Ecole malienne : Master Soumy propose une autopsie générale

0

Au lieu d’une année scolaire bâclée et sans récolte puisque truffée de grèves intempestives, l’artiste musicien malien, le très engagé Master Soumy, souhaite le relèvement même du niveau d’instructions aussi bien des enseignants que des élèves et étudiants dans le but d’une éducation positive et améliorer les conditions de vie des enseignants.Même s’il faut une année blanche, durant le reste de laquelle, il sera question de tout réformer.

L’année scolaire 2018-2019 est depuis la rentrée en octobre, dans la tourmente, minée par des grèves répétitives. De près, ce lundi 11 mars 2019, les écoles maliennes ont de nouveau fermé les portes pour 72 heures. Une situation due à la répétition successive du non-respect des accords signés entre les syndicats d’enseignements et le gouvernement. Comme tout bon citoyen, l’artiste malien sort de sa réserve.

Dans son réquisitoire citoyen publié sur sa page facebook, Master Soumy griffe l’autorité qui accorde l’agrément à n’importe qui pour ouvrir une école tant que les moyens financiers lui permettent.Pour mettre fin à cette menace sur l’avenir des enfants, l’artiste préconise la nécessité de réformer l’éducation nationale malienne au système scolaire inadapté, qui brille par ses université fabricatrices de chômeurs, et dont « les étudiants sont incapables d’aligner deux phrases correctes ». Le diagnostic est amer quand on se rend à l’évidence que l’espace scolaire s’est mué en « une jungle, un lieu criminogène à cause des scènes de violence qui y prédominent ».
Cependant, l’artiste fait la part de chose.

A ses dires, l’école malienne malade, mise en lambeaux, a été délaissée par les nantis qui préfèrent faire instruire leurs enfants dans les établissements extérieurs ou privés. Au lieu d’aller à une solution provisoire, l’artiste Soumy préconise que l’Etat prenne son temps pour revoir de fond en comble le système éducatif afin d’élever le niveau d’instructions des professeurs aussi bien que des étudiants. Même s’il faudrait une année vierge, dit-il en substance.

Madick Niang / malizine

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here