Editorial : La tautologie titillante

0

Cela s’appelle de la répétition inutile. Il s’agit bien de la décision que la Cedeao a prise contre le Mali suite au coup d’Etat perpétré par Assimi Goïta. Cela, contre Bah et Moctar.

Après la prise de cette décision de suspension du Mali de toutes les instances de l’organisation sous régionale, ce samedi 19 juin 2021 à Accra au Ghana, les chefs d’Etat ont maintenu la même décision. C’est en guise de sanction pour corriger Assimi d’avoir commis l’acte qu’Emmanuel Macron a appelé « un coup d’Etat dans un coup d’Etat ».

Les chefs d’Etat de la Cedeao n’ont pas dit quelque chose de nouveau dans cette histoire-là. Parler derechef de cette suspension à Accra relève de la tautologie qui ne fait pas bouger d’un iota. Il est à considérer maintenant comme une évidence que le peuple malien manifeste de plus en plus son soutien au président de la transition. Un soutien qui crève les yeux jusqu’au sein du monde paysan. Les paysans auraient beaucoup souffert de la gestion agricole des autorités précédentes. Donc voyant en Assimi le Messi, ils se sont rangés derrière lui.

Un pas important a donc été franchi par le tout nouveau président de la transition. Le difficile pour un dirigeant est d’être avec son peuple. Ce qui semble déjà être un acquis pour le colonel qui reste droit dans ses bottes.

Bazoumana KANE

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here