Communales 2016: IBK cautionne le passage en force

Après avoir voté à Sébénicoro, le président IBK a laissé entendre qu’il fallait tenir enfin les élections communales qui avaient été reportées trois fois.

1
Communales 2016: IBK cautionne le passage en force

Après avoir voté à Sébénicoro, le président IBK a laissé entendre qu’il fallait tenir enfin les élections communales qui avaient été reportées trois fois. Ainsi, rien n’aura dissuadé le chef d’Etat, ni les cris de détresse de l’opposition, ni les menaces sécuritaires, encore moins les tâtonnements du système mis en place pour le déroulement du scrutin.

Le constat que l’on a pu faire pendant la journée du 20 novembre est que les promesses du gouvernement n’ont pas empêché la circulation des bulletins pré-votés sous les boubous. Pourtant, moins d’une semaine avant la tenue du scrutin, les multiples interpellations de l’opposition avaient réussi à pousser le Premier ministre, Modibo Keita, à prendre langue avec Soumaila Cissé, le chef de fil de l’opposition.

Dans certains centres de votes de la capitale, comme à Médina-Coura, des représentants de partis politiques se sont plaints de l’existence de bureaux de vote imprévus. A cela s’ajoutent la distribution d’argent aux électeurs par des individus qui restent à être démasqués par des candidats qui se sont sentis lésés par les plus nantis.

Comme l’on s’y attendait, la menace sécuritaire a bien eu un impact sur le déroulement du vote dans plusieurs localités du pays. L’alerte du risque d’attaque et de bourrage des urnes à la pointe des armes ne fut pas un motif suffisant pour dissuader le gouvernement dans sa volonté de tenir les élections surtout dans les zones où l’administration est  absente.

Autre imperfection, la difficulté pour les électeurs de retrouver leurs bureaux de vote, malgré l’existence d’un système de repérage rapide à travers les SMS. Dans la matinée, le problème d’orientation des électeurs avait créé un certain attroupement dans les centres de vote. Fort heureusement que les SMS se sont mis à marcher en début d’après midi.

Soumaila T. Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Bon Djo Brin les trois repports na servir a rien dans la messure que ces communales na pus tenir dans toute le territoire mais helas pour nous qui ont vote pour toi vous etez plus le kankélétigue . n’ a pas pu tenir ses promesses de lutte contre les bandits armée et lutte contre la corruption et utilusation des veicuile administrative etc……

Comments are closed.