Grève des enseignants de l’éducation de base : Le ministre de l’éducation nationale dans le viseur du SNEB

0
Mme Togola Jacqueline
Mme Togola Jacqueline Nana, ministre de Education

Le Syndicat National de l’Education de Base (SNEB), qui avait déposé un préavis de grève sur la table du gouvernement depuis plusieurs jours, est passé à la vitesse supérieure. Depuis le 05 novembre dernier, une grève de 72 heures a commencé et à pris fin le vendredi.

Selon les responsables du Sneb, la décision d’observer une grève de trois a été prise dans la nuit du lundi 03 novembre après plusieurs heures de négociations avec les autorités. La relecture de l’arrêté 3282 du 11 août 2011 portant sur la mobilité et les congés de formation ; la levée de suspension de certains enseignants (qui exercent dans le nord du Mali) et l’avancement et la titularisation pour d’autres, l’arrêt des cotisations au titre de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) et le remboursement immédiat des sommes déjà prélevées sur les salaires de ses militants ; la finalisation immédiate du processus d’intégration de la session de 2010 (Etat et Collectivités) sont quelques unes des revendications des enseignants de l’éducation de base.
Selon le secrétaire général du Sneb, Amadou Coulibaly qui s’est confié à un confrère, un accord définitif n’a pas été trouvé sur aucun des points cités plus haut. Et d’ajouter qu’un accord partiel a été trouvé en ce qui concerne le processus de finalisation des intégrations et la relecture de l’arrêté n°3282. Sur ce point, le gouvernement semble s’engager à mettre en place une commission d’ici à fin février 2015 pour un examen approfondi de l’arrêt en question.
Seydou Traoré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER