Fin de la grève des Syndicats signataires du 15 octobre 2016 :Les portes de l’école rouvrent enfin !

10

Une grande rencontre autour de la crise scolaire, présidée par le Premier ministre, s’est tenue le samedi 18 mai 2019 à la Primature. Pendant plus de deux heures, les partenaires et acteurs de l’école comprenant notamment la Commission de conciliation, la Commission de bons offices présidée par le Médiateur de la République, les Centrales syndicales (UNTM, CSTM, CDTM, CMT), la Fédération Nationale des Associations des Parents d’Elèves et Etudiants du Mali (FENAPEM), l’Association des Ecoles Privées Agréées du Mali (AEPAM), l’Amicale des Amis et Sympathisants de l’Union Nationale des Elèves et Etudiants du Mali (AMS-UNEEM), l’Association des Elèves et Etudiants du Mali (AEEM), le Collectif des partenaires de l’école malienne, les représentants des partis politiques de la majorité et de l’opposition, les représentants des Familles fondatrices de Bamako, les Confessions religieuses, le Conseil national de la Société civile, ont fait le point des négociations avec les syndicats d’enseignants. Cela, suite à la proposition chiffrée du Gouvernement sur la prime de logement.

Tour à tour, les différents protagonistes ont donné leur point de vue ainsi que des conseils. M. Boua SIMPARA, président du Collectif des partenaires de l’école a ainsi informé les participants de l’acceptation par les syndicats de l’offre du gouvernement sur le point 2 à savoir les 20 000 FCFA de majoration de l’indemnité de résidence. Cette information qui annonçait la fin de la grève a été accueillie par des applaudissements nourris.

Le Ministre de l’Education Nationale a assuré que toutes les dispositions sont déjà prises pour permettre la poursuite de l’année scolaire.

Le Premier ministre a salué le Ministre de l’Education nationale et l’ensemble des acteurs et partenaires qui ont contribué au dénouement heureux de la crise. Toutefois « nous devons être prudents » dira-t-il, car « Chat échaudé craint l’eau froide ».
Avant de lever la séance, il a appelé les différentes composantes de la société à se faire confiance et surtout à mettre en place des mécanismes d’anticipation des crises. Le Gouvernement quant à lui, respectera tous ses engagements, a-t-il promis.
Rendez-vous a été pris en début d’après-midi au ministère de l’Education nationale pour la signature officielle du Procès-verbal de conciliation par le ministre et les syndicats signataires du 15 octobre 2016.

La rencontre s’est achevée par des prières.

Par Primature du Mali

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et ou rend heureux les honnêtes

    1)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers et honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali tout le monde sait avec un brin d’honnêteté mêmes les tarés idiots de naissance et ceux et celles qui refusent de connaitre la vérité d’une chose d’une situation pour des raisons primaires primitives égoïstes partisanes

    *L’INDIVIDU EST TRIBUTAIRE DE LA SOCIÉTÉ Á LAQUELLE IL APPARTIENT

    *LE POISSON POURRIT PAR LA TÊTE

    *ILS SONT PASSÉS DU MALI NON MUTÉ FIER HONNÊTE DIGNE RESPECTÉ TRAVAILLEUR DES LETTRÉS LETTRÉES ET INTELLECTUELS INTELLECTUELLES NON MUTÉS POLITIQUES DÉPUTÉS JUGES MAGISTRATS HOMMES EN ARMES MAIRES PRÉFETS SOUS-PRÉFETS SOCIÉTÉS CIVILES RELIGIEUX ENSEIGNANTS GRIOTS ARTISTES JOURNALISTES JEUNES ADULTES VIEUX VIEILLARDS etc

