Communales du 20 novembre 2016 : Jour de confirmation de 1ère force politique du Mali pour le RPM !

0

Longtemps attendues par le parti au pouvoir, les élections communales auront finalement lieu le dimanche prochain dans  688 communes sur les 703 que compte le Mali. Ces élections de proximité sont un test de grande nature pour le parti présidentiel à conforter sa position de première force politique du pays. Ce sont là des  défis de taille pour Dr Bocary Treta, le  nouveau Président du parti des Tisserands.

Militants et sympathisants du RPM se préparent activement au grand rendez vous du dimanche 20 novembre 2016.

Il s’agit de l’élection des conseillers municipaux des mairies qui éliront à leur tour les maires.

Ces communales sont fiévreusement attendues par la classe politique dans sa majorité (Majorité et opposition) où chaque parti veut obtenir le maximum de conseillers pour tâter le pool avant les échéances de 2018 qui pointent à l’horizon.

Gagner les communales est un impératif pour tout parti politique qui veut affirmer son influence sur l’échiquier politique. Presque tous les partis politiques se sont lancés dans la danse, qui sur liste propre, qui sur alliance.

L’objectif recherché étant de gérer la commune de son ressort au sortir des élections du dimanche prochain pour les 05 années à venir.

Le RPM, parti au pouvoir est présent presque dans les 688 communes qui participent à ce scrutin, soit sur liste propre, soit en alliance avec d’autres partis. L’heure de la vérité vient de sonnée pour la 1ère force politique du pays, tenue d’engranger des résultats tangibles en obtenant plus de conseillers municipaux et plus de maires. Un défi de taille pour Dr Bocary Treta, le chef de file du parti des Tisserands, auréolé de la confiance de ses camarades militants lors du 4ème Congrès ordinaire du parti, tenu courant octobre 2016 à Bamako.

Clairement, le président du parti s’est dit être conscient de l’ampleur du défi à relever au sortir des communales du dimanche. Il l’a dit lors de la première conférence de presse qu’il a animée à la Maison de la Presse de Bamako en tant que président du parti. C’était  le 08 novembre dernier.

Dr Treta a affirmé que le RPM table sur 5.000 Conseillers municipaux et 350 Maires au sortir de ces communales. Pour ce faire, il a appelé tous les militants et sympathisants du parti, à mouiller le maillot pour atteindre ce nombre estimé.

Le parti présidentiel pourra conforter ainsi sa position s’il obtenait cette barre de conseillers et maires annoncée. N’est ce pas là un test de grandeur nature pour ce politicien aguerri et fidèle compagnon de lutte du Président de la République IBK ?

Les appels de troupes étant lancés depuis le choix des candidats et le lancement des campagnes électorales, il restera aux hommes de Treta à confirmer la position le dimanche prochain, jour du vote pour les communales. En attendant, nous souhaitons bon vent au RPM pour ces joutes électorales du dimanche prochain.

Ambaba de Dissongo

====================

Scrutin municipal du 20 novembre : L’appel de la JCI à un vote massif

Dans le souci de préserver la paix social et renforcer la démocratie malienne, la Jeune Chambre Internationale (JCI-Mali) appelle les jeunes à sortir massivement  pour exprimer leur vote lors du scrutin municipal du 20 novembre prochain.

L’information est donnée à travers une conférence de presse tenue hier jeudi 17 novembre 2016  par des jeunes responsables de la JCI-Mali et de l’USAID.

Il était question de la JCI, une organisation de la société civile, en partenariat avec l’USAID, relativement à sa campagne de sensibilisation des jeunes sur les élections communales dénommée : « Ma Commune, j’y suis, j’y vote ».

Selon Oury Koné, présidente de la Jeune Chambre d’Industrie, cette campagne vise d’une part à accroitre le taux de participation aux élections communales à un niveau mémorable et à vulgariser et rendre effectif le droit de tout citoyen à exprimer librement et équitablement son suffrage, conformément à la déclaration universelle des Droits de l’Homme, et à la constitution malienne du 25 février 1992.

D’autre part, il s’agit d’informer et sensibiliser les citoyens sur la place de sa participation à la gestion de sa communauté.

Pour atteindre plus de jeunes, la JCI entend exploiter les réseaux sociaux où il sera créé un concept où chaque jeune devra poster une photo avec sa carte NINA en main, accompagnée de la photo du hashtag « Ma Commune, j’y suis, j’y vote ».

MZD

Commentaires via Facebook :

PARTAGER