante, paternaliste du président français, est révélatrice des relations difficiles que Paris entretenait avec Bamako, sous le régime défunt. On comprend de plus en plus pourquoi IBK, bien qu’ayant signé l’accord issu du processus d’Alger, refusait son application dans ses dispositions relatives à la Défense et à la Sécurité. Ce qui l’a conduit à demander la relecture du texte, le 22 Septembre 2019. Ce virage d’IBK n’avait pas plu à Macron, qui plus est soutenu par le Dialogue national inclusif (DNI), lequel a même demandé de négocier avec Amadou Kouffa et Iyad Ag Aghaly. Dès lors, Paris a lâché IBK. Celui-ci a préféré ce qui lui est arrivé à l’application d’un texte qui conduirait, selon plusieurs spécialistes et leaders politiques, à la division du pays.

C’est pourquoi, Bah N’Daw et les militaires putschistes, qui souffrent de légitimité, ont préféré s’adosser plutôt à Macron que d’être en phase avec l’opinion publique malienne.

Rapidement, le président de la transition s’est fait inviter à l’Elysée le 27 janvier, en prélude au sommet de N’Djamena pour donner « des gages » à Macron dans le cadre de l’application immédiate et rapide de l’Accord.

Le mot « gage » prononcé par le président français en dit long sur les engagements pris par Bah N’Daw à l’insu de son peuple, sinon en sa défaveur. Du coup, il devient le chouchou de Paris.

Macron lui tresse des lauriers, voire des couronnes. Le président de la transition est bien flatté pour avoir fait en quelques mois seulement ce que IBK n’a pu faire en trois ans. Nombreux sont les maliens qui s’interrogent sur cette performance de leur président que seul Macron est à même de voir ? La réponse se trouve dans le « gage » et dans le positionnement de la CMA avec la mise en place de l’Armée reconstituée, différente d’une intégration. Les deux armées vont fusionner : l’état major, les renseignements, la sécurité, le commandement.

Les régions du nord seront sous commandement de la CMA et celles du sud avec les FAMa. Sans oublier les autres aspects institutionnels politiques qui déboucheront sur la constitution de micros-Etats, voire le fédéralisme.

Le nouveau chouchou de Paris est dans des bonnes mains pour faire passer ces réformes comme une lettre à la poste, sous la bienveillance et l’œil vigilant de Macron sûr des « gages » en sa possession.

Wa Salam !

El Hadj Chahana Takiou

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Nous disons que Bah Ndaw est un Malien qui aime son pays contrairement a Boua le ventru IBK le Mande Zonkeba et son valet El hajj Chahana et Sangare le grand griot de Alpha Omar Konare. Nous allons faire le Mali sans eux!

  2. En 5 mois de transition, nous constatons un début de changement dans la gestion du pays. Toutes mes félicitations aux autorités de la transition. Qui va lentement, va sûrement. S’il plait au bon Dieu et avec la clairvoyance du Président de la transition Tonton BAH N’DAW, le Mali ira de l’avant et surprendra le monde entier par son modèle de transition.

  3. Il l’est bien sûre où est votre problème ? Si vous n’aimez pas votre pays on demande a Bah Daw de vendre le pays a la France ,cest mieu que de le laisser aux mains des opportunistes . Dites ce que vous voulez ces militaires ne lâcheront rien du tout , tout ces bruits a cause du fainéantise dont le régime déchu a ete le promoteur .Une chose est sûre nous sommes avc ces militaires jusqu’au dernier instant quel qu’en soit leur mode de gestion , puisque nous avons constaté que tout ceux qui crient sur eux nont jamais aimé ce pays . Donc on préfère que ceux qui se font tue sur le terrain d’opération pour la patrie nous bouffe plutôt que des fainéants et des opportunistes.

  4. Bah Ndaw est un Malien qui aime son pays contrairement a Boua le ventru IBK le mande Zonkeba et son valet El hajj Chahana et Sangare le grand griot de Alpha Omar Konare. Nous allons afire le Mali sans eux!

  5. LE TITRE MEME DE EL HADJ, INDIQUE LE NIVEAU DE LARBINISME, LE DEGRE DE LA BETISE HUMAINE, …

    UN JOURNALISTE MALIEN, DES TEMPS HORRIBLES QUE NOUS VIVONS, AVEC DES TITRES POUR LE PRESIDENT DE TOUTE UNE NATION, EXPRIME’ EN TERMES ” CHOUCHOU CHACAHA CHACHANAH TAKOUROU” , LES GENS DE LA LEGERETE ET DU FRIVOLE, VOILA LE PROBLEME DU MALI, SA MOITIE ARABODEBILISEE, DERACINEE…

    LE PROBLEME DU MALI N EST PAS SIKASSO, SEGOU KAYES…LES ZONES A FAIBLE INFLUENCE ISLAMO ARABE LEGERE ET HYPOCRITE MAIS SA MOITIEE ISLAMO DEBILISEE HYPOCRITE AVEC LES TITRE DE CHECH EL HADJ CHERIF IMAM MARABOUT, AUTRES IDIOTIES…

    PRESIDENT MALIEN CHOUCHOU DE PARIS, IMAGINEZ UN PEU CHAHANA PRESIDENT DU MALI, IL OFFRIRAI SON AN-US AUX FRANCAIS POUR DEVENIR CHACHA COMME CHAT-CHAT-NA-NA….

