Environnement : Une usine de transformation des déchets ménagers bientôt construite par Katura international

0

La gestion des déchets, à cause de leur nombre important, devenue un casse-tête pour les autorités du district de Bamako et le gouvernement va bientôt  connaître une solution. Une usine de tri et de recyclage des déchets verra le jour dans le quartier de Niamana.

-Maliweb.net- La réalisation de cette usine est une initiative de l’entreprise  Katura  international, représentée par une malienne de la Diaspora, Mme Konaté Souragamousso.  La pose de la première de l’usine de tri et de recyclage des déchets a  servi de cadre l’Hotêl Salam de Bamako, le vendredi dernier, en présence du ministre de l’environnement, l’assainissement et du développement durable, Housseini Amion Guindo.

Implantée dans le quartier de Niamana, l’usine de tri et de recyclage des déchets va transformer 30 tonnes de déchets par jour. Ces déchets seront transformés en différents produits, notamment en biogaz, en  bio-charbon et en énergie.

Katura international est une entreprise qui se positionne dans le domaine de la revalorisation des déchets, selon Mme Konaté Souragamousso.  Laquelle poursuit que son entreprise assure des services rapides et de qualité pour des besoins écologiques à un plus grand nombre.  L’entreprise ambitionne demeurer le leader dans les innovations et les techniques de valorisation des ordures ménagères au Mali. Ce, afin de contribuer fortement au bien-être des populations maliennes.

Le ministre chargé de l’Environnement, Houssein Amion Guindo,  a rappelé, lors de cette cérémonie, l’article15 de la Constitution qui stipule que ‘’ toute personne a droit à un environnement saint, la protection, la défense de l’environnement et la promotion de la qualité de la vie sont un devoir pour tous et pour l’Etat’’. Cette assertion, indique-t-il, interpelle tous les citoyens maliens à la protection de l’environnement et à un changement de comportement.

C’est pourquoi, il dira  que les récentes pluies diluviennes sont des indicateurs de plus qui rappellent à l’adoption d’un comportement éco-citoyens. Selon lui, il urge que le secteur de l’environnement  soit  considéré comme un impact économique, en développant des infrastructures pour répondre  à la question de l’emploi des jeunes et à l’insalubrité des villes. Il a réaffirmé le soutien du gouvernement  l’initiative privée de valorisation des déchets ménagers privée de Katura international. « Cette usine sera un vivier de création d’emploi, mais surtout démontrera la synergie entre les différents acteurs de la filière déchets. Collecter et mettre les déchets est bien, mais leur recyclage est encore mieux », a déclaré le ministre.

A Bamako, ce sont des centaines de tonnes de déchets qui sont produits par jour. En absence des usines de traitements des déchets, les autorités du district dépensent des milliards de FCFA à une entreprise marocaine ‘’ Ozone’’ pour le transport des dits déchets.  Cette société est dépassée par la quantité des déchets, qui jonchent les grandes artères  de la ville de Bamako et privent la capitale malienne de sa beauté d’antan.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb/net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here