Front social : La synergie des syndicats de l’éducation met en garde le gouvernement

2

Depuis l’annonce de l’accord entre le gouvernement et l’UNTM sur l’harmonisation des grilles salariales des fonctionnaires de l’État et des collectivités, les syndicats d’enseignants se mettent sur pied de guerre en mettant en garde le gouvernement sur l’avenir de l’école malienne.

L’accord entre le gouvernement et l’UNTM n’est pas passé inaperçu. C’est pourquoi la synergie des syndicats d’enseignants signataires du 15 octobre a tenu à donner ses impressions face à cette nouvelle crise qui est en train de naître.

Alors que le Premier ministre Choguel Kokala Maïga avait tenu une rencontre avec les responsables de la Synergie le jeudi pour leur faire part de la volonté du gouvernement d’aligner les grilles à la demande de l’UNTM, il a annoncé également le choix du président de la transition à conserver l’article 39 que les enseignants ont acquis en 2020 en d’autres manières.

Après cette rencontre avec le Premier ministre, la Synergie des syndicats d’enseignants annonce à travers leur porte-parole Ousmane Almoudou Touré leur détermination pour la sauvegarde de leur fameux article.

Selon elle, l’article 39 a été acquis au bout d’une longue lutte et cette lutte a fait des victimes et aussi les salaires ont été retenus pendant des mois et s’il faut mettre en jeu le résultat de toutes ces négociations, les enseignants pendront toutes  les mesures légales leur permettant de  conserver leurs droits.

En plus, la Synergie accuse le gouvernement de vouloir mettre en danger cette année scolaire puisque tout est déjà mis en place pour achever celle-ci afin de reprendre une nouvelle année normale dès la rentrée scolaire prochaine. Mais si le gouvernement continue sur sa lancée, les enseignants n’ont d’autres moyens que ce que la loi leur permet.

La synergie compte réunir les enseignants pour décider les grandes lignes des actions qui peuvent être menées pour que leurs droits ne soient pas violés.

Par ailleurs, on peut noter que ce nouvel accord va faire une augmentation de 15 % au statut général et selon les avantages de l’article 39, les enseignants ont le plein bénéfice des 15% de cette majoration.

En tout cas, le ton semble donné pour une nouvelle fronde, et le gouvernement a le choix de revoir encore sa copie avec cette situation quasi insolite pour éviter une nouvelle perturbation de l’école en cette fin d’année et pour préserver l’année prochaine aussi pour ne pas provoquer  une voix de contestation dont la transition aimerait bien se passer et qui pourrait même être soutenue par le peuple.

T.M.

Source : Plume Libre

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. hé synergie foutez nous la paix vous etes des egoistes vous avez eu votre augmentation vous voulez que les autres aient les leurs ils seront bien mis dans leurs droits que vous voulez ou pas

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here