    👥👤LAISSONS LE POLIT CORRECT A COTE SINON NOUS NE SURVIVRONS PAS A NOUS MEMES….👤👥QAAFRIHW

  6. L’histoire des relations des grandes puissances avec leurs laquais est connue.
    MOBUTU,l’homme fort du ZAIRE,a été INSTALLÉ par les américains pour écarter definivement LUMBUBA.
    Après la chute du mur de Berlin,pour faire plaisir à l’ANGOLA dont le regime communiste s’est approché de Washington et pour faciliter l’élimination d’un autre laquais SAVIMBI,l’équivalent de nos rebelles touaregs,aidé par MOBUTU par l’utilisation de son territoire comme base arrière,la C.I.A a ordonné la chute de son laquais le plus célèbre en afrique en passant par ses alliés RWANDAIS et OUGANDIAS.
    MOBUTU peut crier sur tous les toits qu’il a été dégagé par les Américains comme l’a fait MOUSSA TRAORÉ en 1991 tout en sachant que s’il est là c’est par la bénédiction des Américains.
    Il en est de même du laquais français IBK.
    S’il y a un doute que la France a INSTALLÉ IBK en 2013 compte tenu de la mobilisation des BAMAKOIS pour sa candidature,malgré qu’il ait été le seul candidat autorisé à battre campagne á kidal,malgré aussi que son ami HOLLANDE ait exigé d’organiser rapidememt les élections presidentielles,en 2018 il n’y a aucun doute que la France a imposé IBK.
    Personne ne peut le nier.
    On s’est precipité á le feliciter avant la validation des resultats par la cour constitutionnelle.
    La PRISE DE KIDAL par les SÉPARATISTES en MAI 2014 a été realisée en complicité avec IBK.
    Il faut rappeler que les SÉPARATISTES n’ont pas pris KIDAL par les armes, mais qu’ils ont été INSTALLÉS par PARIS après avoir chassé les jihadistes leurs alliés contre l’Etat du MALI.
    Pour permettre de les placer au même pied d’égalité que l’Etat du MALI,une victoire militaire devrait être realisée.
    C’EST IBK QUI A ORDONNÉ À MARA DE PARTIR À KIDAL.
    C’est lui aussi qui a ordonné l’attaque de kidal sans préparation, dans la précipitaion pour ensuite démentir comme si un chef de gouvernement a le pouvoir de donner des ordres aux chefs militaires.
    QU’IL REFUSE D’ASSUMER QUE C’EST LUI QUI A ORDONNÉ L’ATTAQUE DE KIDAL EST UN SIGNE QUE CETTE ATTAQUE EST UNE MANIPULATION DESTINÉE À FAIRE PLAISIR À LA FRANCE.
    IBK, comme MOBUTU, comme MOUSSA TRAORÉ, a constaté que les grandes puissances en démandent trop pour satisfaire leurs INTERÊTS.
    Il a constaté qu’on lui pousse au suicide c’est à dire à permettre que son peuple se revolte contre lui.
    Il sait que l’accord qu’on lui a imposé,s’il l’applique,le peuple va sans doute se REVOLTER contre son regime.
    Il est resté entre l’enclume et le marteau jusqu’à ce que PARIS décide de le remplacer.
    LE COUP D’ETAT DU 18 août est l’oeuvre de PARIS.
    IBK n’a t’il pas mérité son sort comme un MOBUTU, un MOUSSA TRAORÉ?
    S’il avait décidé de s’adosser á son peuple, on ne serait pas lá á parler de BA NDAW, mais à celebrer sa mort car s’opposer à la réalisation des INTERÊTS de la france pendant qu’on est très populaire,elle decide l’élimination comme quand les maliens ont commencé á reclamer MODIBO KEITA, comme quand il a fallu écarter SANKARA.
    C’EST UNE METHODE NÉOCOLONIALISTE.
    IBK aurait décidé de se sacrifier pour son pays afin d’empêcher sa division,le peuple malien l’aurait suivi en affrontant mains nues la France.
    Il a preféré penser à son confort personnel, à sa famille d’où des détournements collossaux des deniers publics.
    Il est toujours dans les grâces de PARIS car son successeur semble avoir l’instruction de le proteger de la colère des maliens car il merite plus la prison que placer dans sa maison familiale.
    BA NDAW est IBK en 2013 c’est à dire naif à croire qu’on est plus en securité avec PARIS qu’avec son peuple.
    Lui aussi va connaitre son moment d’entre l’enclume et le marteau.
    PARIS va finir par se facher contre lui.
    IBK-BA NDAW, c’est BLANC BONNET,BONNET BLANC.
    Le peuple malien a toujours le denier mot.
    Des regroupements heteroclites se forment contre la France.
    2021 ne sera pas tranquille.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here