Eau et assainissement : Le ministre Maïga lance le forum de la clarification

0

Le Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement organise un forum de clarification sur l’eau et l’environnement. Il l’a placé sous le haut patronage du président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales. Choix apprécié à sa juste valeur.

C’est  le mardi 11 novembre dernier que les travaux dudit forum ont été lancés au cours d’une cérémonie officielle  naturellement placée sous la présidence de Oumarou Ag Ibrahim qui avait à ses côtés le Ministre de L’Eau, de l’Environnement et de l’Assainissement, Abdoulaye Idrissa Maïga, initiateur du forum. Le président était visiblement satisfait d’être à cette place. Et il en a tenu reconnaissance au ministre au nom de tous les conseillers nationaux pour l’avoir honoré « en me confiant le parrainage de la cérémonie d’ouverture ». Oumarou Ag Ibrahim saluera également la volonté du ministre d’être inclusif : « Votre choix (…) atteste sans conteste votre détermination à engager l’ensemble des collectivités du Mali dans le sempiternel combat, en vue d’atténuer les effets pervers de la dégradation sans précédent de notre environnement». Il convient de signaler ici, dans le forum, d’un nombre impressionnant de chefs institutionnels et traditionnels locaux (préfets, chefs de villages, notabilités, élus etc.) En somme, les responsables territoriaux n’auront plus d’alibi pour ne pas jouer leur partition. Ils n’auront en effet plus l’argument du « je ne savais pas», « nous n’avons pas été associés au départ » et autres.

Et ils auront entendu leur premier rôle affirmé devant eux et la présence étrangère que la décentralisation était « un choix délibéré » et que « la problématique de l’eau/assainissement et déchets solides et liquides se révèle être une équation multidimensionnelle dont l’équilibre est à rechercher dans une synergie d’actions entre tous les acteurs. Ce qui revient à dire que –s’il n’en était pas bien imprégné- le Haut Conseil des collectivités Territoriales est désormais habillé  de son rôle et qu’il était prêt à le jouer : à cette occasion solennelle et officielle, l’engagement en a été pris. Il reste bien sûr les questions de transfert, de compétence et de ressources (Oumarou Ag Ibrahim en a parlé) mais ceci est un autre sujet à débattre à fond sous d’autres auspices.

A cette profession de foi, le Ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, répond : « (…) le présent forum vise également à relever le défi de la mobilisation de toutes les parties prenantes autour des enjeux de l’Eau et de l’Assainissement, au-delà du cercle restreint des professionnels et des  décideurs ». Il soulignera aussi le fait que l’un des objectifs de ce forum était d’ordre institutionnel et qu’« il était attendu que la mise en œuvre de la politique de décentralisation des responsabilités ait pour conséquence une participation accrue des actions au niveau des régions, des cercles et des communes (…) ». Auparavant, le ministre avait explicité le contexte général (position géographique du pays, par exemple) pour brosser le tableau douloureux qui justifie un forum du genre : taux d’accès à l’eau potable,  parc hydraulique défectueux, la part du facteur dans l’incidence des maladies, etc.

Aussi le Ministre Maïga termine en lançant un vrai appel aux acteurs du forum : « mon département fonde beaucoup d’espoirs sur les résultats de vos travaux et je vous donne l’assurance que tout sera mis en œuvre pour que les recommandations auxquelles vous parviendrez soient suivies d’effet». A n’en pas douter, la balle est pour l’instant dans le camp du forum. Y compris les animateurs des collectivités territoriales et leur président en tête.

Amadou Tall

Commentaires via Facebook :

PARTAGER