    FIERS HONNÊTES AYANT UN AMOUR PROFOND POUR LEUR MALI

    *AU PAUVRE MALI MUTÉ ZÉRO-POINTÉ NUL LAXISTE PARESSEUX MALHONNÊTE CUPIDE ESCLAVE SOUMIS MENDIENT SANS DENTS ATTENDANT TOUT DE SES SOIT-DISANT ENNEMIS LES AUTRES ET ORGANISATIONS CLOCHARDISÉ HUMILIÉ EN VOIE DE KIDALISATION D’AWAZASIDATION DE MPOTISATION DE GAOTISATION DE MACINASITATION DE BASSIN-SÉDIMENT-TAOUDÉNISATION

    ET WC PUBLIC DE N’IMPORTE QUEL VOYOU DE N’IMPORTE NARCOTRAFIQUANT DE N’IMPORTE QUEL VIOLEUR DE N’IMPORTE QUEL HANDICAPEUR DE N’IMPORTE QUEL ASSASSIN TUEUR COLLABO SUR DES BASES RACIALES TRIBALES DE N’IMPORTE QUEL FAUX DJIHADISTE FAUX ISLAMISTE SUPPÔT DE SATAN DE N’IMPORTE QUEL SOI-DISANT AMI ENNEMI LES AUTRES DE N’IMPORTE QUEL SOI-DISANT AMI ENNEMI LES AUTRES ORGANISATIONS

    2)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    *le MALIN LETTRÉ MUTANT PRÉSIDENT POLITIGUIMÔGO SYBARITE LE MARCOPOLO MALIEN CHOIX DE LA FRANCE-AFRIQUE UN FOU DU MALI UN AMI D’UN PARRAIN DE LA MAFIA UN CHARLIE DE 1ère LIGNE DE LA LUTTE ANTI-MOHAMADANNE ET CELUI « DU MALI D’ABORD DEVENU MA FAMILLE D’ABORD »

    CHEF SUPRÊME AFRICAIN DE LA BOUFFONNERIE DE LA JOYEUSETÉ DE LA BOUFFONNADE DE L’ARLEQUINADE DE LA PLAISANTERIE DE LA COCASSERIE DU COMIQUE DE LA MUSIQUE DE L’ART DU PATRIMOINE

    *ET SON PRÉCÉDANT GOUVERNEMENT DE MALINS LETTRÉS MUTANTS ET MUTANTES « DU MALI D’ABORD DEVENU MA FAMILLE D’ABORD »

    LES ESCLAVES LES SANS-DENTS LES SOUMIS DE LEURS MAITRES ET SEIGNEURS LES SOIT-DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES ET ORGANISATIONS DE LEUR MALI

    DES PRÉDATEURS DES PILLEURS DES PILLARDS DES DESTRUCTEURS DE L’ÉCONOMIE DE LEUR MALI

    *PAR ÉGOÏSME CYNISME MÉCHANCETÉ MALHONNÊTETÉ VACHERIE ROSSERIE SADISME CRUAUTÉ

    ONT REFUSÉ RECUSÉ REPOUSSÉ LA DEMANDE D’INDEMNITÉ DE LOGEMENT DE 20.000 CFA DU SYNDICAT DES ENSEIGNANTS

    AU PRÉTEXE FOURBE FALLACIEUX TARTUFE CHAFOIN CAUTELEUX MATOIS JUDAS

    EN DISANT QUE LES CAISSES SONT VIDES

    CELA NE PEUT ÊTRE QUE LA CONSÉQUENCE DE LEUR MAUVAISE GESTION DES BIENS PUBLICS DE LEUR BOUFFE DE LEUR BOUFFETANCE DE LEUR BOUSTIFAILLE DE LEUR RIPAILLE DE LEUR MANGEAILLE DE LEUR BECQUETANCE DE LEUR BECTANCE DES DENIERS PUBLICS

    *AINSI L’HONNÊTETÉ LA MORALE LA BIENSÉANCE LA MORALITÉ LA DROITURE LA CROYANCE Á DIEU ALLAH MANGALAH YAHWEH L’AMOUR POUR LEUR MALI

