Editorial : Agir pendant qu’il est encore temps

1

Depuis un certain temps la Presse en ligne, à travers Maliweb.net, s’est largement fait échos de l’arrivée à In-Khalil, localité malienne située à la lisière de l’Algérie, à 300 kilomètres au nord de Kidal, de centaines de réfugiés syriens. L’information a été du reste confirmée sur les antennes de Studio Tamani, par Attaye Ag Mohamed de la CMA. Les articles ainsi que les vidéos de leur accueil circulent sur internet.

Mais jusqu’ici le gouvernement n’a pas daigné utile de se saisir comme il faut de la question. On a toujours du mal dans ce pays à voir les choses venir et à anticiper à temps. Toujours en retard sur les mesures à prendre quand il le faut. Il n’est pas difficile pourtant de comprendre qu’avec ce nouvel intérêt des refugiés pour le Mali, que nous allions, dans les années à venir, au devant d’un autre problème plus grave que les rebellions successives que nous avons connues. Personne ne sait qui sont-ils réellement, comment et quand ils quitteront note pays. Plus dur est de croire que la CMA les accueille sans raison et sans arrières pensées autres qu’humanitaires. Il est à craindre que demain on ne veuille faire passer ces refugiés syriens pour des maliens comme on a accepté les envahisseurs libyens comme des touareg maliens.

Il est à craindre que demain on ne veuille les faire passer pour des maliens en les intégrant dans le processus de cantonnement et d’intégration dans la fonction publique pour constituer les bases ethniques d’un futur Etat touareg au nord. Et tout cela pour fausser le jeu des élections à venir en faisant passer les minorités touareg et arabes pour la population majoritaire au nord du Mali.

Nous soulevons donc le lièvre sur une question à laquelle le Peuple a droit à toute l’information. On se rappelle que lorsque la Presse avait alerté suite à la crise libyenne sur le danger d’accueillir ces envahisseurs chez nous qu’elle n’avait pas été écoutée non plus. Et voila qu’un autre problème est entrain de germer sous nos yeux. Mais cette fois-ci on ne dira pas demain qu’on ne savait pas. Le Mali est entrain de devenir une colonie de peuplement pour des desseins inavoués. Il y a tellement de guerres en Afrique qui ont fait tellement de refugiés. Pourquoi la CMA ne leur a jamais offert son asile ? Parce qu’ils étaient trop Noirs peut-être ! Qui saura demain faire la différence entre nos compatriotes touareg et arabes intégrés avec des refugiés syriens « Malianisés » pour peupler une partie de notre pays qu’on voudrait forcement présenter comme blanche ? IBK et son PM en sont informés. Sans agir ils porteront la lourde responsabilité devant l’histoire, comme ATT, d’avoir une seconde fois laissé envahir le « Faso » par des refugiés prétendument syriens. Rien n’indique qu’ils ne sont pas autres choses. La CMA montre ici à tous qu’elle n’est pas pour la Paix sans indépendance. Et c’est curieux quelle demande comme un Etat à travers des vidéos postées en ligne de l’aide aux organisations humanitaires internationales. Que DIEU sauve le Mali !

 

O’BAMBA

PARTAGER

1 commentaire

  1. O’BAMBA, vous avez parfaitement raison, les pouvoir malien ont toujours jouer du cinéma face à de telle situation; c’est dommage de voir ce gouvernement qui ne dit rien et qui joue le “omerta”. Sous Alpha Oumar KONARE, il y avait un camp d’entrainement d’AQMI à 15 Km de Aguelhok, mais le gouvernement d’Alpha Oumar KONARE a fait le “Omerta” et on a vue comment la chose s’était dégénérée après. Peut-être qu’IBK est au courant et qu’il fait la sourde oreille et qu’il s’agit belle et bien d’un peuplement du Nord en vue de donner un futur état à ces bandits armés? Parce que la Syrie est loin et très loin du Mali. Qu’Allah le tout puissant protège et aide notre très cher Mali.

Comments are closed.