Education : Nouvelle manifestation nationale des enseignants aujourd’hui

6

Les enseignants grévistes, après leur marche en fin janvier, ont encore prévu de marcher ce jeudi 13 février 2020. A Bamako, les manifestants ont prévu de se rassembler à la place de la liberté.

Le collectif des syndicats des enseignants signataires du 15 octobre 2016, qui est sur le point d’observer une nouvelle grève de 20 jours à partir du lundi prochain, continue d’exiger l’application immédiate de l’article 39 de la Loi N°2018-007 du 16 janvier 2018 portant statut du personnel enseignant de l’Enseignement secondaire, de l’Enseignement fondamental et de l’Education préscolaire et spéciale.

« Nous demandons à tous les enseignants, à tout ceux qui sont soucieux de l’école malienne de sortir massivement pour la grande marche nationale prévue ce jeudi 13 février 2020 à partir de 8 heures au niveau de toutes les capitales régionales, de tous les cercles, de tous les arrondissements et du district de Bamako.» C’est l’appel lancé, le lundi dernier, par Adama Fomba, le porte-parole des Syndicats de l’Éducation Signataires du 15 octobre 2016.

Le torchon continue ainsi de brûler entre le gouvernement et les enseignants grévistes qui prévoient, en plus de la marche de ce jeudi, « d’observer une grève de 20 jours, soit 480 heures allant du lundi 17 au vendredi 21 février 2020, du lundi 24 au vendredi 28 février 2020, du lundi 02 au vendredi 06 mars 2020 et du lundi 09 au vendredi 13 mars 2020 inclus si la revendication n’est pas satisfaite. La rétention des notes est avec effet immédiat » A noter que les enseignants grévistes, après plusieurs grèves, ont battu le pavé, le jeudi, 24 janvier 2020, à Bamako.

Les Syndicats de l’Éducation Signataires du 15 octobre 2016 exigent l’application immédiate de l’article 39 de la Loi N°2018-007 du 16 janvier 2018 portant Statut du personnel enseignant de l’Enseignement secondaire, de  l’Enseignement  fondamental  et  de l’Education préscolaire et spéciale.

 

M.K. Diakité

 

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

    • MOI JE NE SAIS PAS …MAIS TOI , CE DONT JE SUIS CERTAIN , C EST QUE TU ECRIS PLEIN DES BETISES …ET LE PIRE , C EST QUE C EST TOUS LES JOURS !
      SI TU NE BOIS PAS …TU FUMES ?
      BEAUCOUP ?
      ….AH ..SAIS TU QUE TA COPINE …BA AWA TOUMAGNON ….ELLE COMMENCE A AVOIR DES SOUCIS A CAUSE DU TRAITEMENT QU ELLE A FAIT DE NOS AFFAIRES ?

  1. L ’ETAT DU MALI AU TEMPS D ATT
    & L’INSTRUMENTALISATION DES SERVICES DE L’ETAT POUR LE COMPTE DE STRUCTURES PARAETATIQUES QUE SONT LA BHM SA ET L’ACI.
    Constat :
    L’instrumentalisation des services de l’Etat du Mali n’ a eu qu’un seul but, celui de précipiter une expropriation déguisée de notre société des Halles de Bamako et de ses terrains sis à ACI Hamdallaye et à Souleymanebougou.
    Comment :
    En travestissant la vérité des faits et conclusions à tirer d’écritures bancaires de BHM SA mandataire de notre societe – Par le non traitement de dizaines de plaintes, – Par l’usage de passe-droit, – Par le viol des textes des impôts , – Par l’interprétation abusive et approximative de textes de Loi , – Par des escroqueries à jugements , – Par des dénis de justice, – Par des mesures conservatoires sans fondements juridiques , – Par le non respect des obligations prises
    Les abus ont été constatés au niveau :
    – du Bureau des Domaines et du Conservateur du District de Bamako – du Bureau du Vérificateur Général de la République du Mali – de la Direction des Impôts. – des Ministères des domaines et des finances ; – du Greffe du Tribunal de commerce de Bamako ; – du Parquet du Pôle Economique en commune 3 – du Tribunal de la Commune 3 – de la Cour d’Appel de Bamako. – du vote d’une LOI accordant des Privilèges à la BHM SA (entité de droit privé) en cours de procédures judiciaires afin d’établir des états de créances unilatéralement et pour se prémunir de toute condamnation ; – de ACI, Mandataire de l’Etat,
    – de la Direction du Contentieux de l ETAT
    C est au dossier déposé a ces fins en partie le 19 octobre 2010 , qu a enfin répondu la CCJA , en rendant son arret 068 le 14 mars 2019 . LA CCJA a en tout condamné la BMS SA ( remplaçant la BHM SA) a nous payer 23 milliards au 14 mars 2019 –

    • VOICI , PAR EXEMPLE , POURQUOI NOUS PARLONS D INSTRUMENTALISATION DE SERVICES DE L ETAT …POUR LE COMPTE DE STRUCTURES PARAETATIQUES ….QUE SONT LA BHM SA ET L ACI
      DESSOUS . COPIE DU CORPS DU COURRIER RECU LE 13 JUILLET 2005 DE MONSIEUR SIDI SOSSO DIARRA ….VERIFICATEUR DE LA REPUBLIQUE

      Monsieur le President Directeur General
      Par lettre n 144/2005/BVG du 08 juillet 2005 ; dont copie vous a été adressee , j ai invite Monsieur le Directeur National des Domaines et du Cadastre a surseoir a toute transaction concernant les morcellements des TF 1071 . 1339 et 1368 de Bamako , objets d opérations entre l Agence de Cession Immobiliere ( ACI ) et la Societe Ivoirienne de Concept et de Gestion (S. . . – Mali ) , jusqu a éclaircissement complet de la situation de S… dans les livres de BHM .

      ….C EST-CE COURRIER QUI A ENCLANCHE LE RETRAIT DE TOUS NOS TERRAINS …ORS …L ECLAIRCISSEMENT DE LA SITUATION DE NOS COMPTES EST ENFIN TOMBEE LE 14 MARS 2019 …PAR LA CCJA …
      ….ET LE CHIFFRE TROUVE PAR LES JUGES EST LE MEME QUE CELUI TROUVE PAR LES EXPERTS FIN 2008 …A SAVOIR QUE BHM SA DEVAIT BIEN 1 , 707 MILLIARDS A NOTRE SOCIETE A CETTE DATE …
      …ALORS QUE LES TERRAINS , RETIRES DE LA VENTE …ONT TOUS ETE VENDUS …PAR ACI …! …..

      NOUS AVIONS ECRIT A TOUTES LES AUTORITES DE LA REPUBLIQUE …DONT LA PRESIDENCE …
      SANS AUCUN RESULTAT !
      NATURELLEMENT NOUS AVONS CONSERVE TOUS LES ACCUSES DE RECEPTION …

      (ACTUELLEMENT LES TERRAINS PRIS VAUDRAIENT 56 MILLIARDS …..)

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here