    AURAIENT VOULU QU’ILS SE METTENT Á LA DISPOSITION DE LA JUSTICE

    ET QU’ILS SOIENT TOUS TRADUITS DEVANT DES JURIDICTIONS SPÉCIALES POUR DÉTOURNEMENT DES DENIERS PUBLICS ET DÉLIQUESCENCE DE L’ÉCONOMIE DE LEUR MALI

    TOUT EN RÉDUISANT LEURS SALAIRES ET LEURS BUDGETS ET FONDS DE SOUVERAINETÉ AINSI QUE CEUX DES MALINS LETTRÉS MUTANTS ET MUTANTES MINISTRES DÉPUTÉS OFFICIERS SUPERIEURS de 25% immédiatement

    *AINSI ILS ONT PRIVÉ DURANT DES MOIS LES PAUVRES ENFANTS DES PAUVRES CITOYENS ET CITOYENNES LAMBDA MALIENS

    DE COURS D’ENSEIGNEMENTS DANS LES ÉTABLISSEMENTS
    SCOLAIRES PUBLICS

    ALORS QUE LEURS ENFANTS SUIVAIENT TRANQUILLEMENT EN TOUTE QUIÉTUDE LEURS COURS SOUS D’AUTRES CIEUX ET OU DANS LES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS AU MALI

    *VRAIMENT QUEL ÉGOÏSME QUEL CYNISME QUELLE MÉCHANCETÉ QUEL SADISME QUELLE CRUAUTÉ

  2. Bon coup du nouveau car mieux tard que jamais. La leçon qu’on doit tirer de ce bars de fer entre le gouvernement et les syndicats des enseignants est qu’on prendre chaque mouvement social au sérieux. Si le gouvernement avait accepté la négociation à temps, on allait sauver des jours sans cours.

  3. L’année scolaire est foutue…… qu’est ce que vous voulez sauver en mai??????? L’histoire retiendra que les enseignants ont contribué à sacrifier toute une génération de maliens pour des miettes sur les salaires!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  4. Oui au syndicalisme mais non a la prise en otage de notre ecole par quelques appatrites. Il faudra voter une loi qui interdit les greves illimites pour prevenir d’autres cas de banditisme, car ce n’est plus du syndicalisme, c’est de la merde enfin

  5. Pour asseoir une solution durable, il faut continuer à payer les salaires des enseignants et poursuivre les cours pour préparer les élèves à une bonne année 2019-2020.

  6. Inutile d’ouvrir des cours c’est fini l’année, LE gouvernement doit renvoyer tous les enseignants au chômage technique jusqu’au mois de septembre 2019, sans salaire.

  7. VRAI MALI CHEZ-NOUS. DES DISPOSITIONS IDOINES DOIVENT ÊTRE PRISES POUR ÉVITER CE GENRE DE COMPORTEMENT IRRESPONSABLE ET DE CHANTAGE. LES TEXTES DOIVENT AUSSI ÊTRE RESPECTÉS. SALAIRES COUPÉS ET SERVICE MINIMUM OBLIGATOIRE.
    MAINTENANT IL FAUT PROLONGER L’ANNÉE JUSQU’EN FIN SEPTEMBRE ET REPRENDRE DÉBUT NOVEMBRE.

  8. Quelle honte !!! ces enseignants n’ont pas les qualités morales et intellectuels requises pour former la relève. Il faudrait qu’on sorte du social menteur (n’importe quoi de rédaction du chômage) pour aller vers une objectivité porteuse d’avenir de mise à la retaille sur des critères pas seulement d’âge de bon nombre de ces acteurs pour le salut du pays.

  9. C’est une excellente nouvelle ! Mais… comment sauver l’année scolaire maintenant ? Vont-ils la prolonger ?
    Le premier ministre a fait un excellent travail. J’espère qu’il va le continuer en proposant des mesures législatives pour protégrer nos écoles de ces genres de situations. C’est inadmissible de laisser quelques personnes prendre en otage tout notre système éducatif pour un motif de soi-disant indemnité de logement.
    Quant à son appel aux différentes composantes de la société à se faire confiance, je dirais que la confiance se mérite.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here