IPR-IFRA de Katibougou : Incohérence sur les prix des heures supplémentaires

0

Mr Alou Fomba, enseignant chercheur  à l’IPR-IFRA de Katibougou,  a dénoncé une gestion partisane des heures supplémentaires au niveau de cet établissement supérieur de Katibougou.

À en croire le Pr Alou Fomba, c’est lors d’une réunion entre le Secrétaire général de l’IPR et  le SYNIN SUP que les démarches en cours avec le ministre ont été évoquées afin de voir comment allouer à tous les enseignants du supérieur, une prime forfaitaire pour remplacer les heures supplémentaires. Et c’est de là que le Pr Fomba dira qu’il y aura de la magouille, parce qu’ils vont faire  de telle sorte que ceux qui sont Professeurs puissent bénéficier plus que les assistants : « C’est les assistants qui travaillent plus et dégagent plus d’heures supplémentaires, des enseignants qui sont enseignants mais qui ne sont même pas à l’école et qui sont dans d’autres structure. Mais ils ont été recrutés à la fonction publique en qualité de professeurs d’enseignement supérieur et bénéficieront plus que ceux qui travaillent », a-t-il martelé.

Et le Pr Fomba de poursuivre : « Par rapport au prime d’encadrement, un professeur a 125.000 FCFA, alors qu’un assistant à 75.000 FCFA plus de 50.000F d’écart. Mais dans la pratique ce sont les assistants qui encadrent plus. Même là où je vous parle, le nombre d’étudiant que j’ai a encadré est à peu près une vingtaine. Alors qu’il y a des professeurs qui prennent 125.000F mais qui n’encadrent même pas un seul étudiants.Le ministre est un professeur d’enseignement supérieur qui ne donne pas de cour plus que moi qui suis assistant, donc c’est logique que je dégage plus d’heures supplémentaires que lui. Il va bénéficier plus que moi parce qu’il est professeur et moi je ne le suis pas. Ses collègues qui sont là-bas au niveau de son département qui sont professeur aussi, chacun a 125.000F comme prime d’encadrement, mais ils encadrent qui? Moi j’encadre plus d’une vingtaine d’étudiants on ne me donne que 75.000 f/mois ». Avant de signaler : « Ils veulent ramener cette même injustice par rapport aux heures supplémentaires, c’est là où je demande que ce poussin-là soit tué dans l’œuf ».

À suivre…

Lamine Sissoko

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here