Déforestation des forêts du cercle de Kita : La population accuse la société de gestion Halidou Cissé d’abattre le bois guenemalien (bois de vêne)

0

Le Mali a fait de la lutte contre le déboisement abusif, une de ses politiques phares. Pour concrétiser cela, plusieurs lois ont été votées. Malgré toutes ces mesures des operateurs économiques continuent à narguer les pouvoirs publics  en s’adonnant à cœur joie  à la coupe de bois surtout le bois de guenemalien. Ce bois qui est très prisé par les sociétés Chinoises. Aussi chaque année des centaines de troncs d’arbres sont abattus et entreposés au niveau de la zone industrielle avant d’être exportés vers l’Empire du milieu. Comment se fait le processus d’exploitation ? Les arbres abattus à la tronçonneuses sont mis dans des camions, direction la zone industrielle. Les arbres de Gueni sont ensuite entreposés dans des conteneurs, chaque conteneur peut prendre 60 pieds de Gueni. Ce qui équivaut à l’abattage de 300000 à 400000 pieds de gueni par an. Ce bois précieux permet de fabriquer des meubles, des balafons, des Djembé pour le plus grand bonheur de nos épouses  pendant les fêtes. Avec la coupure abusive de ce bois, nos artistes n’auront plus de quoi se nourrir. Selon un spécialiste des questions forestières, il faut 100 ans pour qu’un bois de Gueni arrive à maturité. Le hic qui fait tilt ce que le boss de la société travaille avec une société chinoise qui l’utilise comme paravent. Mais à qui profite ce crime au sein même      de la haute sphère de l’Etat ? De sources concordantes l’operateur en question est parvenu à huiler tout le système de protection de la forêt. L’homme est parvenu à mettre certains grands commis de l’Etat dans sa poche. Nous savons tous  que les effets du changement climatique ont grande part dans les inondations qui touchent le continent. Pour limiter les arbres de guenemalien jouent un grand rôle. Ils protègent l’écosystème. L’opérateur, pour tromper la population fait semblant de construire des châteaux d’eau, des salles de classe, ce qui ne représente rien face aux souffrances des populations.   Mais l’opérateur peut toujours se frotter les mains car la corruption est une pratique qui fait désormais partie de la constitution sociale. Nous savons tous qu’un arbre abattu est un drame humain. IL ya un proverbe indien qui a bien dit que celui qui plante un arbre n’a pas vécu inutile. L’arbre donnera de l’ombre, arbre donnera des fruits, des tisanes pour soigner les maladies,   les bois de l’arbre serviront à fabriquer des tables pour les élèves. Au bout du compte ces élèves seront des ingénieurs qui serviront la nation.

Mariam Samake

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here