Placement à l’étranger : L’ANPE et GPS mutualisent leurs efforts au service de la migration légale

0

Les deux structures ont signé une convention pour facilitera la migration légale de 51 ouvriers maliens, pour aller travailler dans une entreprise partenaire chinoise.

La salle de l’auditorium du Centre de perfectionnement et de reconversion(CFR) de l’ANPE a servi de cadre le lundi dernier,  à la signature d’une convention, au profit de l’insertion professionnelle de quelques jeunes ouvriers maliens. Cette s convention entre l’Agence nationale pour l’emploi et l’entreprise Gourma Project Service (GPS), facilitera la migration légale de 51 ouvriers maliens, pour aller travailler dans une entreprise partenaire chinoise

C’était en présence du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Amadou Koita, que les responsables deux structures ont apposé leurs signatures sur les documents.

Le directeur général de Gourma Project Service Sissako Eihman a d’abord remercié l’ANPE, à travers le dynamisme et la clairvoyance de son directeur. Une fois sollicité, ce dernier a manifesté son intérêt de faire en sorte que ce projet puisse voir le jour. Il a aussi remercié le ministre Koita qui a su donner au moment opportun les instructions à l’ANPE, pour que cette signature de convention soit aujourd’hui matérialisée.  Parlant de son entreprise Gourma Project Service, il dira que son domaine de prédilection, c’est le BTP.

Pour le directeur général de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock, cette signature de convention entre les deux structures permet de déterminer les conditions de recrutement, de travail, de déplacement, de séjour et de retour des travailleurs migrants maliens en Algérie. De ce fait, la sélection des candidats se fera suivant les conditions et critères bien définis entre les deux parties. Chose qui se conclura par un contrat de travail dûment établi pour une période de deux (2) ans renouvelables.

Aussi, « les candidats retenus et remplissant toutes  les conditions, vont suivre une formation au Mali et une autre sur chantier, une fois en Algérie » a ajouté le directeur général de l’ANPE, avant de souligner que cette signature est l’acte permettant de formaliser  ce partenariat de recrutement.

Evoquant toujours le sujet du jour, Ibrahim Ag Nock dira que le recrutement de nos compatriotes pour l’extérieur, exige un certain nombre de dispositifs à respecter. Il s’agit  des informations sur les conditions de travail, d’hébergement, de nourriture, de salaire etc.

Il a également rappelé qu’entre 1987 et 1988, l’ANPE a eu à envoyer des chauffeurs en Arabie Saoudite. Dans un passé récent, elle a envoyé des travailleurs saisonniers en Espagne.

Le ministre Amadou Koita a d’abord remercié les deux structures pour leur esprit d’ouverture et surtout leur détermination à lutter contre le taux de chômage au Mali. Selon lui, cette signature de convention permet de régulariser la migration entre le Mali, pays de provenance et l’Algérie, pays d’accueil. De même, elle servira au renforcement de la coopération sud-sud, à travers la création et la lutte contre la migration irrégulière.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here