Édito : L’aquatique qui sauve des humains !

0

L’Être des eaux. Savez-vous de qui est-il question ? Je n’oserai vous livrer l’identité de ce poisson exceptionnel comme ça. Car je sais que mon expression sera sanctionnée par une lourde amende. Mais je prépare déjà la Kola que nous allons mastiquer ensemble dans le grand vestibule de Soudoubaba, à la Venise Malienne.  Comprenez ici le sens de mon courage à qualifier de la sorte ce grand érudit dont les noms retentissent sur plusieurs continents. C’est un cousin à plaisanterie. Un Boso qui mérite respect au regard de son humilité et l’énergie qu’il déploie afin de sauver des vies humaines.  Au centre, Mopti et Ségou, il a épargné, à plusieurs villages, la bêtise humaine. Partout où son nom est prononcé, les cœurs des hommes en armes domptent la sagesse.

KomanaTanapo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, je l’ai connu en début 2020 lorsqu’il se portait volontaire à mettre fin à la crise qui écume le pays dogon. Dès le premier contact chez lui à Bamako, il me foudroie le cœur de sympathie par ses paroles. « Je vais m’investir à cause de Dieu, de toute mon énergie, pour la résolution de la crise qualifiée de guerre entre Peul et Dogon dans la région de Mopti. Et tout ce que je ferai, je souhaiterai que mes actions restent dans la discrétion. »

De ce jour à aujourd’hui, il a eu plusieurs rencontres avec des cadres Dogon et peules à Bamako et effectué beaucoup de déplacements à Sévaré.

A Mopti, Komane n’est pas un inconnu. Leaders religieux, responsables de la société civile, cadres de l’administration, simple citoyen tout le monde le respecte à cause de ses bienfaits dans le cadre de la recherche de la paix et lorsqu’il séjourne en ce lieu, sa famille est assimilable à un espace vénéré où tout se règle. Quand il rassemble, quelques heures suffisent pour qu’il résolve l’ordre du jour.

Témoin oculaire de ses bienfaits de Mopti, ses plus proches me racontent, vidéos à l’appui, l’effort inestimable dont il fait montre dans la région de Ségou pour la même cause. Originaire de cette région, Komane a pu ramener à la raison des hommes qui avaient juré de ne jamais abandonner les armes tant qu’un être entre villages en conflit … respire l’air.

La preuve, c’est sa récente présence dans la zone de San où il a rassemblé de milliers de gens au tour de la paix.

Aujourd’hui, Komane mérite respect vu l’effort physique et l’argent qu’il investit afin de sauver le centre du pays en proie à d’énormes difficultés.

Il est indiscutable que les Boso sont des fabrications des Dogon pour tout simplement, nous servir, nous vénérer. Mais cet homme de Dieu fait exception dans ma vie. Ses œuvres m’obligent à m’incliner devant lui comme un maitre et son élève dans les écoles coraniques à chaque fois que je le rencontre.

Je lui souhaite longue vie, car il est une espèce rare. Qu’il continue ses actes au service de l’humanité.

Pour sanctionner ce petit texte à son honneur, je vous fais une révélation. Le carburant de Komane, le savez-vous ? C’est le jus que contient le fruit du rônier.  À partir de cet instant, je me porte garant à le lui apporter à chaque fois qu’il sentira le besoin.

Cher Cousin, je vous dis : MERCI pour tout.

Boubacar Yalkoué

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here