A l’annonce des résultats du 2ème tour des Législatives 2020 : Le candidat RPM à Kangaba pique une crise

1

Lors du  second tour des législatives, le tintamarre politique a eu raison dans beaucoup de circonscriptions électorales sauf à Kangaba. Où les électeurs ont mis fin au règne sans partage de Mamoutou Keita, candidat du RPM et député sortant.

Le 2ème tour des législatives s’est tenu dans un climat très tendu sur l’étendue du territoire national. Et, les électeurs ne sont pas sortis massivement pour voter.  Les supposés ténors ont eu des fortunes diverses par-ci et par là. Ainsi dans la circonscription électorale de Kangaba,  après la disqualification du candidat favori, Monsieur  Djibril Naman Keita,  suite à des requêtes produites par Mahamadou  Keita, alias Mamoutou,    ses fans le  voyait d’ores et déjà  réélu pour sa propre succession. Et cela,  sans compter sur la détermination de l’électorat à  lui faire éjecter de son fauteuil de député dans le cercle de Kangaba.

Ce fut le début d’un feuilleton entre l’ancienne  génération et la nouvelle comme le mariage de Kany dans sous ‘’l’orage’’. Les  spéculations médiatiques n’ont pas manqué dans la circonscription électorale de Kangaba.  Dès le 1er tour,  le jeune candidat de l’UDD,  la trentaine, avait déjà annoncé ses couleurs, puisqu’il est arrivé 1er avec 38% des voix contre 28% pour Mamoutou. Pourtant, convaincu  de son expérience politique, il  avait su user   de ses techniques pour obtenir  l’annulation du dossier de Monsieur Djibril Naman Keita par la Cour Constitutionnelle.

Ce faisant, les espoirs  pour  que  Mamoutou ne soit réélu commençaient à être brisés  avec  cette invalidation de la candidature de monsieur Djibril Naman Keita. Beaucoup de personnes voyaient ainsi une victoire écrasante du candidat du RPM dès  1er tour. Mais ils s’étaient trompés, puisque ne sachant  pas à quel point était  le degré d’engagement des uns et des autres pour le changement à Kangaba.

Selon les résultats provisoires, le jeune candidat de l’UDD serait largement en tête avec 61,51% contre 38,48% pour Mahamadou Keita. Cette fois-ci, les choses ont tourné en sa défaveur. Tous les majeurs ayant conscience ont fini par punir Mamoutou dans les urnes. Selon beaucoup de nos sources, Souleymane Doumbia, le maire de Samaya, puisqu’il s’agit de lui, aurait gagné dans presque tous les bureaux de vote, même à Kangaba, la ville natale du député sortant.

Depuis un certain temps,  le dépouillement dans cette circonscription  se fait à travers les radios de proximité. Ainsi après le décompte  bureau de vote par bureau de vote, Souleymane Doumbia arrivait en tête avec plus de 4000 voix de différences. Ayant vite senti sa probable défaite, Monsieur Mamoutou Keita aurait piqué une crise qui l’a fait admettre  d’urgence à l’hôpital  pour des soins intenses.

Si ces résultats venaient  à être confirmés par la Cour Constitutionnelle, Monsieur Souleymane Doumbia, serait l’un des jeunes députés de l’hémicycle. La question qui taraude l’esprit  actuellement, est de savoir si le spécialiste en élimination sur papier pourrait introduire de nouvelles requêtes, pour une cause déjà peine perdue.

Une fois encore,  les électeurs de Kangaba viennent de prouver leur maturité politique, en sanctionnant sévèrement  l’ex député.   On peut retenir que ces votes furent des votes-sanction. Osons espérer  que  6è législature de l’Assemblée nationale soit majoritairement constituée des députés qui ont l’amour du Mali pour un  vrai changement !

Sidiki Camara

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. je parle en tant que connaisseur de la chose politique . Ce monsieur à été victime de son orgueil et la légèreté de sa bouche . on peut acheter une femme mais pas une épouse .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here